Les jeunes Belges se sont qualifiés pour l'EURO -19 en deux tours. Après des victoires contre l'Estonie (3-0), la Géorgie (3-0) et l'Italie (3-1) au premier tour, ils ont battu l'Irlande (1-0), la Norvège (1-0) et la Serbie & Monténégro (1-0) au second tour. Un parcours remarquable et une victoire 3-1 aux dépens des Italiens, cela demande quelques mots d'explication. Marc Van Geersom : " Deux phénomènes ont joué un rôle dans cette aventure. Premièrement, nous avions perdu un match amical de préparation contre les Italiens et ils nous ont dès lors peut-être un peu snobés. Deuxièmement, nous jouions en dernier contre l'Italie et notre goal-average leur imposait la victoire contre nous. Avouez que jouer contre des Transalpins qui doivent faire le jeu, c'est plus facile et nous en avons profité à fond. En Suisse, nous les retrouvons dans notre groupe mais là, je suppose que ce sera une autre paire de manches ".
...

Les jeunes Belges se sont qualifiés pour l'EURO -19 en deux tours. Après des victoires contre l'Estonie (3-0), la Géorgie (3-0) et l'Italie (3-1) au premier tour, ils ont battu l'Irlande (1-0), la Norvège (1-0) et la Serbie & Monténégro (1-0) au second tour. Un parcours remarquable et une victoire 3-1 aux dépens des Italiens, cela demande quelques mots d'explication. Marc Van Geersom : " Deux phénomènes ont joué un rôle dans cette aventure. Premièrement, nous avions perdu un match amical de préparation contre les Italiens et ils nous ont dès lors peut-être un peu snobés. Deuxièmement, nous jouions en dernier contre l'Italie et notre goal-average leur imposait la victoire contre nous. Avouez que jouer contre des Transalpins qui doivent faire le jeu, c'est plus facile et nous en avons profité à fond. En Suisse, nous les retrouvons dans notre groupe mais là, je suppose que ce sera une autre paire de manches ". Des pays comme la France, les Pays-Bas et l'Angleterre n'ont pas atteint la phase finale. " La France a perdu son premier match contre l'Azerbaïdjan, par manque de concentration je pense. Dans une série de trois matches, cela pèse lourd. Mais cela n'augure en rien de la qualité de travail avec les jeunes. Ces quatre dernières années, la Belgique des -19 ans s'est retrouvée trois fois à une phase finale. De la génération d'il y a quatre ans, avec Koen Daerden, Jonathan Walasiak, Stein Huysegems, etc. il y a quand même une bonne dizaine de titulaires dans une équipe de D1. Voici trois ans, c'était au tour de Kevin Vandenbergh, Cliff Mardulier, Jelle Van Damme, également une génération qui a percé. L'an dernier nous avons raté de peu le coche et cette année nous avons une bonne levée. Faris Haroun a déjà joué en équipe Première à Genk, Logan Bailly a disputé une bonne saison avec Heusden-Zolder avant de se blesser, sans oublier Prince Asubonteng, Dickson Agyeman... Je pense qu'il y a cinq ou six futurs top joueurs parmi eux ". " Nous disposons de quatre gardiens, mais jusqu'à présent le Brugeois Glenn Verbauwhede a disputé tous les matches officiels. Il est fort sur sa ligne, possède une bonne vitesse de réaction, se débrouille bien en un contre un et est doué du pied. Un keeper complet, en réalité. Bailly a disputé quelques rencontres amicales, mais je l'ai parfois laissé à la maison parce qu'il devait jouer avec Heusden. Au deuxième tour, il s'est blessé au genou. Les deux derniers gardiens sont Olivier Werner et Sven Van Ryckeghem. A l'arrière gauche, nous alignons souvent ThomasVermaelen ou NicolasLombaerts. Deux défenseurs polyvalents qui peuvent évoluer au back gauche mais aussi en position axiale. Le troisième gaucher de la défense est JanWuytens, ce qui me permet de disposer de trois bons gauchers. Lombaerts apporte davantage de profondeur