Les éditions Magnad préparent la sortie de deux livres sur des personnalités du sport belge. " La première, c'est Jacques Borlée ", explique Johan Serkijn, l'éditeur. " Ce livre contiendra des éléments biographiques mais aussi des réflexions sur le sport de haut niveau, le dopage, la politique sportive belge... Borlée veut marquer les esprits : il aimerait que sa bio paraisse à la fin du mois de mai, juste avant les élections ". La seconde personnalité est Alain Courtois. " Comme pour Borlée, nous reviendr...

Les éditions Magnad préparent la sortie de deux livres sur des personnalités du sport belge. " La première, c'est Jacques Borlée ", explique Johan Serkijn, l'éditeur. " Ce livre contiendra des éléments biographiques mais aussi des réflexions sur le sport de haut niveau, le dopage, la politique sportive belge... Borlée veut marquer les esprits : il aimerait que sa bio paraisse à la fin du mois de mai, juste avant les élections ". La seconde personnalité est Alain Courtois. " Comme pour Borlée, nous reviendrons sur les grands moments de sa carrière et nous évoquerons le projet de la Coupe du Monde 2018. " A noter que le second tome du dictionnaire d'Anderlecht s'est écoulé à presque 3.000 exemplaires. Pierre Migisha quitte RTL. Le journaliste sportif a rejoint le CDH et est candidat pour les élections régionales (Bruxelles) et européennes. Sporza, la seule chaîne belge à proposer le match Bosnie-Belgique, a attiré 620.56 téléspectateurs, parmi lesquels 120.000 francophones. Lokeren fait partie des clubs D1 qui négocient avec Exqi Sport pour une émission hebdomadaire sur les coulisses du club. Les JO de 2014 (hiver) et de 2016 (été) introduiront une petite révolution. Pour la première fois, les images ne seront plus l'apanage des chaînes publiques européennes. Le CIO a attribué les droits à Sport Five, qui va ouvrir le marché aux médias privés. En Belgique, la situation bouge déjà. " Une chose est certaine : le service public continuera d'assumer son rôle et se positionnera pour la diffusion des épreuves majeures, même si les JO ne rapportent pas le même succès d'audience que l'Euro et la Coupe du Monde ", répond Michel Lecomte, dont la chaîne est la première concernée par cette décision. " D'ici 2016, on assistera à une multiplication des canaux. Mais je ne suis pas sûr que toutes les épreuves intéresseront les chaînes. " Du côté de RTL, on laisse la porte ouverte tout en rappelant la politique de la maison. " Nous n'avons pas la vocation de devenir une chaîne sportive ", souligne Laurent Haulotte. " Même si j'ai beaucoup de respect pour certaines disciplines, leur intérêt médiatique est proche du zéro. Mais si des athlètes belges ont des chances de se distinguer, nous sommes prêts à faire un effort. " Chez Exqi Sport, le ton est différent. " Nous entretenons d'excellentes relations avec Sport Five et cela pourrait nous aider à obtenir des images ", commente David Steegen. " En tant que chaîne thématique, nous cherchons à mettre en évidence les sports décalés et peu médiatisés " C'est chez Belgacom TV que la réflexion a déjà abouti sur une offre concrète. " J'ai envoyé une proposition pour un petit lot : une chaîne régulièrement mise à jour qui diffuse en boucle des informations ", explique Daf Van Campenhout, le chef de la rédaction des sports. " La RTBF et la VRT n'ont jamais assez de temps pour montrer toutes les épreuves. Nous pourrions devenir des partenaires complémentaires. "