6 Le nombre de coureurs de moins de 25 ans qui ont terminé parmi les cinquante premiers du World Ranking. Le plus jeune est un Belge de Schepdaal : 4. Egan Bernal (22 ans), 11. Mathieu van der Poel (24 ans), 12. Tadej Pogacar (21 ans), 35. Sergio Higuita (22 ans), 39. RemcoEvenepoel (19 ans), 48. David Gaudu (23 ans).
...

6 Le nombre de coureurs de moins de 25 ans qui ont terminé parmi les cinquante premiers du World Ranking. Le plus jeune est un Belge de Schepdaal : 4. Egan Bernal (22 ans), 11. Mathieu van der Poel (24 ans), 12. Tadej Pogacar (21 ans), 35. Sergio Higuita (22 ans), 39. RemcoEvenepoel (19 ans), 48. David Gaudu (23 ans). 5 Les victoires remportées par Remco Evenepoel, qui partage la première place belge de ce classement avec Tim Wellens, Ben Hermans et Tim Merlier. Durant les vingt dernières années, seulement deux coureurs de moins de 25 ans ont été en tête : Frank Vandenbroucke et Tom Boonen, qui avaient 24 ans quand ils ont triomphé, respectivement huit fois en 1999 et 19 fois en 2004. 65 Le pourcentage de succès de Mathieu van der Poel depuis le 1er novembre 2018 : 26 victoires en 27 cross (il n'a perdu qu'au Koppenberg), 14 courses VTT sur 16 et 11 victoires en 35 courses sur route, en comptant les classements finaux de quatre épreuves par étapes. Au total donc 51 sur 78. 15 Dylan Groenewegen est le roi des succès au niveau international, bien qu'il n'ait gagné qu'une seule étape dans un grand tour, en France. Là, le Néerlandais a été vaincu à trois reprises par Caleb Ewan (10 victoires). Sam Bennett (13 victoires au sprint) a également battu le coureur Jumbo-Visma à trois reprises. 2 Le nombre de coureurs ayant plus de 90 jours de course, parmi lesquels 4 Belges : Jens Debusshere (95) et Thomas De Gendt (94), Frederick Backaert (93) et Aimé De Gendt (92). Thomas De Gendt est aussi l'Ironman du peloton : il est le seul à avoir participé aux trois grands tours sans abandonner une seule fois. 243 Le nombre de courses d'affilée que Greg Van Avermaet a achevées. Son dernier abandon date déjà du 1er octobre 2016 au Tour de Lombardie. Aucun coureur ne peut présenter une série aussi longue. 8 Des coureurs de huit nationalités différentes ont gagné les cinq monuments et les trois tours, soit une nationalité différente chaque fois : Julian Alaphilippe/Milan-Sanremo (France), Alberto Bettiol/Tour des Flandres (Italie), Philippe Gilbert/Paris-Roubaix (Belgique), Jakob Fuglsang/Liège-Bastogne-Liège (Danemark), Bauke Mollema/Tour de Lombardie (Pays-Bas), plus Richard Carapaz/Giro (Venezuela), Egan Bernal/Tour (Colombie) et Primoz Roglic/Vuelta (Slovénie). À noter encore : Gilbert est le seul du lot à ne pas avoir remporté son premier monument cette année. 9 Des coureurs de neuf nationalité différentes ont terminé parmi les dix premiers de Liège-Bastogne-Liège et du Tour de Lombardie, un record pour ces courses. Ils étaient huit à Milan-Sanremo, au Tour des Flandres et à Paris-Roubaix. Les classiques se mondialisent donc aussi. 6 Le nombre de victoires de Peter Sagan (4, un record négatif depuis ses débuts), AndréGreipel (1), Marcel Kittel (1) et Mark Cavendish (zéro pour la première fois de sa carrière). En 2013, ce quatuor a accumulé 70 succès : Sagan 22, Cavendish 19, Kittel 16 et Greipel 13. 50 Jumbo-Vista a fait la fête à 50 reprises cette saison, surtout dans les tours. À l'exception de Deceuninck-Quick-Step, c'est la première équipe qui franchit le cap des 50 depuis 2012. Le contraste par rapport à 2015 est saisissant : la formation néerlandaise ne s'était adjugé que cinq courses. 7 Primoz Roglic (Jumbo-Vista) a gagné sept de ses dix dernières épreuves par étapes. Parmi celles-ci, son premier grand tour, la Vuelta. Le Slovène n'a pas encore eu la même chance au Tour de France (4e) et au Tour de Grande-Bretagne (3e) en 2018, ni au dernier Giro (3e). 