L'Angleterre entame son parcours de qualification pour l'EURO samedi à Old Trafford avec Andorre en guise d'apéritif. Le mercredi suivant, ce sera la Macédoine, à Skopje.
...

L'Angleterre entame son parcours de qualification pour l'EURO samedi à Old Trafford avec Andorre en guise d'apéritif. Le mercredi suivant, ce sera la Macédoine, à Skopje. A la mi-août, l'Angleterre a disputé un match amical contre la Grèce. Le début de Steve McClaren au poste de sélectionneur a été convaincant, le champion d'Europe en titre étant battu 4-0. A ce moment, la non sélection de David Beckham avait étonné. Mais Becks n'est toujours pas repris et McClaren continue à jouer la carte de la jeunesse. De la vieille garde, seul Gary Neville (31 ans) a conservé sa place. Parce qu'il n'a pas de réel successeur à l'arrière droit, mais Neville a dû déclarer forfait à cause d'un problème musculaire. Joe Cole et Jamie Carragher sont également blessés. Le compartiment offensif pose un problème intéressant, puisque Michael Owen est blessé et que Wayne Rooney n'a pas encore purgé la suspension consécutive à son exclusion face au Portugal, pendant le Mondial. Lors du dernier entraînement avant le match contre la Grèce, Dean Ashton (West Ham) s'est fracturé la cheville. Sinon, il était assuré d'entamer le match. Outre Peter Crouch, Jermaine Defoe et Darren Bent, McClaren a donc encore sélectionné Andy Johnson ; mais pas Theo Walcott, le joker de l'Angleterre en Allemagne, renvoyé en - 21 ans. Il y a deux saisons, Johnson a fait fureur en Premier League sous le maillot de Crystal Palace. Son équipe a certes été rétrogradée mais Johnson avait marqué les yeux fermés, ce qui lui avait valu d'être repris en équipe nationale, lors d'une tournée aux States. Le rêve a pris fin en 2005. Johnson, le meilleur avant anglais avec 21 buts, a été relégué avec Palace et est resté fidèle à ses couleurs. Il a continué à marquer mais n'a plus été repris en équipe nationale. Quand Palace a raté la promotion, l'avant a compris que seul un retour en D1 servirait ses fins. Il a choisi Everton parmi les nombreux clubs candidats. Son transfert a coûté environ 14 millions d'euros et on raconte qu'il touche 60.000 euros par semaine. P. T'KINT