Saint-Trond a assuré son maintien en inscrivant un nombre de buts minimum, ce que Guido Brepoels considère comme un exploit plus grand encore que d'avoir atteint les PO1 la saison du retour parmi l'élite. Fait étrange, Saint-Trond ne s'est pas encore renforcé en attaque. Sa saison ne sera donc pas facile, même si son nouveau président semble être très ambitieux, voulant devenir le Villarreal de la Belgique.
...

Saint-Trond a assuré son maintien en inscrivant un nombre de buts minimum, ce que Guido Brepoels considère comme un exploit plus grand encore que d'avoir atteint les PO1 la saison du retour parmi l'élite. Fait étrange, Saint-Trond ne s'est pas encore renforcé en attaque. Sa saison ne sera donc pas facile, même si son nouveau président semble être très ambitieux, voulant devenir le Villarreal de la Belgique. La saison dernière, Saint-Trond a eu recours à quatre gardiens. Le numéro quatre, Bram Castro, titulaire dans les PO2, est promu numéro un. Après quelques saisons positives aux Pays-Bas, sous le maillot de Roda JC, il a l'occasion de montrer ce qu'il vaut en Belgique. Pour le doubler, un jeune gardien du Standard, Hendrik Van Crombrugge. Mark Volders et Laurent Henkinet ne sont pas encore disponibles. Dennis Odoi a rejoint Anderlecht, Marc Wagemakers est parti au Fortuna Sittard. Dimitri Daeseleire, transféré de Genk, est le nouvel arrière droit. Un rien trop juste pour le top, il convient au ventre mou. Dans l'axe, on retrouve trois hommes pour deux positions : Ludovic Buysens et Sasha Kotysch ont rarement été en forme ensemble la saison passée, de sorte qu'il n'y a pas eu concurrence pour la place aux côtés de Vincent Euvrard. Sur papier, l'Allemand est un rien meilleur. A gauche, Saint-Trond connaît des problèmes depuis son retour en D1. L'Eupenois Alessandro Iandoli sera peut-être l'homme idéal, après maints essais. Son c£ur ne manque pas d'expérience grâce à Peter Delorge et à Wim Mennes. Cette saison, les Canaris jouent sur une pelouse artificielle. Comment vont-ils s'y adapter ? Compte tenu des incertitudes offensives, le jeu de position et la discipline seront des éléments cruciaux. A droite, Gregory Dufer a eu du mal à s'adapter au jeu trudonnaire la saison passée. Il avait en principe une doublure, le Brésilien Bruno Andrade, repéré en D2 néerlandaise, mais celui-ci s'est blessé pendant la préparation, se fracturant un os du pied, et il est indisponible pour plusieurs mois. C'est l'occasion pour Dufer de se replacer, même s'il sent le souffle de quelques jeunes, comme Jordan Garcia Calvete et Rob Schoofs. Ces deux footballeurs axiaux vont peut-être débuter sur les flancs, faute d'être déjà capables de porter l'équipe. Nils Schouterden vise haut et il possède le talent requis. L'équipe manque de profondeur mais Schouterden peut lui en apporter depuis la gauche. Cephas Chimedza a mis fin à sa carrière il y a un an, pour raisons médicales. Depuis trois périodes de transferts, Saint-Trond cherche un joueur qui approche son niveau et ses qualités : l'aptitude à conserver le ballon, une bonne passe et une bonne vision du jeu. Reza Ghoochannejhad, un Néerlandais d'origine iranienne issu de la D2 des Pays-Bas, peut évoluer à ce poste comme au neuf. La saison passée, Grégory Christ a sombré tactiquement, il a été expédié en Grèce pendant le mercato hivernal et revient avec plus d'enthousiasme. Schoofs est encore trop jeune. Bref, beaucoup d'interrogations, de même que pour l'avant-centre, vacant depuis le départ d' Ibrahima Sidibe. Ondrej Smetana est grand et fort, il peut jouer dos au but, mais il manque de condition physique et s'épuise rapidement. Le club poursuit sa quête. Défensivement, tout est en ordre. Offensivement, la préparation n'a pas dissipé les interrogations, au contraire. Il faut donc des renforts. Il sera aussi intéressant de voir comment l'équipe s'adaptera à sa nouvelle surface de jeu. Désormais, il ne suffira plus de se battre et de suer... Adresse : Tiensesteenweg 168, 3800 Sint-Truiden Tél. 011-68 38 29 ; fax 011-69 23 80 Internet : www.stvv.com E-mail : info@stvv.com Président : Benoît Morrenne Gestion générale : Wim Vanweerts et Rika Scalais Coordinateur sportif : Guy Mangelschots Manager commercial : Walter Boonen Stade : Stayen, 10.400 places Sponsor : Belisol, Diadora-Vavantas, Truval, Flexpoint Interim, Cleaning Masters, Jupiler et Mercedes Claes. Budget : 6 millions d'euros Nombre d'internationaux : 6 Total de sélections : 39 Joueur le plus capé : Odilon Polleunis 20 (1968-72, total personnel : 22) Date de fondation : 23 février 1924 Date d'affiliation : 13 juin 1924 Matricule : 373 Couleurs : jaune et bleu PAR PETER T'KINT