Les play-offs démarrent ce week-end, ils seront excitants et je m'étonne qu'on les réduise dès maintenant à un duel Anderlecht-Bruges : 6 points d'écart des Mauves aux Zèbres alors qu'il y en aura 30 à jouer, ça ne transforme pas quatre outsiders en losers garantis ! Et même nos play-offs 2 suscitent l'intérêt, tant par la grâce du bordel au Standard que par la possibilité farfelue d'y devenir européen... Avec, en prime, la perspective d'une double rencontre entre les Rouches et l'Union, ce qui me plante une nostalgie que même les quadras ne peuvent pas comprendre...
...

Les play-offs démarrent ce week-end, ils seront excitants et je m'étonne qu'on les réduise dès maintenant à un duel Anderlecht-Bruges : 6 points d'écart des Mauves aux Zèbres alors qu'il y en aura 30 à jouer, ça ne transforme pas quatre outsiders en losers garantis ! Et même nos play-offs 2 suscitent l'intérêt, tant par la grâce du bordel au Standard que par la possibilité farfelue d'y devenir européen... Avec, en prime, la perspective d'une double rencontre entre les Rouches et l'Union, ce qui me plante une nostalgie que même les quadras ne peuvent pas comprendre... Tout ceci dans la foulée d'une phase classique qui fut fort plaisante, et ce sera le cas pour moi chaque fois que l'illégitime G5, qui a voulu cette formule, n'y qualifie pas tous les siens ! Cette saison, ce sont Genk et le Standard qui échouent, mais ça me ferait tout autant plaisir si c'était Anderlecht, Bruges ou Gand : un système qui veut favoriser les riches et qui n'y arrive pas vraiment est toujours un bon système ! Ciao donc à la phase classique, via ci-dessous un petit questionnaire à 10 points pour en souligner, ludiquement, quelques généralités footeuses qui me paraissent intéressantes. Retournez le Foot Mag pour chaque réponse, sinon vous risquez l'élongation torticolienne ! Le neutre d'Eupen s'est amusé comme un petit fou (56 buts), le neutre de Lokeren s'est ennuyé comme un rat mort (23 buts) : un match valait 3,73 buts pour l'un, 1,53 pour l'autre ! Les 240 matches ont amené 658 buts, soit une moyenne globale de 2,7.Il y eut 20 nuls blancs, ce qui fait déjà 40 clean-sheeteurs. Ajoutez 41 scores Arsenal, 27 fois 2-0, 17 fois 3-0, et 9 clean-sheets via un score plus sévère encore : la réponse est donc 134 ...les keepers restent inviolés plus souvent qu'on ne le croit !Seulement 84, ce qui signifie que 2/3 des résultats sont fortement liés à l'aléatoire d'un poteau ou d'une décision arbitrale ! Quant aux scores de plus de deux buts d'écart, ils sont 40 sur 240, soit 1 match sur 6 : en foot, les tatouilles sont exceptionnelles ! 61 fois contre 119 fois au visité, l'avantage du terrain ou de ce qui l'entoure n'est pas un vain concept ! Restent 60 partages : le nul a beau être une des trois issues, il ne se produit qu'une fois sur quatre ! Westerlo évidemment, qui serait 1 point devant Mouscron au lieu d'1 point derrière : Mouscron compte certes deux victoires de plus... mais aussi trois défaites de plus ! Et obtenir davantage de matches nuls résulte du hasard, pas d'un jeu moins offensif... Westerlo a d'ailleurs scoré un peu plus que Mouscron, le règlement est plus miraculeux que Mircea Rednic ! Ostende-Genk, Bruges-Malines et Anderlecht-Mouscron.Seulement 75, moins d'un tous les 3 matches... Faut croire que nos grands rectangles sont zones de fair-play ! 59 furent réussis, soit 78,6 %, ce qui est une très bonne moyenne : nos buteurs ont-ils des nerfs d'acier, ou nos gardiens ne sont-ils pas terribles ? PS : en précisant que j'ai préféré inclure dans mes statistiques le 1-3 de Charleroi-Standard : càd le verdict du terrain en dépit de la bêtise supporteresse. PAR BERNARD JEUNEJEAN