et de jeu sur les flancs, Vermaelen se défend aussi en récupération et Wuytens est surtout un défenseur central. Contre la Serbie & Monténégro, ils purent d'ailleurs être alignés de concert. Dans l'axe de la défense, NicoVan der Linden a déjà tenu sa place et AnthonySpinosa plutôt à l'arrière droit. Les autres possibilités sont MathieuDe Jonckheere, qui peut jouer à droite ou au stoppeur et DavidVanden-broeck. VincentKompany n'a pas été repris parce qu'il n'a jamais évolué dans cette équipe puisqu'il se situait dans une catégorie plus jeune. De plus, les autres se débrouillent tellement bien qu'en accord avec AiméAnthuenis nous avons décidé de ne rien changer. Les défenseurs sont des garçons qui sont doués balle au pied et à part Spinosa ils sont tous grands. Le plus petit doit faire 1m88. Ils sont dès lors forts de la tête, souples, ont de la vista, savent relancer. En plus, ils apportent le danger en cas de phase arrêtée, puisque nous jouons en zone. Cela renforce notre défense, qui n'a pris qu'un but en six matches de qualification. Je modifie donc très peu mes plans derrière ". " Nous adoptons un 4-3-3 en zone avec, en fonction de l'adversaire, un ou deux médians récupérateurs. L'un d'entre eux, à gauche, est Wim Raymaeckers, très fort de la tête comme mes défenseurs. Notre adversaire doit s'y reprendre à plusieurs reprises lorsqu'il balance des longs ballons dans notre rectangle. A droite, nous avons déjà aligné Agyeman Dickson ou Killian Overmeire, lui aussi très grand. Je peux également les disposer à gauche ou en position plus défensive dans l'axe, je dispose donc de trois hommes pour deux places. C'est l'un des avantages de cette équipe : je peux faire tourner l'effectif pour obtenir l'état de fraîcheur optimal de mes joueurs. Devant, en tant qu'attaquant en décrochage, on trouve Haroun, Grégory Rondeux ou Asubonteng Prince. Haroun doit pouvoir jaillir et étant donné qu'il voit tout avant son opposant direct, je peux obtenir de lui un bon rendement. Avant d'avoir le ballon, il a déjà la solution, c'est fantastique. Une telle vista n'est pas donnée à beaucoup de footballeurs. Ce n'est pas le type de joueur auquel on confie le ballon, qui fait alors son action et isole un partenaire. Non, c'est plutôt le genre de pivot qui dévie en un temps, via une passe courte ou longue. Il peut accélérer le jeu et aussi faire la différence sur une longue distance grâce à sa course. Rondeux est plus petit, mais dispose lui aussi d'une condition physique irréprochable. Prince est d'un autre type : recevoir la balle dans les pieds, la garder et isoler un partenaire. Il donne aux autres le temps de se mettre en position ". " Devant le milieu de terrain, j'aligne trois attaquants. Les derniers matches, j'ai opté en pointe pour Bjorn Vleminckx, qui par sa taille et sa force peut facilement retenir l'attention de deux défenseurs. Stijn Desmet peut aussi occuper cette position. Sur les ailes, je dispose de joueurs très rapides et très physiques : Luwamo Garcia, qui peut jouer à gauche comme à droite et Jonathan Legear, qui est deux ans plus jeune et ne peut encore supporter le poids de toutes les rencontres. Mais chaque fois que Legear attaque, je constate une progression au niveau de l'efficacité du onze. Il atteint un rendement très élevé car il dispose d'une très bonne passe en pleine course, près du but. Nous disposons d'un collectif très fort, mais nous ne marquons pas beaucoup, même si nous avons planté neuf buts au premier tour qualificatif. Les avants et les flancs doivent aussi effectuer leur part de travail, descendre d'un cran lorsque nous sommes sous pression. En possession de balle, nous transitons immédiatement vers un système à trois attaquants soutenus par