Chaque fois que l'équipe nationale encaisse un camouflet, comme ce fut le cas lors des trois premiers matches de la campagne qualificative pour l'EURO 2003, on entend le même refrain: il faut tourner la page et préparer l'avenir avec des jeunes.
...

Chaque fois que l'équipe nationale encaisse un camouflet, comme ce fut le cas lors des trois premiers matches de la campagne qualificative pour l'EURO 2003, on entend le même refrain: il faut tourner la page et préparer l'avenir avec des jeunes. Des intentions louables. Encore faut-il se rendre compte que le choix n'est pas extensible. L'âge n'est pas le principal handicap de l'équipe nationale actuelle. Dans les 12, trois trentenaires: Stas (32), Goethals (31) et Bayer (31). On peut y ajouter Jaumin (31). Il faut bien quelques joueurs d'expérience pour encadrer les novices. Les autres? Potter (28), Baert (26), Dupont (26), Tshomba (26), Van Dorpe (26), Desaever (25), Wim Van de Keere (23), Beghin (21) et De Bel (21) n'ont pas un âge canonique. Pas plus que Van den Spiegel (22), Jorssen (22), Moors (22) et Lauwers (21), qui étaient blessés et vont revenir. Quels sont les autres jeunes belges qui jouent (ou font banquette) en D1 et n'étaient pas repris dans la sélection? A Anvers: Goethaert (21) et Van der Jonckheid (19). A Bree: Ceyssens (22) et Jan Van Hoecke (21). A Charleroi: Van de Vondel (21), Defossé (21) et Tison (17). A Estaimpuis: Veldeman (20). A Hasselt: Cuppens (23), Hoogmartens (23), Ayyoub (22) et Souveryns (18). A Liège: aucun. A Louvain: Pieter Van Hoecke (23) et Bwatu (20). A Mons: Dewilde (25), T'Joncke (23), Verstraete (22), Desloovere (22) et Vermeulen (20). A Ostende: Major (21), Menama (20) et Rotsaert (19). A Pepinster: Sergeant (23) et Hervelle (18). A Wevelgem: Tom Van de Keere (23), Bellin (23), Denoyel (23) et Dejaeger (19). C'est tout. Combien d'entre eux ont-ils le niveau international?