Il peut respirer, AiméAnthuenis : l'objectif des six points sur six qu'il s'était fixé avant d'affronter la Bosnie-Herzégovine et Saint-Marin est atteint. C'était le minimum vital pour conserver une chance infime de qualification pour la Coupe du Monde 2006. En plus, nos adversaires nous ont bien aidés: dans un système où la victoire vaut trois points, chaque partage des concurrents directs est le bienvenu. Or, tant la Serbie & Monténégro et l'Espagne d'un côté, que la Bosnie-Herzégovine et la Lituanie de l'autre côté, se sont donné le mot.
...

Il peut respirer, AiméAnthuenis : l'objectif des six points sur six qu'il s'était fixé avant d'affronter la Bosnie-Herzégovine et Saint-Marin est atteint. C'était le minimum vital pour conserver une chance infime de qualification pour la Coupe du Monde 2006. En plus, nos adversaires nous ont bien aidés: dans un système où la victoire vaut trois points, chaque partage des concurrents directs est le bienvenu. Or, tant la Serbie & Monténégro et l'Espagne d'un côté, que la Bosnie-Herzégovine et la Lituanie de l'autre côté, se sont donné le mot. Sur le plan strictement mathématique, les Diables Rouges ont donc réalisé une très bonne affaire, mercredi passé. Pourtant, ces deux victoires d'affilée ne serviront à rien si elles n'étaient pas suivies de résultats positifs contre la Serbie & Monténégro et l'Espagne, nos vrais rivaux dans la course à la qualification, ni d'autres victoires en Lituanie et en Bosnie-Herzégovine, ce qui n'aura rien d'évident. En outre, l'euphorie qui avait suivi le large succès contre la Bosnie-Herzégovine a déjà laissé la place à une certaine perplexité. D'abord, parce que la prestation des Diables Rouges sur le petit terrain de Serravalle fut loin d'être convaincante. Ensuite, parce que dans ce match d'apparence anodine, ils ont perdu deux titulaires qui auraient été précieux lors du déplacement crucial à Belgrade : VincentKompany et PeterVanderHeyden seront suspendus pour abus de cartons jaunes. Aimé Anthuenis aurait-il dû modifier l'effectif qui avait si brillamment pris la mesure des Bosniaques ? Difficile à faire admettre, à la fois par le public qui avait été séduit par la prestation des Diables Rouges au stade Roi Baudouin, et par les joueurs pour qui la reconduction du même 11 s'assimilait à une récompense pour le travail fourni quelques jours plus tôt. C'est donc tout à fait logiquement que le sélectionneur fédéral avait renouvelé sa confiance à ceux qui lui avaient donné satisfaction. Personne n'aurait compris qu'il agisse autrement. Et pourtant, aucun des joueurs qui s'étaient illustrés le samedi, n'a brillé le mercredi. EmileMpenza, intenable lorsqu'il peut s'engouffrer dans les grands espaces, n'est d'aucune utilité lorsqu'il a affaire à une défense renforcée (même composée d'amateurs) et qu'il reçoit les ballons dos au but. Sa force, c'est de partir dans le dos des arrières et de les prendre de vitesse, servi comme il l'avait été par un TimmySimons intelligent au stade Roi Baudouin. Mais si, au lieu de jouer très haut comme l'avaient fait les Bosniaques, les défenseurs jouent collés à leur ligne de but, les passes en profondeur destinées à les surmonter aboutissent... hors du terrain. Pour jouer sur des espaces réduits, il faut des dribbleurs, des feinteurs, des " joueurs de mini-foot " comme certains les appellent. En existe-t-il en Belgique ? ThomasBuffel aurait pu être utile, mais il a rapidement dû quitter le terrain. JonathanBlondel, peut-être ? Ou alors, il aurait fallu jouer " à la Brugeoise ", avec des dédoublements sur les flancs et des déménageurs dans le rectangle, chargés de reprendre les centres aériens