Vanderhaeghe a conduit Ostende à sa première finale de Coupe et à présent, le club réalise une nouvelle primeur : il découvre le football européen. C'est le couronnement d'une brillante saison, qu'il a achevée un rang plus haut que le championnat régulier, à la quatrième place.
...

Vanderhaeghe a conduit Ostende à sa première finale de Coupe et à présent, le club réalise une nouvelle primeur : il découvre le football européen. C'est le couronnement d'une brillante saison, qu'il a achevée un rang plus haut que le championnat régulier, à la quatrième place. Suite à la grave blessure de Proto, Devroe a attiré Dutoit à la Versluys Arena en hiver mais le gardien français n'a pas été souvent convaincant. Dès que Proto a été rétabli, il a repris sa place dans les filets et ce ne sera pas différent cette saison. Capon entame sa troisième saison au Littoral à droite, sa doublure étant Rezaeian, bien que l'international iranien puisse briguer une place de titulaire. Au centre, le duo Rozehnal-Lombaerts regorge d'expérience mais le manque de vitesse des deux trentenaires constitue un souci pour une équipe qui veut jouer haut et qui laisse donc beaucoup d'espaces dans le dos de la défense. Le Brugeois est un renfort mais il a fait banquette à Saint-Pétersbourg durant sa dernière saison et il doit affûter sa condition. Il y a donc de fortes chances pour que Rozehnal soit associé à Tomasevic, rapide et costaud. Le Monténégrin peut également jouer à gauche et Bossaerts (21 ans), transféré l'année dernière de Manchester City mais fragile, espère plus de minutes de jeu dans l'axe. Jordan Lukaku et Marusic avaient le profil rêvé, sur le flanc gauche, pour l'occupation de terrain de Vanderhaeghe : son 4-3-3 en perte de balle se mue en 3-4-3 une fois le cuir récupéré, un des défenseurs latéraux glissant dans l'entrejeu. À droite, Capon peut s'y risquer, comme Rezaeian, à gauche, Milic et Tomasevic y sont moins bien parvenus la saison passée. Jali rêvait de l'étranger il y a un an, en vain. Le médian défensif sud-africain s'est retrouvé sur une voie de garage et a perdu sa place au profit de Jonckheere, mais dans les quatre derniers matches des PO1, il a retrouvé le panache de ses meilleurs jours. Depuis quelques mois, la presse de son pays spécule à nouveau sur un transfert, même s'il semble déterminé à récupérer sa place aux côtés de Siani. Une preuve ? Il a perdu cinq kilos pendant les vacances. Jonckheere serait la victime de l'affaire : après une excellente saison, il a craqué pendant les play-offs et n'est entré que trois fois au jeu. Toutefois, le natif de la Côte peut occuper d'autres postes. Vandendriessche et l'irrégulier Canesin ne peuvent pas compter sur une place dans l'immédiat. El Ghanassy, pourtant bon pendant la préparation, semble perdre sa place à gauche, au profit du rapide Musona, qui a le sens du but. Sur le flanc droit, la blessure au genou de Rajsel, sur la touche pour six mois, a incité Ostende à tester Rezaeian. Au centre, Berrier est intouchable, même si le staff est sous le charme du nouveau Zambien, Banda : le jeune homme de 19 ans est issu du club portugais SC Esmoriz. Après le départ de Dimata, Zivkovic, rapide et doté d'une bonne technique, jouit de la confiance du staff, même s'il n'a pas vraiment affiché son sens du but dans les matches amicaux. Ostende est cependant conscient qu'en retirant un gamin de vingt ans de l'équipe dès maintenant, il risque de le démolir mentalement. En plus, Akpala (30 ans) n'est plus en état de porter le poids de l'attaque toute une saison. Le sort de Cyriac, de retour d'une location à Fulham, et de Conte, busé à Waasland-Beveren, est incertain : vont-ils rester, être loués ou vendus ? Le noyau a été surtout renforcé en profondeur mais avec les départs du polyvalent Marusic (Lazio) et de la révélation, Dimata (Wolfsburg), il a un peu perdu en qualité. Pourtant, Ostende semble suffisamment armé pour égaler la saison passée, la meilleure de son histoire. Ou même faire encore mieux. CHRIS TETAERT