L'Antwerp a entamé la campagne précédente de manière très prometteuse mais au bout de deux mois, il s'est retrouvé aux alentours de la 16e place. Bien qu'il n'ait jamais été vraiment menacé, il n'a pas décollé du bas du tableau. La situation va-t-elle changer? Peut-être.
...

L'Antwerp a entamé la campagne précédente de manière très prometteuse mais au bout de deux mois, il s'est retrouvé aux alentours de la 16e place. Bien qu'il n'ait jamais été vraiment menacé, il n'a pas décollé du bas du tableau. La situation va-t-elle changer? Peut-être.DEFENSEDans le but, pour la première fois depuis des années, la situation est claire. Feys est le numéro un, Boyen le deux. Expérimenté, Feys a refait surface la saison passée. Compte tenu de son longue inactivité, il s'est bien tiré d'affaire. Boyen vient de Oud Heverlee. Jusqu'à présent, il a évolué dans des séries inférieures et doit s'adapter à l'élite. Les autres portiers ( Van Steenberghe, Klak, Parizek) sont partis. Depuis des années, l'Antwerp aligne un quatuor défensif. Henk Houwaart est également partisan de cette tactique. Ouon, un Français qui a joué à Cagliari, devient l'arrière droit. Il a séduit pendant la préparation et pourrait bien devenir la révélation de l'équipe à un poste qui a causé pas mal de maux de tête l'année passée. Pinxten y a joué mais il est meilleur dans l'axe. Roc, le Coréen du Sud, y a été essayé, avec la mention insuffisant, avant que TomPeeters ne soit prêté pour un semestre par Sunderland. L'Antwerp n'a cependant pas obtenu de transfert définitif. Le dernier homme essayé à l'arrière droit est Ljubinkovic, qui reste une alternative. Peytier, un nouveau venu, peut également jouer à ce poste. Dans l'axe, il y a trois hommes pour deux places: Leleu, Campara et Pinxten. Pendant la préparation, les deux premiers cités ont été généralement alignés. Ils allient gabarit, vista et expérience, sans oublier leur sérénité, surtout dans le chef de Campara,qui en a souvent manqué dans le passé. A l'arrière gauche, Evens reste sur une saison médiocre. Il doit faire ses preuves maintenant. De Neys, voire Kubik constituent d'autres possibilités pour le flanc gauche. ENTREJEULe 4-3-3, ou le 4-5-1 si vous préférez, constitue le concept préféré de Houwaart à l'Antwerp. Il a déploré le manque de puissance dans le compartiment défensif la saison passée. C'est pour cela qu'il a déplacé Pinxten dans l'entrejeu, une fois la blessure de Campara guérie. Il a conservé cette option pendant la préparation, même si le géant limbourgeois a une large marge de progression à la construction. A droite de Pinxten, Sergeant, un travailleur qui se présente régulièrement devant le but et est capable de marquer depuis la deuxième ligne. A gauche, Kubik, un "nouveau venu" qui est en fait une vieille connaissance de Houwaart, qui l'a entraîné à Harelbeke. Kubik a disputé les trois derniers matches de la saison passée. Sa vitesse n'est plus ce qu'elle était mais il compense cette lacune par son expérience et son ardeur au travail. D'Haene constitue une alternative dans l'axe, même s'il est moins costaud, tandis que Verbeeck, souvent blessé, pourrait recevoir sa chance à gauche. L'Antwerp a ajouté deux médians à son noyau, in extremis: Imagbudu et Hussaine (il vient du Qatar: comme vous le savez, l'Antwerp aime l'exotisme). Le club a abandonné ses expériences au poste de demi offensif. Ni Da Silva ni Zyatti n'ont satisfait. ATTAQUELes flancs, offensifs, seront meublés, en fonction des matches, par des avants ou des médians. Normalement, Yattara (à droite) et Nielsen (à gauche) sont titulaires. Yattara a enfin pu faire venir sa femme, il est théoriquement un grand talent mais sa finition laisse encore à désirer. Peut-être va-t-il se bonifier. Nielsen est Danois. Il ne manque pas d'expérience mais il est fragile. Goots est le centre-avant attitré, Mussa étant sa doublure. Agé de 34 ans, Goots a déjà inscrit 133 buts en D1. On l'a souvent décrété fini mais l'année dernière, il a signé un second tour brillant. Atteindra-t-il le cap des 150 buts au printemps? Mussa, lui, entame sa deuxième saison parmi l'élite. CONCLUSIONL'Antwerp a une autre occupation de terrain et un noyau qualitativement supérieur. S'il est épargné par les blessures, il va passer une saison tranquille dans la deuxième partie du classement. Dans le cas contraire, il devra lutter contre la relégation.Peter T'Kint