Mardi 13 janvier, Club RTL diffusera le huitième de finale de la Coupe de Belgique entre Malines et Anderlecht. Le match sera suivi d'un résumé de Cercle-Charleroi.
...

Mardi 13 janvier, Club RTL diffusera le huitième de finale de la Coupe de Belgique entre Malines et Anderlecht. Le match sera suivi d'un résumé de Cercle-Charleroi. Si vous avez raté la finale du Challenge Sljivo, pas de stress : Exqi Sport la rediffuse cette semaine (voir www.exqisport.be pour l'horaire). L'événement sera même visible sur la chaine flamande. " Nous allons aussi retransmettre en différé le match de la Villette Charleroi en Coupe d'Europe de tennis de table contre Angers, qui a lieu le 9 janvier, et la Coupe du Monde de handball en Croatie, qui commence le 16 janvier ", explique David Steegen, le responsable. Depuis quelques temps, les matches de Spirou Charleroi sont aussi rediffusés. " En Wallonie, Charleroi est bien suivi par les chaines locales et la RTBF. Mais ce n'est pas toujours le cas en Flandre. Nous voulions offrir des images du plus grand club de Belgique à l'autre communauté linguistique. " Le premier tome du Dictionnaire d'Anderlecht avait été un grand succès de librairie : environ 7.000 exemplaires écoulés en un an. Le second tome est en train de suivre les traces de son grand frère. Consacré aux entraîneurs et à tous les matches nationaux du Sporting, l'ouvrage de Marcel Gallez et Johan Serkijn s'est déjà vendu depuis sa sortie en novembre à 2.500 exemplaires (sur 5.000 imprimés). Prévu pour novembre 2009, le tome 3 bouclera la boucle. Il évoquera les 300 matches d'Anderlecht en coupes d'Europe (résultats, stades, arbitres,...) et dévoilera les tickets d'entrées ainsi que les programmes des matches. Une partie du dictionnaire traitera des présidents, des dirigeants marquants, des supporters et des gens de l'ombre célèbres dans l'histoire des Mauves. Le supporter du dimanche préfère le confort de son canapé au froid d'une tribune de stade. C'est ce que révèle une enquête du Nieuwsblad : sur 5.000 personnes interrogées, ils ne sont que 1.4 % à aimer assister à un match au stade le dimanche à 20 h 30. Et seuls 5.5 % et 11.2 % apprécient les rencontres qui ont lieu à 18 h et 13 h. Les raisons ? La facilité offerte par les retransmissions télé et le fait que les supporters reprennent le travail le lendemain. Comme on pouvait s'y attendre, c'est le match du samedi soir qui invite le plus à se bouger : 58 % des préférences.