On peut parler d'un effet de choc : après six défaites en huit matches, Palerme a créé la sensation mardi dernier en se qualifiant pour les demi-finales de la Coupe d'Italie. Ce qui est surprenant, c'est que les Siciliens ont éliminé le Milan AC, effaçant le 1-0 du match aller par un cinglant 3-0 à domicile. Et le score n'était même pas forcé. La victoire fait miroiter aux Insulaires la troisième finale de Coupe de leur histoire, après un échec dans les deux premières tentatives. En 1974, Bologne s'imposait aux penalties alors qu'en 1979, la Juventus s'était adjugé le trophée après prolongations.
...

On peut parler d'un effet de choc : après six défaites en huit matches, Palerme a créé la sensation mardi dernier en se qualifiant pour les demi-finales de la Coupe d'Italie. Ce qui est surprenant, c'est que les Siciliens ont éliminé le Milan AC, effaçant le 1-0 du match aller par un cinglant 3-0 à domicile. Et le score n'était même pas forcé. La victoire fait miroiter aux Insulaires la troisième finale de Coupe de leur histoire, après un échec dans les deux premières tentatives. En 1974, Bologne s'imposait aux penalties alors qu'en 1979, la Juventus s'était adjugé le trophée après prolongations. Pour éliminer Milan, le nouvel entraîneur ne modifia pas beaucoup l'équipe mais, à en croire la direction, il insuffla davantage de grinta, de conviction à ses joueurs. Peut-être le groupe a-t-il joué de façon plus libérée parce que le changement d'entraîneur était dans l'air depuis quelque temps. Le coach limogé, Luigi Del Neri (54 ans), a du mal à renouer avec le succès. Depuis qu'il a quitté Chievo, la modeste équipe qu'il avait fait monter de Série B en Série A grâce à un football frais et attractif, plus rien ne lui réussit. L'an dernier, le FC Porto l'avait renvoyé avant même le début de la compétition. Et à l'AS Rome il n'avait pas terminé la saison. A Palerme, il avait réussi à déployer du beau football mais l'équipe encaissait trop et avait besoin de trop d'occasions pour marquer. Le départ du buteur Luca Toni à la Fiorentina y est sans doute pour quelque chose. Le nouvel entraîneur est Giuseppe Papadopulo (58 ans), qui en est à son 3e club en Série A. Il avait fait des débuts tardifs en 2001 avec Sienne, qu'il avait promu et maintenu sans problème au plus haut niveau. Fin 2004, la Lazio à l'agonie l'avait attiré mais après une 10e place les Romains ne prolongèrent pas son contrat. A Palerme, le président Maurizio Zamparini ne lui a demandé qu'une chose : assurer le maintien. Mais discrètement, le club espère décrocher une place donnant droit au foot européen. Pour sa première participation en UEFA, Palerme est toujours en course et affrontera le Slavia Prague en 16e de finale. 1/4 de FINALE DE LA COUPE. Palerme a sorti l'AC Milan 3-0 (0-1 à l'aller), Inter- Lazio 1-0 (1-1 à l'aller, Inter qualifié) AS Rome-Juventus 0-1 (3-2 à l'aller, Rome qualifié) et Sampdoria-Udinese 2-2 (1-1 à l'aller, Udinese qualifié). Les demi-finales seront Inter-Udinese et Palerme-AS Rome, matches aller le 22 mars et retour le 12 avril. L'INTER a finalement réussi à attirer Rodrigues Cesar, ailier gauche brésilien de 31 ans, qui jouait à la Lazio depuis 2001. Du coup, le Bulgare Valeri Bojinov (20 ans) voit échouer son transfert à l'Inter. Le jeune attaquant doit rester à la Fiorentina, qui l'a acquis pour 15 millions à Lecce mais qui l'a versé dans le noyau B le mois dernier. TREVISE a attiré un nouvel avant, Marco Boriello (23 ans, ex-Sampdoria) et un nouveau gardien, Matteo Sereni (30 ans), éternelle doublure de Angelo Peruzzi à la Lazio. Walter Baseggio (ex-Anderlecht) a fêté sa première titularisation dimanche à la Sampdoria. Voilà comment Datasport a jugé sa prestation : " On attend de lui qu'il remplisse le rôle de meneur de jeu mais il se révèle inconstant, alternant les bonnes actions aux pauses trop longues ". MAXWELL, l'arrière gauche brésilien de 24 ans qui jouait à l'Ajax est passé à l'Inter, qui l'a immédiatement loué à Empoli. Le Sud-Américain sort de revalidation suite à une opération aux ligaments croisés du genou droit. RICCARDO BONETTO (ex-Beveren) passe d'Empoli à Ascoli et non à la Lazio, comme il en était question pendant un moment. 1. Toni (Fiorentina) 21 buts ; 2. Trezeguet (Juventus) 18 ; 3. Totti (AS Rome) 13 ; 4. Shevchenko (Milan), Adriano (Inter), Gilardino (Milan 12). 8/02 Milan - Treviso, Messina - Siena, Chievo - Sampdoria, Udinese - Reggina, Juventus - Parma, Ascoli - Livorno, Palermo - Lazio, Fiorentina - Inter, Lecce - Empoli, Roma - Cagliari G. FOUTRÉ