Voici 15 jours, notre pendant espagnol, l'hebdomadaire DonBalon, a remis le prix du meilleur joueur du championnat 2007-2008 (sur base des cotations attribuées chaque week-end) au milieu défensif de Villarreal, l'international espagnol d'origine brésilienne MarcosSenna (32 ans). Ce natif de Sao Paulo a débuté comme professionnel à Rio Branco. Il fut ensuite transféré à l'America de Rio Preto, où il attira l'attention des Corinthians grâce à de bonnes prestations dans le championnat paulista. Il y remporta le championnat brésilien en 1999, puis le premier Championnat du Monde des Clubs en 2000. Il partit ensuite à la Juventude, où il ne resta qu'un an avant de signer pour Sao Caetano, un petit club a...

Voici 15 jours, notre pendant espagnol, l'hebdomadaire DonBalon, a remis le prix du meilleur joueur du championnat 2007-2008 (sur base des cotations attribuées chaque week-end) au milieu défensif de Villarreal, l'international espagnol d'origine brésilienne MarcosSenna (32 ans). Ce natif de Sao Paulo a débuté comme professionnel à Rio Branco. Il fut ensuite transféré à l'America de Rio Preto, où il attira l'attention des Corinthians grâce à de bonnes prestations dans le championnat paulista. Il y remporta le championnat brésilien en 1999, puis le premier Championnat du Monde des Clubs en 2000. Il partit ensuite à la Juventude, où il ne resta qu'un an avant de signer pour Sao Caetano, un petit club avec lequel il atteignit la finale de la Copa Libertadores 2002 (battu par les Paraguayens de l'Olimpia Asunción). " Sao Caetano jouait devant très peu de supporters, mais comme le club était très correct dans ses paiements, il avait réussi à attirer de très bons joueurs ", se souvient-il. Au Brésil, Senna a toujours été considéré comme un footballeur très moyen. " Ma venue en Espagne a changé ma vie ", reconnaît-il. Il s'en est pourtant fallu d'un rien pour qu'il ne signe au Shakhtar Donetsk. " Cette équipe ukrainienne s'est effectivement intéressée à moi et j'aurais pu y retrouver mon ami Brandao, que j'avais côtoyé à Sao Caetano. Mais j'ai préféré attendre une offre d'Europe occidentale : France, Italie ou Espagne. Elle est venue de Villarreal. " Un club qu'il a rejoint dans la foulée de la Copa Libertadores 2002. Il est aujourd'hui international espagnol et champion d'Europe. A l'Euro 2008, il était le patronsilencieux de la Selección. Comme il le dit lui-même : " Briller en simplicité, c'est parfois le plus compliqué. " Manchester United, la Juventus et Fenerbahçe lui ont fait les yeux doux, mais il est resté fidèle à Villarreal. " Des journalistes me demandent si je ne suis pas déçu de ne pas porter le maillot d'un club plus prestigieux. Au contraire : je suis très heureux à Villarreal. L'ambition est là. Et je suis touché lorsque des supporters supplient : - S'ilteplaît, Marcos, net'envapas !Ont'aimeici... C'est une sensation que je n'avais jamais connue. " THIAGO CARLETO (19 ans), un défenseur du FC Santos, a signé un contrat de cinq ans et demi à Valence. On le considère comme le nouveau RobertoCarlos. LEREALMADRID va présenter un budget de 400,2 millions : un record dans l'histoire du club. GABRIEL HEINZE (30 ans), le défenseur du Real Madrid, s'est blessé à la cuisse gauche lors du match de Ligue des Champions contre BATE Borisov. L'Argentin sera indisponible durant trois semaines. VALENCE avait pris ses précautions pour se rendre à Rosenborg : 500 kg de bagages, dont une bonne partie d'équipements destinés à lutter contre le froid. Sur le terrain, les conditions climatiques n'ont toutefois pas dépaysé les Valenciens qui se sont imposés 0-4. NIHAT KAHVECI (29 ans), l'attaquant turc de Villarreal, était dans le groupe dimanche dernier pour la première fois depuis deux mois. NACHO MONREAL (22 ans), le défenseur d'Osasuna, était lui aussi de retour après deux mois d'absence consécutifs à un problème au genou. JOAQUIN CAPARROS, l'entraîneur de l'Athletic Bilbao, était sur la sellette le week-end dernier. TOMDEMUL (22 ans) a pu jouer 53 minutes contre le FC Barcelone, mais n'a rien pu faire face à SamuelEto'o (un but) et LionelMessi (deux buts) : 0-3. Le FC Séville traverse une période difficile. Mémé Tchité a ouvert la marque pour Santander mais cela n'a pas suffi. BERNDSCHUSTER s'est incliné sur le terrain de son ancienne équipe. " Getafe était beaucoup trop fort pour le Real Madrid : on a eu de la chance que ce ne soit que 2-1 et pas 5-1 ", a-t-il déclaré. DANIEL DEVOS