PAYS

SUPERFICIE
...

SUPERFICIE 92.212 km2 HABITANTS 10.825.309 CAPITALE Lisbonne SITE www.fpf.ptFERNANDO SANTOS - 61 ans - Est un des rares coaches à avoir travaillé à Benfica, Porto et Lisbonne et à avoir gagné des prix en Grèce, avec l'AEK Athènes et le Panathinaikos. Il y a relayé Otto Rehhagel en équipe nationale en 2010, qualifiant la Grèce pour un EURO et un Mondial. Il est sélectionneur de son pays natal depuis septembre 2014.FERNANDO SANTOS : C'est son avis. Tout ce que je sais, c'est que nous disposons d'une équipe très talentueuse. L'avis des autres ne m'intéresse pas. Cristiano Ronaldo joue-t-il parfois tout seul ? Chaque équipe dépend de ses meilleurs joueurs, dans une certaine mesure, et j'espère qu'on verra le meilleur Cristiano en France mais je crois avant tout en une forte Seleção. SANTOS : Je ne sais pas comment il se sent mais il a déjà déclaré à plusieurs reprises qu'il rêvait de décrocher un trophée avec l'équipe. Je pense que c'est la seule lacune de sa carrière et qu'il brûle de la combler. Mais je le répète : Ronaldo est un symbole au Portugal, le meilleur joueur du monde et j'espère que nous pouvons compter sur lui, même s'il n'est qu'un de mes onze joueurs. SANTOS : Avant mon embauche, des journalistes avaient demandé ce qu'on pouvait espérer du Portugal en 2012 et en 2014. J'avais dit la même chose. Nous ne sommes jamais le grand favori mais toujours un candidat sérieux. Pour moi, l'Allemagne, la championne du monde, l'Espagne et la France sont les grandes favorites. Mais si vous posez la question à un Italien ou un Anglais, ils ne seront sans doute pas d'accord. Ensuite, en fin de saison, tout dépend de la forme des joueurs. SANTOS : C'est une question d'expérience. Quand j'ai repris la Grèce, en juillet 2010, j'ai découvert un groupe fermé, qui n'avait accueilli que six ou sept nouveaux en quelques années. Nous avons changé ça. Ce qui est possible en Grèce doit l'être dans un pays qui recèle autant de talents que le Portugal. SANTOS : Ce serait prématuré. On verra ça juste avant le début du tournoi. Avec mon staff, je veux d'abord que mes joueurs soient prêts pour le premier match, contre l'Islande. Commencer dès maintenant à élaborer des scénarios ne serait pas raisonnable.La blessure de plusieurs piliers de l'équipe a contraint Fernando Santos à remanier sérieusement ses plans, sans toutefois se départir de son habituel 4-3-3. Toutefois, Santos, nommé en septembre 2014, est confronté à un fameux problème : depuis des années, le Portugal ne possède plus de véritable avant-centre, un homme capable de monopoliser une défense par sa mobilité et sa force dans les duels. En revanche, son entrejeu déborde de talents. Depuis longtemps, des voix s'élèvent pour qu'il passe au 4-4-2 ou qu'il en revienne éventuellement à la recette qui a fait le succès de l'Espagne à l'EURO 2012, en entamant le match sans véritable avant. Ayant trop peu de temps pour réaliser des expériences, Fernando Santos a décidé d'utiliser Cristiano Ronaldo, sa star, comme paratonnerre. La vedette du Real est mobile et possède un bon timing sur les centres des flancs, que doivent animer Nani, RafaSilva et éventuellement un vieux serviteur, Ricardo Quaresma. Vieirinha peut prendre en charge tout le flanc droit, grâce à son abattage et à ses infiltrations. Ne vous étonnez pas si, à un moment donné, Santos modifie de manière draconienne son occupation de terrain et allie Ronaldo à un défenseur central pour procéder en 4-2-3-1. L'équilibre de l'équipe dépend largement de Danilo (FC Porto) et William Carvalho, qui a éclos au Sporting Clube de Portugal, après une location au Cercle Bruges.NUNO GOMES EX-JOUEUR" Nous avons en Cristiano Ronaldo un des meilleurs joueurs du monde mais aussi un bon mélange de footballeurs chevronnés, qui ont quelques tournois à leur compteur, et de jeunes talents qui peuvent apporter une plus-value. L'histoire nous a appris que nous avons souvent du mal dans les matches qui sont faciles sur papier. Notre équipe peut viser au moins le top huit. " PAULO FUTRE EX-JOUEUR" Nous entamons un bel EURO. Si nous pouvons éviter la France, nous pouvons battre tout le monde. Cristiano Ronaldo était très frais au Real, ces derniers mois. Sa présence ne peut que profiter au Portugal. "- Danny (déchirure des ligaments croisés), Bernardo Silva et Fabio Coentrão (cuisse) sont indisponibles. Danny, le capitaine du Zenit, était le parfait dirigeant du milieu, Silva (21 ans), l'homme qui fait la différence par son passing. L'arrière gauche Coentrão (28 ans), qui a joué le Mondial 2010 et 2014 plus l'EURO 2012, est une valeur sûre. - Renato Sanches (18 ans) quitte Benfica pour le Bayern en été, contre 35 millions ; Ultra rapide, ce médian offensif s'infiltre bien et est athlétique. Il n'a débuté en équipe première de Benfica qu'en octobre dernier.WILLIAM CARVALHO : Naturellement. Je veux surtout apporter quelque chose à l'équipe nationale. Si je peux approcher mon niveau d'alors et même le hausser, l'équipe en profitera. Comme tous les Portugais, je rêve de la victoire finale. Ça doit être possible pour un pays doté d'une telle tradition footballistique. Sur papier, le tirage aurait pu être pire mais nous ne devons pas sombrer dans l'euphorie. Ce groupe est ardu. Il compte moins de grands noms, d'accord, mais dans leur campagne, l'Islande, l'Autriche et la Hongrie ont prouvé qu'elles étaient de bonnes équipes. CARVALHO : Nous sommes favoris parce que nous sommes le Portugal et que ce rôle ne nous pose pas de problème mais nous devrons être super à chaque match. L'entraîneur ne nous considère pas comme de grands favoris mais nous avons nos chances. Nous devons oser formuler cette ambition. C'est possible car ce groupe possède d'énormes qualités et que nous alignons le meilleur footballeur du monde. CARVALHO : Cristiano est notre capitaine, le plus chevronné de la sélection et il rêve de succès. Quand nous sommes réunis, voici son message : " Vous devez être en forme au début du tournoi, tout donner à chaque entraînement, à chaque match. Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons réaliser notre objectif commun. " Le coach a déjà couché ses 23 noms sur un papier depuis longtemps. C'est une bonne chose. Si on sélectionne 25 ou 26 joueurs, la presse spécule pendant des semaines sur ceux qui seront rejetés et ça peut perturber la sérénité du groupe. CARVALHO : C'est une compétition saine, qui prouve la force de notre Seleção. Le sélectionneur doit prendre des décisions de ce genre à plusieurs postes. Danilo est bon, moi aussi. On verra bien. CARVALHO : Il y aura beaucoup d'immigrés portugais dans les stades et avec leur soutien, il nous sera un peu plus facile de connaître le succès. CARVALHO : Pas du tout. Nous savons tous ce qui s'est passé mais le pays semble avoir recouvré son calme et notre sécurité sera assurée. Je ne pense pas qu'il faille se tracasser. Nous allons en France pour jouer et gagner. " Ronaldo est un symbole au Portugal et le meilleur joueur du monde mais en même temps un de mes onze joueurs. " FERNANDO SANTOS