D'abord et avant tout, chapeau à Courtrai et à Saint-Trond, participants certains aux playoffs 1 alors qu'ils ont les deux budgets les plus faibles de D1 ! L'argent est important mais ne suffit pas au bonheur. Si on compare les résultats aux budgets, Genk est un méga flop... et Charleroi c'est pas mal non plus comme déception. Les Zèbres vont devoir se refaire une virginité à bien des égards en playoffs 2. En rappelant notamment Jacky Mathijssen sur le banc ? Ce serait sensationnel. Et regardez le champion rouche, obligé de cravacher jusqu'à la dernière seconde sans garanties d'intégrer le top 6.
...

D'abord et avant tout, chapeau à Courtrai et à Saint-Trond, participants certains aux playoffs 1 alors qu'ils ont les deux budgets les plus faibles de D1 ! L'argent est important mais ne suffit pas au bonheur. Si on compare les résultats aux budgets, Genk est un méga flop... et Charleroi c'est pas mal non plus comme déception. Les Zèbres vont devoir se refaire une virginité à bien des égards en playoffs 2. En rappelant notamment Jacky Mathijssen sur le banc ? Ce serait sensationnel. Et regardez le champion rouche, obligé de cravacher jusqu'à la dernière seconde sans garanties d'intégrer le top 6. Marrant, d'ailleurs, de constater que Zulte Waregem et le Standard (aux budgets très, très éloignés) joueront leur ticket en playoffs 1 à Malines et contre Gand... qui s'affrontent le jeudi suivant en demi-finale retour de Coupe de Belgique. Les gars de Michel Preud'homme ont assuré leurs arrières en ramenant un 2-2 de derrière les casernes. Mais quel sera leur état d'esprit à Sclessin, qui a été le paradis de leur très estimé coach ? Prendre trois points de plus pour les playoffs 1 ou se préserver pour la Coupe... ou, justement, jouer à fond parce qu'on ne peut se permettre de baisser le rythme sous peine de passer à côté du match suivant ? Remember la finale de Coupe 2006 perdue par le Standard contre le Club Bruges. MPH était aux commandes des Rouches qui jouèrent sous leur niveau. Parce que Marouane Fellaini avait été bouffé par Philippe Clement, que Sergio Conceiçao avait joué de manière exceptionnelle comme meneur plutôt que sur son aile... ou que trop de titulaires avaient été épargnés lors du match de championnat précédent à Mouscron ? Le superstitieux Preud'homme aura retenu l'épisode, tout en sachant pertinemment qu'il n'y a pas de vérité en la matière. Avant de se balader sur la pelouse du Pana, le Standard n'avait pas joué le week-end précédent et semblait en pleine possession de ses moyens... sauf Steven Defour qui se claqua très vite ! Et comment Malines va-t-il accueillir Zulte ? Même s'il voulait se réserver pour le retour de Coupe contre Gand, saurait-il résister à l'obligation de tout gagner qu'imposent ses fantastiques supporters ? On ne peut jamais rien prévoir. Et on ne va pas se plaindre de ce final débridé de phase classique vécu à Zulte dimanche soir. On achète... même si le Standard a le droit d'en vouloir à l'arbitrage. On se pourlèche les babines en vue de dimanche prochain. Si l'issue du duel pour la sixième place en playoffs 1 est imprévisible, qu'en est-il de la qualification du Standard pour les quarts de finale d'Europa League ? Normalement, le Standard doit passer mais le foot est tout sauf logique.... Disons qu'en se basant sur les chiffres, le Standard a autant de chance de continuer qu'Anderlecht de devenir champion de Belgique. Ou plus ? On a écrit ici que la force d'Anderlecht était son onze de base, mais qu'il constituait aussi sa faiblesse. On en a encore eu une preuve à Hambourg. Avec Mbark Bousssoufa, Romelu Lukaku et Jonathan Legear auraient encore été plus forts et le retour européen aurait été moins problématique. Mais le HSV est prenable... si le onze majeur mauve est sur le terrain. A côté de cet indispensable préalable anderlechtois à tout exploit, le Standard continue donc de vivre avec le paradoxal héritage de son ancien coach. Si Laszlo Bölöni a abusivement gaspillé tant de points en championnat, il a laissé une équipe qualifiée en Europe. Un demi-mal qui explique pourquoi Lucien D'Onofrio n'a pas renvoyé le Roumain plus tôt. Certes, le boss de Sclessin s'en veut encore, mais bien plus importante est la conviction que son club peut bousculer n'importe quel adversaire n'importe quand. C'est pour cela qu'il devrait jouer les playoffs 1. Ou jouer en playoffs 2 permettrait de mieux prévoir la suite de sa campagne européenne... tout en visant le dernier ticket d'Europa League ? Ce ne serait qu'une consolation.l Classement des clubs par budgets 1. Anderlecht 30 millions 2. Standard 29 3. Club Bruges 22,5 4. Genk 19 5. Gand 12,5 6. Charleroi 9,5 7. G. Beerschot 9,5 8. Lokeren 7 9. Zulte Waregem 6,7 10. Westerlo 6,5 11. Cercle 6 12. Roulers 6 13. Malines 5,8 14. Saint-Trond 5 15. Courtrai 4 Classement des clubs par points1. Anderlecht 66 pts 2. Club Bruges 54 3. Gand 46 4. Courtrai 44 5. Saint-Trond 42 6. Zulte Waregem 41 7. Standard 39 8. Malines 36 9. Cercle Bruges 35 10. G. Beerschot 35 11. Genk 33 12. Westerlo 31 13. Charleroi 23 14. Lokeren 18 15. Roulers 17 PAR JOHN BAETE