LE JEU BEAUCOUP DE BUTS

En 1986, quand la Pologne a été éliminée du Mondial mexicain en huitièmes de finales, ZbigniewBoniek, le monument du foot polonais, s'est érigé en prophète : " Nous n'en serons plus dans les vingt années à venir ". Une génération en or avait effectué ses adieux. En 2002, la Pologne était présente en Asie. Ses deux premiers matches, face à la Corée du Sud et au Portugal, se sont soldés par autant de revers, elle a vite réintégré ses pénates.
...

En 1986, quand la Pologne a été éliminée du Mondial mexicain en huitièmes de finales, ZbigniewBoniek, le monument du foot polonais, s'est érigé en prophète : " Nous n'en serons plus dans les vingt années à venir ". Une génération en or avait effectué ses adieux. En 2002, la Pologne était présente en Asie. Ses deux premiers matches, face à la Corée du Sud et au Portugal, se sont soldés par autant de revers, elle a vite réintégré ses pénates. Le pays a tempéré ses attentes. Le championnat est mal en point, ses joueurs les plus talentueux préférant l'exil et des salaires plus attractifs. La Pologne est aussi malade de ses hooligans, les plus violents d'Europe, et de corruption. Il n'est pas rare que les stades de Cracovie et de Varsovie ne comptent que 4.000 spectateurs. La plupart des légionnaires de l'équipe nationale font banquette dans leur club et sont d'autant plus heureux d'être sélectionnés. Les Aigles Blancs se sont qualifiés directement pour le Mondial, figurant parmi les deux meilleurs deuxièmes de toutes les poules, avec huit victoires et deux défaites. Leur point fort : l'attaque. La Pologne a inscrit 27 buts durant les qualifications. Las, elle encaisse aussi beaucoup de goals... P awel Janas a joué dans la défense de l'équipe médaille de bronze du Mondial 1982. Il a repris la sélection des mains de Zbigniew Boniek en décembre 2002. Après cinq matches, celui-ci n'avait plus envie du poste. Janas a conduit le Legia Varsovie en Ligue des Champions dans les années '90 mais a été éliminé des JO de Sydney et a disparu. Il souffrait en fait d'une leucémie. A ses débuts, il a testé plus de 30 joueurs et pris des mesures impopulaires. Comme Dudek avait perdu sa place dans le but de Liverpool, il lui a préféré Artur Boruc, du Celtic Glasgow. Il a repris MaciejKaluzny, réserve à Leverkusen, au détriment de Frankowski, pourtant doté d'un meilleur sens du but. Son mot d'ordre : seule l'équipe compte. Quadruple champion avec le Wisla Cracovie, il a été transféré pour trois millions d'euros au Celtic Glasgow. Agé de 29 ans, Maciej Zurawski, déjà présent dans la sélection du précédent Mondial, s'est vite intégré en Ecosse. L'avant apprécie le jeu physique. Durant les qualifications, flanqué en pointe par Tomasz Frankowski, qui n'a pas été retenu, il a marqué sept buts tout en délivrant de nombreuses passes décisives. Dépourvu de manières, il est respecté sur le terrain comme en dehors.