La préparation de Malines a été tout sauf facile. Pendant qu'au sein de la direction, on procédait à des remaniements, la formation de l'équipe s'est fait attendre. Longtemps, le club a placé en tête de ses priorité l'engagement d'un arrière droit et d'un médian créatif, ce qui a hypothéqué la préparation. Avec Stéphane Demol, le FC Malinois a engagé un entraîneur qui sait comment s'y prendre avec les clubs en proie à des problèmes internes et comment motiver les joueurs. Son passage à Turnhout et à Geel l'a blindé. éa pourrait peser plus lourd que son inexpérience d'entraîneur en D1.
...

La préparation de Malines a été tout sauf facile. Pendant qu'au sein de la direction, on procédait à des remaniements, la formation de l'équipe s'est fait attendre. Longtemps, le club a placé en tête de ses priorité l'engagement d'un arrière droit et d'un médian créatif, ce qui a hypothéqué la préparation. Avec Stéphane Demol, le FC Malinois a engagé un entraîneur qui sait comment s'y prendre avec les clubs en proie à des problèmes internes et comment motiver les joueurs. Son passage à Turnhout et à Geel l'a blindé. éa pourrait peser plus lourd que son inexpérience d'entraîneur en D1. DEFENSELe cas du gardien Willockxest étrange: le club l'estime souvent insuffisant mais il demeure le numéro un, même si Begois lui opposera une farouche concurrence. Malines a testé deux types de défense pendant la préparation: un trio et un quatuor. La pénurie d'arrière droit salvateur a perturbé ces essais. Meeusen, qui évoluait à ce poste la saison dernière, a été renvoyé dans le noyau B. La défense s'appuie sur des joueurs qui ont connu la D2, comme Diallo et Dever. C'est aussi le cas de Vandael, transféré il y a un an d'Overpelt pour évoluer à l'arrière gauche, même s'il est aussi susceptible de monter d'un cran. Demol ne fera pas immédiatement appel à Greven: il s'est occasionné une blessure à la cheville pendant la préparation et il est indisponible pour deux à trois mois. Dans l'axe, outre Greven, De Jong et Leemans ont déjà fait leurs preuves mais on s'attend à ce que De Jong glisse dans l'entrejeu. C'est d'ailleurs sa meilleure position, quand il n'y a pas pénurie de défenseurs. Sur le flanc, Demol a encore en réserve le jeune Doms, un produit du cru. Jusqu'en dernière minute, Malines a testé des joueurs à droite (notamment Blay). Kubik a été mis à toutes les sauces en D2: médian droit, il constitue une alternative pour l'arrière droit mais il peut aussi évoluer au milieu. ENTREJEUL'axe de l'entrejeu n'offre guère de possibilités. Le club recherche toujours un médian créatif. Doumbouya, qui vient de Willebroek, peut faire l'affaire mais en cas de besoin, Demol peut faire reculer un des attaquants. Nous pensons à Viscaal, souvent placé dans l'entrejeu offensif, et à Van Galen, parfois attaquant en D2. Dans un registre plus défensif, deux autres joueurs entrent en ligne de compte: Amuzu ou le jeune Depauw. Kubik s'épanouit généralement sur le flanc droit. Pendant la préparation, il a joué à l'arrière droit, libérant une place pour Guadalupe, avec en alternative Hegelmeers. De l'autre côté, il y a Ribus et Nys. ATTAQUEEn pointe, Boeka-Lisasi et Dosunmu doivent faire leurs preuves parmi l'élite. Lisasi n'a jamais éclos dans ses clubs précédents, Lokeren et Westerlo, et Dosunmu vient de Denderhoutem, en Promotion. Il aura sans doute besoin d'un crédit de temps. On ne peut trop attendre du jeune Moucas. CONCLUSIONLa préparation n'a pas été idéale dans la mesure où Malines a cherché des renforts. L'équipe a toutefois été championne de D2 et n'a été handicapée que par des problèmes financiers. Malgré son enthousiasme, elle devrait difficilement se maintenir en D1. La situation qu'elle doit affronter est difficile à gérer. Le staff sportif prétend qu'il possède quelques atouts mais reste à voir si les problèmes extra sportifs ne viendront pas à bout de cet optimisme.Raoul De Groote