0 Aucun succès dans les grands tours pour le Team INEOS. Il a bien remporté le Tour de France grâce à Egan Bernal mais sans enlever la moindre étape. Au total, la phalange britannique n'a récolté que huit succès WorldTour, essentiellement parce qu'elle n'a pas de grand sprinteur. Elle a quand même gagné Paris-Nice, le Dauphiné et le Tour de Pologne. Geraint Thomas, lauréat du Tour 2018, achève la saison sans le moindre succès. 10 Sur 21, le total des courses WorldTour d'un jour décrochées par des coureurs Deceuninck-Quick-Step : Julian Alaphilippe (3), Elia Viviani (3), Zdenek Stybar (2), Philippe Gilbert et Remco Evenepoel (chacun une). 16 Philippe Gilbert a triomphé au moins une fois chaque année chez les pros pendant seize ans, depuis 2004, sans compter sa victoire au Tour de l'Avenir en 2003, alors qu'il était néo-pro. L'Ardennais égale notamment Tom Boonen, Fabian Cancellara, Robbie McEwen et ErikZabel. Si Gilbert gagne une course UCI en 2020, il sera à égalité avec Mario Cipollini, qui détient le record des coureurs (partiellement) actifs au XXIe siècle. 3 Movistar a enlevé le classement par équipes des trois grands tours plus celui du Tour et de la Vuelta 2018. Aucune autre équipe n'a signé pareille série de toute l'histoire du cyclisme. 5 La place d' Alejandro Valverde (39 ans) au classement mondial. Il a remporté cinq victoires et terminé parmi les cinq premiers à trente reprises. En 18 saisons, il n'a été au-delà de la septième place du classement UCI/Pro/WorldTour/World Ranking que quatre fois : lors de ses débuts en 2002, en 2005 et pendant ses deux années de suspension, en 2010 et en 2011. 10 Le nombre de Belges parmi les 50 premiers au World Ranking. C'est le chiffre le plus élevé depuis 1988. La Belgique emmène aussi le classement des nations pour la troisième année d'affilée. Les Pays-Bas montent sur le podium -sur la marche la plus basse- pour la première fois depuis 25 ans, l'Italie est deuxième. 6 Greg Van Avermaet est le premier Belge au World Ranking, pour la sixième fois en sept ans. Il a toujours terminé parmi le top dix ces cinq dernières saisons. Il est sixième cette fois. Et premier au World Ranking des courses d'un jour, bien qu'il n'ait glané qu'une seule victoire World Tour, le GP de Montréal. 40 La place du premier compatriote, Dylan Teuns, au World Ranking des courses par étapes. Il est le seul Belge à avoir intégré le top 20 d'un grand tour : 12e à la Vuelta. En revanche, on compte 9 Belges parmi les 26 premiers du World Ranking des classiques d'un jour, soit plus d'un sur trois. 13 Le nombre de compatriotes à avoir gagné une épreuve World Tour. Depuis la mise sur pied du Pro/World Tour en 2005, jamais les victoires (19 au total) n'ont été aussi largement distribuées. Philippe Gilbert et Wout van Aert sont les seuls à en compter trois à leur palmarès, contre deux pour Thomas De Gendt et Dylan Theuns. 6 Le nombre de succès belges en contre-la-montre (épreuves UCI + catégories 1.1/2.1) : deux pour Tim Wellens, un pour VictorCampenaerts, Yves Lampaert, Wout van Aert et Remco Evenepoel (EURO et médaille d'argent au Mondial). Il faut remonter à 1984 pour trouver autant de compatriotes (5) qui ont gagné une course contre le chrono (neuf à l'époque). 11 Le nombre de sprints conclus sur le podium par Jasper Philipsen, qui n'a gagné qu'une fois, au Tour Down Under, suite à la disqualification de Caleb Ewan. C'est prometteur pour le Campinois, qui n'a encore que 21 ans. 2 Deux ans, quatre mois et onze jours après Dries Van Gestel au Tour des Fjords, Piet Allegaert a ramené un succès dans l'escarcelle de Topsport Vlaanderen-Baloise en courses UCI plus, les catégories 1/2.1. C'était le 5 octobre, au Tour de l'Eurométropole. 23 Le nombre de place parmi les dix premiers d' Amaury Capiot (Topsport Vlaanderen-Baloise), sans une seule victoire. Dans le peloton international, seul Rafal Majka a collecté autant d'accessits sans victoire. 5 Cinq Néerlandaises figurent parmi les six premières du World Ranking féminin : 1. Lorena Wiebes, 2. Marianne Vos, 3. Annemiek van Vleuten, 5. Anna van der Breggen et 6. Amy Pieters. L'Italienne Marta Bastianelli est la seule à s'être glissée entre les vareuses oranges, à la quatrième place. Lotte Kopecky, 15e, est la première Belge.