un milieu de terrain offensif, qui doit toujours être proche de l'action. Je joue en d'autres termes parfois avec quatre attaquants ! C'est un système assez proche de celui des Hollandais, mais la différence c'est que leurs joueurs extérieurs n'ont presque pas de tâches défensives. Chez nous, lorsque le besoin s'en fait sentir, ils doivent contrer le flanc adverse ". Lors de cet EURO -19, la Belgique a été versée dans le groupe A. Les trois premiers de chaque groupe sont assurés de participer à la prochaine Coupe du Monde aux Pays-Bas. L'Espagne constitue le principal favori, selon Van Geersom : " Si ma mémoire est bonne, les Ibères ont chaque fois atteint les demi-finales ou la finale ". L'Allemagne, la Pologne et la Turquie seront des adversaires un peu moins costauds. " Mais on ne sait jamais dans un tel tournoi. Dans notre poule, je me méfie de la Suisse et de l'Ukraine, nos deux premiers matches. J'ai déjà vu l'Ukraine à l'£uvre au Portugal et leur groupe compte neuf joueurs qui ont déjà une expérience européenne avec Kiev et six qui sont aussi repris chez les -21 ans. La Suisse n'a pas joué de match officiel depuis un an, en tant que pays organisateur. On verra s'ils ont progressé ". La Belgique n'a jamais réussi à atteindre la finale mais bien les demi-finales, à l'époque d' Emile Mpenza et de Walter Baseggio, qui avaient terminé troisièmes, qualifiant ainsi la Belgique pour la Coupe du Monde en Malaisie. C'est la seule expérience mondiale à ce jour pour les -19 ans. " Cette année, nous pouvons rééditer la performance en terminant troisième de notre poule. C'est un objectif avoué. Et une fois que nous aurons franchi le premier tour, tout est possible... " Groupe 113/7 (19 h 00) Belgique - Ukraine (19 h 00) Suisse - Italie 15/7 (19 h 00) Italie - Ukraine (20 h 00) Suisse û Belgique18/7 (20 h 00) Ukraine - Suisse (20 h 00) Italie - BelgiqueGroupe 2 13/7 (18 h 00) Allemagne - Espagne (19 h 00) Pologne- Turquie 15/7 (18 h 00) Allemagne - Pologne (19 h 00) Espagne -Turquie 18/7 (18 h 00) Turquie - Allemagne (18 h 00) Espagne - Pologne Demi-finales : 21/7 Finale : 24/7 Gardiens : Glenn Verbauwhede (Club Brugeois), Olivier Werner (Standard) Défenseurs : Thomas Vermaelen (Ajax), Nicolas Lombaerts (Gand), Jan Wuytens (PSV), Nico Van der Linden (G. Beerschot), Antony Spinosa (Willem II) Milieux : Wim Raymaeckers (Genk), Killian Overmeire (Lokeren), Grégory Rondeux (Eupen), Faris Haroun (Genk), Dickson Agyeman (G. Beerschot), Attaquants : Prince Asubonteng (G. Beerschot), Stijn Desmet (Cercle Bruges), Luwamo Garcia (Venlo), Michael Lacroix (Alost), Jonathan Legear (Anderlecht), Bjorn Vleminckx (Beveren) " L'avantage de notre système en 4-3-3 réside dans le fait que toutes les sélections de jeunes évoluent de la même manière ", dit Marc Van Geersom. " Celui qui passe des -18 ans chez les -19 ans sait donc parfaitement ce qu'on attend de lui à sa position. Cela fait depuis cinq ou six ans que nous appliquons le même concept et recherchons les joueurs pour l'appliquer. Les joueurs de flanc rapides font souvent défaut. Il faut alors reprendre l'écolage d'un jeune car il n'est pas question de remettre en cause notre système. Pour vous donner un exemple : dans la troisième rencontre du 2e tour qualificatif, contre la Serbie & Monténégro, Asubonteng était suspendu et j'ai opté pour avancer d'un cran mon back droit. Le joueur a parfaitement rempli sa mission. Donc, ils en sont capables mais il est dommage qu'en Belgique près de 80 % des équipes évoluent encore dans des systèmes à deux attaquants. C'est la cause de la rareté de bons flancs offensifs, qu'il faut aller chercher à l'échelon inférieur ". Raoul De Groote " Avant d'avoir la balle, Haroun a déjà LA SOLUTION "