l L'Euro arrive dans sa phase finale et Vivacité met les bouchées doubles en multipliant les émissions spéciales. Pour la finale, les journalistes seront en direct de Couleur Café.
...

l L'Euro arrive dans sa phase finale et Vivacité met les bouchées doubles en multipliant les émissions spéciales. Pour la finale, les journalistes seront en direct de Couleur Café. l L'UEFA, qui réalise et diffuse elle-même les images pour la première fois, ne se prive pas de passer sous silence certains incidents. Ainsi, lors du match entre l'Autriche et la Croatie, des fans croates ont allumé des fumigènes et enfumé tout un secteur du stade après le but de Luka Modric. L'UEFA a immédiatement remplacé ces images par la prise de vues d'autres supporters. Et elle n'a pas non plus diffusé l'arrestation d'un supporter qui essayait de pénétrer sur la pelouse. l Certains supporters malinois ont dû rire jaune en surfant sur la version néerlandaise du site encyclopédique wikipedia. L'article consacré à Ronaldinho annonçait que le Brésilien était sur le point de rejoindre Malines, dans le but de faire du club une formation du top européen ! La nouvelle a entre-temps été supprimée. l Parmi les entraîneurs de l'Euro, Slaven Bilic est une personnalité hors-norme. Le coach croate a fait l'objet d'un portrait du Nieuwsblad. Fumeur invétéré de Marlboro light, il porte un tatouage avec le nom de sa femme sur le poignet, ainsi qu'une boucle d'oreille, qu'il a été seulement autorisé de porter par sa mère après avoir réussi un examen de droit ! Polyglotte (il parle quatre langues), il est connu pour faire partie d'un groupe de rock, Rawbau, qui a notamment composé la chanson officielle de la Croatie pour l'Euro (à voir sur Myspace). Avant chaque match, il passe des morceaux du chanteur croate Marko Perkovic dit Thompson. Ce qui suscite la controverse car Thompson passe pour un chanteur nazi et d'extrême droite. l Les journalistes de L'Equipe sont-ils paresseux ? Les Cahiers du football ont publié les résultats d'une enquête qui montre que le quotidien français s'est spécialisé dans le recyclage des titres : " Sur 3.800 unes, on dénombre 150 cas de récidive, soit plus d'une par mois en moyenne. Vous pouvez donc penser qu'une fois par mois, L'Equipe présente en première page un titre de seconde main. Et encore cette étude ne concerne-t-elle que les unes, pas les articles... (...) " Quelques exemples : " Le Real est éternel/Liverpool est éternel/Le Brésil est éternel ", " C£ur de Lyon ", " Comme on se retrouve ", " Le mystère Henry ",...