de la tête. RuneLange n'est pas Belge et GertVerheyen a arrêté sa carrière internationale. Mais CédricRoussel aurait peut-être pu faire l'affaire. Sans aller chercher en dehors du noyau, des joueurs comme Simons, PhilippeClement, VincentKompany et DanielVanBuyten auraient également pu remplir ce rôle, ce que ce dernier a d'ailleurs fait en inscrivant le deuxième but sur corner. Mais ce ne sont pas des attaquants. LuigiPieroni est aussi capable de reprendre des ballons de la tête et a touché le cadre pour la cinquième fois depuis qu'il est international... Et pour utiliser l'arme des centres aériens, il faut aussi de bons centreurs. EricDeflandre est capable d'adresser de bons centres depuis le flanc droit, mais il est suspendu. ChristopheGrégoire est sans doute le meilleur centreur du pays sur le flanc gauche, mais il n'entre visiblement pas dans les plans d'Anthuenis. A Saint-Marin, paradoxalement, l'éclaircie est venue d'un joueur qui n'avait pas joué contre les Bosniaques, et qui n'avait dû sa sélection qu'aux forfaits de dernière minute de MboMpenza et WesleySonck : ThomasChatelle, qui a fêté son 24e anniversaire jeudi. " Je me suis senti à l'aise dans ce genre de match parce que je ne possède pas des qualités typiquement belges... Je suis capable d'éliminer un adversaire sur un espace réduit. Lorsque Aimé Anthuenis m'a appelé au jeu, en remplacement de Thomas Buffel, j'ai directement pensé que je pouvais apporter quelque chose. J'ai pu évoluer dans un rôle que j'affectionne : un rôle libre, derrière les attaquants, où je peux faire parler ma vitesse et ma créativité. Après une heure de jeu, lorsque le sélectionneur a retiré OlivierDoll pour faire entrer KevinVandenbergh, j'ai glissé à droite, avec un rôle plus défensif. Je trouve qu'il y avait alors moins de liant entre la défense et l'attaque ". Chatelle a un peu les mêmes qualités que Buffel, avec qui il a joué dans les sélections nationales de jeunes. " A cette différence près que j'ai été formé comme ailier à Malines, avec FrankyVercauteren. Et c'est par la suite que j'ai repris, parfois, un rôle plus central. J'apprécie les deux positions, pour autant que ma mission soit d'abord offensive ". Reste le problème des suspensions. A peine formée, la paire de défenseurs centraux Kompany-Van Buyten devra déjà être modifiée pour le match du 4 juin en Serbie & Monténégro. Anthuenis peut revenir à la composition précédente, en faisant redescendre Simons d'un cran pour reformer un axe Simons-Van Buyten. Il peut aussi titulariser Clement en défense centrale, s'il juge Simons plus utile dans l'entrejeu. Ou alors, il peut faire glisser Doll dans l'axe. Pourquoi pas ? Si l'ex-Anderlechtois, dont la carrière internationale a pris un envol inespéré depuis qu'il évolue à Lokeren, est limité sur le plan offensif, il excelle dans le rôle de sangsue. Or, face aux attaquants serbes, ces qualités-là pourraient être utiles. La suspension de Van der Heyden est, par beaucoup, considérée comme un moindre mal. Car l'arrière gauche brugeois fut, sans doute, l'un des Diables Rouges les moins en verve sur l'ensemble des deux matches. A qui Anthuenis fera-t-il appel pour le remplacer ? Activera-t-il sa filière traditionnelle, en allant rechercher OlivierDeschacht ou JelleVanDamme ? Dans les circonstances actuelles, on comprendrait mal qu'il ne soit pas intéressé par la candidature de Philippe Léonard. Le Liégeois peut se targuer d'une belle expérience internationale et fait partie, au Standard, de l'une des défenses les plus imperméables du championnat de Belgique. Il n'a pas l'habitude de se laisser intimider. Daniel DevosLe moment de rappeler PHILIPPE LÉONARD