Il reste plus d'une heure trente avant le coup d'envoi du match contre Mouscron-Péruwelz mais les supporters malinois se pressent déjà à l'entrée principale de l'AFAS Stadion, que tout le monde appelle encore familièrement DerrièrelesCasernes.
...

Il reste plus d'une heure trente avant le coup d'envoi du match contre Mouscron-Péruwelz mais les supporters malinois se pressent déjà à l'entrée principale de l'AFAS Stadion, que tout le monde appelle encore familièrement DerrièrelesCasernes. Cette fois, ils ne se rendent pas directement au bar mais dans le coin entre la tribune principale et la tribune latérale, qui offre une belle vue sur le terrain et la nouvelle construction en face : une tribune debout de 3.999 places. Le toit n'est pas encore placé et la tribune assise du deuxième étage est toujours fermée car elle ne répond pas encore tout à fait aux normes de sécurité mais elle offre de belles perspectives d'avenir. Au cours des prochains mois, il faudra encore improviser en matière de billetterie et d'installations mais cela ne dérange pas les supporters. " Ça fait 25 ans que nous attendons cette tribune, ce ne sont pas quelques mois supplémentaires qui vont y changer quoi que ce soit ", dit un abonné, le sourire aux lèvres. " Nous sommes surtout très heureux que la nouvelle tribune fasse toute la largeur du terrain et qu'elle ait même été un peu agrandie. " L'ancienne tribune debout, qui a fait la réputation des fans malinois, a été démolie et reconstruite en neuf semaines à peine. Lorsque tous les travaux seront terminés, le stade devrait pouvoir accueillir 18.477 personnes. Son prix : 9,1 millions d'euros, dont près de la moitié financés par un emprunt obligataire auquel les supporters pouvaient souscrire par tranches de 1000 euros. Après 3 jours, les fonds avaient été atteints. C'est ça aussi, le YRFC Malines... Un club qui, en 2002, lors de la liquidation et de la descente en D3, avait été sauvé par ses fans. La nouvelle tribune assise ne sera accessible que lors du prochain match à domicile, face à Oud Heverlee Louvain. Face aux Hennuyers, les gens qui avaient acheté un abonnement pour la nouvelle tribune assise pouvaient prendre place dans les tribunes derrière le but. Ou dans la tribune debout new look s'ils le souhaitent. Car c'est cela qu'ils voulaient ! A plus d'une heure du coup d'envoi, le nouveau bloc I est plein comme un oeuf. La fanfare joue ses airs habituels, les gens reprennent à tue-tête le traditionnel You'll never walk alone. " C'est exceptionnel ", lance un steward, visiblement soulagé. " Les gens cherchent encore un peu leur place mais tout se passe calmement. Heureusement car nous étions tous un peu nerveux. La semaine dernière, c'était le chaos. Il y a trois jours, nous ne savions même pas encore ce qui était prévu. " Les supporters malinois sont habitués à l'improvisation. Au cours des prochains mois, la tribune Telenet, derrière le but, sera également rénovée. On y installera une salle de fitness, des loges, une garderie pour enfants, une cantine et un fan-shop. Pour le moment, on se débrouille avec des comptoirs mobiles et des baraques à frites ou à hot dogs. Le passage entre la tribune debout et la tribune Telenet est transformé en bac à sable géant où on ne trouve que des urinoirs. " On se croirait à une beach party ", rigole l'exploitant d'une friterie mobile. Une fois le match commencé, l'ambiance redevient la même qu'avant. Aujourd'hui encore, " quinesautepasestduRacing " et " l'hommeenvert (l'arbitre, Johan Verbiest) estunclown ". Les 3.999 supporters debout poussent leur équipe à la victoire, leur première dans ce championnat. Malines ne joue pas très bien mais il fait preuve d'efficacité. Les premiers points de la saison sont dans la poche. Au sujet de la tribune, tous les avis sont favorables. Plus d'une heure après le coup de sifflet final, les frères Steven et Luk Decoene, abonnés depuis la mise en liquidation, en parlent encore. Et ils sont loin d'être les seuls. " Nous sommes arrivés à 18 h 15, les portes du stade n'étaient même pas encore ouvertes. Je dois dire que ce fut une découverte agréable. Sur la maquette, la tribune semblait assez petite mais, en réalité, il y a bien plus de place. La plupart des gens se mettent pratiquement au même endroit qu'avant mais on constate qu'il y a encore un peu de décalage entre les supporters qui veulent chanter et ceux qui veulent regarder. Ça va s'arranger. Nous sommes surtout très fiers que cette tribune ait été construite aussi rapidement et nous comprenons parfaitement que cela cause encore un peu de désagrément. Ici, on n'a pas placé un bloc d'acier derrière le but comme à Lokeren, c'est un projet sérieux ", dit Luk. Son frère Steven ajoute : " Ce qui me fait plaisir, c'est qu'on reste très proche du terrain. C'est comme ça qu'on veut vivre les matches. " Parmi les joueurs aussi, le soulagement est visible et audible. Le soutien des supporters leur fait autant plaisir que cette première victoire. " Il était important pour nous de remporter ce match et de satisfaire nos fans ", dit Seth De Witte, le capitaine. " La manière importait peu. Une fois que la tribune assise sera équipée d'un toit et sera pleine, le stade sera très impressionnant. Nous avons vu les maquettes, nous nous sentons concernés. Mais ce n'est pas parce que nous aurons une nouvelle tribune que l'ambiance va changer. Elle était déjà fantastique et le restera. " PAR MATTHIAS STOCKMANS - PHOTO BELGAIMAGE