En assurant son maintien à une journée de la fin, la Reggina a réalisé son sixième miracle sportif d'affilée. La saison dernière déjà, pénalisé par le scandale Calciopoli (11 points de handicap), le club calabrais avait rendu possible l'impossible en se sauvant. Cette année, il a mené à bien l'énième course à obstacles alors que tous les ingrédients, notamment la succession de trois entraîneurs différents ( MassimoFiccadenti, RenzoUlivieri et NevioOrlandi), laissaient présager le pire. Il y a trois raisons à cette réussite. Primo, l'arrivée en janvier de FrancoBrienza, un attaquant de poche (1,68m) venu de Palerme qui a inscrit sept buts en une demi-saison. Secundo, NicolaAmoruso a confirmé pour la troisième saison d'affilée ses dons de buteur : Nick Dynamite (34 ans) connaît manifestement une deuxième jeunesse. Terzio, le président LilloFoti, qui...

En assurant son maintien à une journée de la fin, la Reggina a réalisé son sixième miracle sportif d'affilée. La saison dernière déjà, pénalisé par le scandale Calciopoli (11 points de handicap), le club calabrais avait rendu possible l'impossible en se sauvant. Cette année, il a mené à bien l'énième course à obstacles alors que tous les ingrédients, notamment la succession de trois entraîneurs différents ( MassimoFiccadenti, RenzoUlivieri et NevioOrlandi), laissaient présager le pire. Il y a trois raisons à cette réussite. Primo, l'arrivée en janvier de FrancoBrienza, un attaquant de poche (1,68m) venu de Palerme qui a inscrit sept buts en une demi-saison. Secundo, NicolaAmoruso a confirmé pour la troisième saison d'affilée ses dons de buteur : Nick Dynamite (34 ans) connaît manifestement une deuxième jeunesse. Terzio, le président LilloFoti, qui n'en est pas à une fantaisie près, a eu le nez fin en nommant début mars Orlandi, un coach sans aucune expérience de la série A mais qui a su profiter de sa connaissance du club et qui est parvenu à remotiver, FrancescoCozza, un médian en fin de carrière mais dont la classe et l'expérience restent fondamentales. L'heure est au futur et la Reggina est sans doute appelée à réussir un nouvel exploit. Une fois de plus, le club va se séparer de son meilleur élément : Amoruso, sous contrat jusqu'en 2010, veut profiter d'une dernière occasion pour remplir son compte en banque et le président souhaite empocher la plus-value acquise par un joueur auquel il a fait confiance alors qu'il traversait une crise profonde. Autre point crucial, le prêt de Brienza risque fort bien de ne pas être prolongé si la Reggina ne débourse pas 2 millions. Enfin, le président est décidé à changer une nouvelle fois son staff technique : faire d'Orlandi son team-manager et d'enrôler quelqu'un de plus expérimenté. Le parcours du coach (54 ans) originaire de la région est assez atypique. Il était très jeune quand ses parents ont émigré à Milan et ne revenait à Reggio Calabria que pendant les vacances. Il a joué en D3 et, quand il a mis un terme à sa carrière en 1984 (grave blessure au tendon d'Achille), il est retourné vivre dans le sud. Le directeur sportif de l'époque lui proposa d'intégrer l'école des jeunes mais il refusa pour aller vendre des glaces à Parme. Il y resta un mois et demi avant de faire marche arrière et d'entrer à la Reggina. En 24 ans, il a fait pas mal de choses dans le club : entraîner les jeunes, scout régional et observateur à l'étranger. D'ailleurs quand il a débuté à San Siro contre l'Inter, le jour du centenaire du club milanais, il devait partir en Irlande. Entre-temps, il a décroché son diplôme d'entraîneur en même temps que son ami, CarloAncelotti, le coach de Milan. L'AS ROME a enlevé samedi sa neuvième Coupe d'Italie (sur 15 finales disputées) au détriment de l'Inter (2-1). Auteur du premier but d'une reprise de la tête sur corner, Philippe Mexès a quitté le terrain dix minutes avant le terme en raison d'une blessure au genou. Le défenseur s'est toutefois rendu à Tignes où l'équipe de France est en stage. KAKA a subi une arthroscopie au genou gauche. Le Milanista n'accompagnera pas le Brésil lors de sa tournée aux Etats-Unis (31 mai au 6 juin) et sa participation aux deux matches de Coupe du Monde (Paraguay le 14/6 et Argentine le 18) n'est pas assurée. A son retour à Milan, il devrait avoir Gianluca Zambrotta, le défenseur de Barcelone, comme nouvel équipier tandis que l'attaquant, Alberto Gilardino, aura mis le cap sur Florence. CRISTIANO DONI (35 ans), le médian de l'Atalanta, achèvera sa carrière à Bergame : il a signé jusqu'en 2010. JUVENTUS : Amauri, l'avant de Palerme, a finalement paraphé son contrat. En attendant Xabi Alonso, le médian de Liverpool, et le deuxième gardien, le milieu international Espoir suédois Albin Ekdal a signé un contrat de quatre ans. EDY REJA sera le coach de Naples la saison prochaine aussi. LA SQUADRA EN TÊTE : l'UEFA a changé le mode de calcul des coefficients pour les équipes nationales. Désormais, on ne tiendra plus seulement compte des résultats obtenus lors des qualifications pour la CM et l'Euro mais également des résultats des phases finales. Du coup, l'Italie voit sa position renforcée : avec 36,986 elle devance la France (36,219), la Tchéquie (36,025), l'Allemagne (35,655), le Portugal (35,370) et les Pays-Bas (34,573). ROBERTO DONADONI a réuni dimanche, sur le coup de midi, les joueurs sélectionnés pour l'EURO, à l'exception des quatre joueurs de l'AS Rome ( De Rossi, Panucci, Perrotta et Aquilani). Materazzi (Inter) était suspendu et donc convoqué ! Rappelons que le coach a retenu 24 joueurs et qu'il devra absolument en exclure un avant ce mercredi midi. Gardiens : Buffon, Amelia, De Sanctis ; défenseurs : Panucci, Cannavaro, Materazzi, Barzagli, Chiellini, Zambrotta, Grosso ; milieux : Camoranesi, Gattuso, Pirlo, Ambrosini, De Rossi, Perrotta, Aquilani, Montolivo ; avants : Toni, Borriello, Di Natale, Del Piero, Quagliarella, Cassano. NICOLAS RIBAUDO