Comment avez-vous fait la connaissance de Justine?
...

Comment avez-vous fait la connaissance de Justine?Désiré Mbonabucya (24 ans): C'est toute une histoire. Je la connaissais déjà quand j'habitais au Rwanda mais nous n'étions que de simples camarades, sans plus. J'ai déménagé et je l'ai ensuite perdue de vue. C'est en Belgique que je l'ai rencontrée, par hasard. J'évoluais alors à Malines et elle avait fui la guerre qui ravageait notre pays. Nous sommes mariés depuis un peu plus d'un an. La cérémonie a eu lieu à Bruxelles. Seule la famille qui habite ici était présente. Beaucoup d'amis sont venus aussi à la fête. Que faites-vous en-dehors du football?Je passe beaucoup de temps avec les enfants de ma soeur. Elle réside à Bruxelles et quand il fait bon, nous allons promener au parc. Sinon, j'aime rester tranquillement à l'intérieur et regarder la télévision. Surtout TF1 et Eurosport. Mon antenne parabolique me permet de capter beaucoup de chaînes étrangères. Comme la plupart des footballeurs, je regarde surtout les programmes sportifs. Regardez-vous aussi les chaînes belges?Peu. Ici, seules VTM et la RTBF offrent la possibilité de voir du football. Je commence à comprendre le néerlandais, ce qui me permet de suivre les chaînes flamandes mais au début, c'était un réel problème. Je voudrais suivre des cours de néerlandais. Je l'avais déjà fait quand j'évoluais à Malines. J'aimerais reprendre ces leçons mais je cherche un professeur privé. Combiner les cours du soir avec les obligations d'un footballeur professionnel n'est pas évident. Je ne trouve pas que le néerlandais est une langue difficile. J'arriverais à la maîtriser, j'en suis sûr. A St-Trond, les entraînements sont dispensés en néerlandais et ça ne me cause pas le moindre problème. Evidemment, comme toujours, je le comprends mieux que je ne le parle. Depuis combien de temps ête-vous en Belgique?Six ans au total. J'ai fait une incursion en Turquie mais c'était une erreur, comme je m'en suis rendu compte après. Je n'aurais jamais dû aller là-bas. Je n'ai rien reçu de tout ce qu'on m'avait promis.Quel est votre genre musical préféré?J'aime la musique tranquille, les slows. Je ne déteste pas le reggae non plus. Je n'aime pas tellement les discothèques car c'est garanti: le lendemain, j'ai mal à la tête. Par contre, une soirée au cinéma me ravit. En moyenne, nous allons deux fois par mois au Kinepolis de Bruxelles.Aimez-vous les belles voitures?Enormément. Pour le moment, j'ai une Rover. J'ai aussi eu une BMW. Je rêve d'une Porsche. Le problème, c'est que non seulement l'auto est chère mais qu'on paie aussi des taxes nettement plus élevées.Quel est votre meilleur souvenir?Mes retrouvailles avec Justine, ici en Belgique. Jamais je ne les oublierai. En football, c'est le match contre Galatasaray, où j'ai inscrit deux buts. C'était le premier match de championnat en Turquie et j'en ai été le héros. Jouer contre des footballeurs tels que Popescu et Hagi était fantastique. Je rêve de jouer un jour dans une grande équipe mais je reste les pieds sur terre.Quelle est la plus grande différence entre la Belgique et le Rwanda?Je ne pense pas qu'on puisse comparer un pays africain à un européen. Nous avons fui le Rwanda suite à la guerre. Il y règne un sentiment permanent d'insécurité, qui n'existe pas en Belgique. C'est pour ça que je m'y plais tant. Au terme de ma carrière, j'aimerais demeurer chez vous.