A la faveur des demi-finales de Ligue des Champions entre le Bayern et Barcelone, le spectateur attentif aura remarqué qu'Adidas inaugurait un nouveau modèle de chaussures. La marque aux trois bandes a lancé les souliers sous le slogan : " Nitrocharge your game ". Après deux vidéos sur lesquelles on a pu admirer, entre autres, Daniele De Rossi et Javi Martinez, et des instantanés de voitures de course, de lions et de requins, la Nitrocharge a effectué ses débuts officiels sur la scène européenne. Javi Martinez, ambassadeur d'Adidas, a eu l'honneur d'enfiler la première paire. Ce n'est pas un hasard : la technologie est tellement pointue que les chaussures modernes peuvent être adaptées à chaque type de footballeur.
...

A la faveur des demi-finales de Ligue des Champions entre le Bayern et Barcelone, le spectateur attentif aura remarqué qu'Adidas inaugurait un nouveau modèle de chaussures. La marque aux trois bandes a lancé les souliers sous le slogan : " Nitrocharge your game ". Après deux vidéos sur lesquelles on a pu admirer, entre autres, Daniele De Rossi et Javi Martinez, et des instantanés de voitures de course, de lions et de requins, la Nitrocharge a effectué ses débuts officiels sur la scène européenne. Javi Martinez, ambassadeur d'Adidas, a eu l'honneur d'enfiler la première paire. Ce n'est pas un hasard : la technologie est tellement pointue que les chaussures modernes peuvent être adaptées à chaque type de footballeur. Il y a deux ans, la marque allemande a commencé, en coulisses, à dresser le profil d'une nouvelle race de footballeurs : TheEngine, le box-to-box qui abat un travail énorme sur tout le terrain. Adidas a créé la Nitrocharge pour lui offrir la chaussure idéale : tout tourne autour de l'énergie, dans ce modèle. L'avant du pied est très élastique pour permettre de développer une puissance maximale et de récupérer beaucoup d'énergie. Une bande extra élastique stabilise les côtés, ce qui est très utile au joueur quand il pivote. Le dessus de la chaussure et le talon sont pourvus d'antichocs 3D pour protéger les endroits les plus sensibles, le talon d'Achille et les orteils, lors des tacles. La Hypervenom est la nouvelle arme fatale de Nike en matière de chaussures. Nike s'adresse plus spécifiquement aux besoins de l'attaquant moderne, qui est de plus en plus souvent confronté à des défenseurs rapides et mobiles dans des espaces restreints. Avec la collaboration de la star brésilienne Neymar,Nike a développé un cinquième silo, l'agilité, les quatre autres étant la vitesse, le patrimoine, le contrôle et la précision. La marque américaine produit une chaussure de football ultralégère et souple, idéale pour un contrôle du ballon et un dribble parfaits. La semelle extérieure de la Hypervenom est effilée au niveau des orteils pour que la chaussure suive les mouvements naturels du pied. La combinaison de studs fixes et détachables assure une bonne traction sur les terrains naturels. Le succès de la chaussure est déjà assuré. Pendant la Coupe des Confédérations, Neymar, chaussé de la Hypervenom, a inscrit quatre superbes buts. Décathlon vise également la souplesse avec la KipstaAgility 700 pro. La chaussure a été conçue avec l'aide de deux pros : le gardien français Mickaël Landreau et le médian offensif belge Gianni Bruno (tous deux Bastia). Jo Van Dessel, responsable de Décathlon Benelux : " Cette année, nous avons focalisé notre attention sur le créneau agility. Le propos est de commercialiser plusieurs silos, à l'image de ce qu'ont fait Nike et Adidas. La Kipsta Agility est déclinée en 3 versions : la 300, la 500 et la 700, en fonction du niveau de jeu et de la surface. Aussi bien Landreau que Bruno jouent avec l'Agility700 pro. Nous avons choisi de travailler avec un keeper de façon à optimaliser le grip. Car un portier doit être des plus mobiles sur des surfaces réduites ". L'Agility 700 est faite en cuir de kangourou, qui apporte de la précision et confère une touche de balle exceptionnelle. Cette chaussure est une excellente option d'un point de vue qualité-prix : pour 99,95 euros, vous possédez la même chaussure que Bruno. L'Agility 500, elle, est constituée de microfibres à l'image de la plupart des chaussures qu'on trouve actuellement sur le marché. En feuilletant les catalogues de football, on remarque une tendance importante. Beaucoup de modèles ne sont plus confectionnés en cuir de kangourou. Les matières synthétiques ont pris le relais. Pendant des décennies, la peau des marsupiaux a été une certitude dans la production des chaussures. Ce cuir fin mais très solide se fait rapidement au pied et permet de bien sentir le ballon. Cela coûte la vie à des millions de kangourous, brutalement abattus, chaque année. Même les bébés ne sont pas épargnés par ce triste sort. David Beckham a été le premier à se détourner des chaussures de football en peau de kangourou. En 2006, quand il a visionné les affreuses images de ces massacres, il a refusé de continuer à utiliser ce genre de chaussures et son geste a été acclamé. Au Mondial 2010, d'ailleurs, la presse anglaise a vivement critiqué John Terry et Wayne Rooney, qui portaient encore ces chaussures en cuir. Après une série de campagnes et de plaintes des sociétés protectrices des animaux, trois grandes entreprises de fournitures sportives, Nike, Adidas et Puma, ont rayé le cuir de kangourou de leur production. Cela a donné le coup d'envoi des chaussures synthétiques. Contrairement au cuir, les matières synthétiques sont imperméables, légères et d'un entretien facile. Elles conservent mieux leur couleur et leur design. En revanche, le confort et l'adaptation au pied sont meilleurs avec des variantes en cuir, ce qui a incité Nike et Adidas à tester le cuir synthétique. En 2009 déjà, Nike a lancé sur le marché une chaussure en Kanga-Lite. Ce cuir synthétique est composé de microfibres patentées, qui a également les principales qualités du cuir. Il est donc confortable et assure une touche de balle fantastique. Pour permettre à la chaussure de résister à toutes les conditions météorologiques, la marque a lancé le AllConditionsControl-coating : un fin revêtement qui repousse l'eau. Les derniers modèles de Nike, la TiempoLegend et la CTR360, en sont d'ailleurs équipés. Nike a conçu un tout nouveau cuir synthétique pour la Hypervenom, le Nike Skin. La couche extérieure est composée de mailles et d'un film de polyuréthane. Le revêtement ultra mince permet à la chaussure de coller au pied comme une seconde peau. C'est comme si on jouait pieds nus. Comme la Kanga-Lite, le modèle est équipé de la technologie AllConditionsControl. Adidas n'est pas en reste : en 2010, il a sorti son premier modèle en cuir synthétique : le Sprintskin. L'étoffe, mince, égale le cuir en matière de confort et d'adaptation. Le Sprintskin est équipé d'un modèle 3D qui augmente les performances de la chaussure. Adidas a recours à ce cuir synthétique pour la F50adiZero et la PredatorLZSL. L'inconvénient de ce cuir synthétique est qu'il n'améliore pas le contrôle de la balle ni l'adhésion, contrairement à la Hybridtouch. Celle-ci est la combinaison idéale des qualités techniques du synthétique et du cuir. Selon la marque allemande, le cuir synthétique pèserait 40 % de moins que le cuir de kangourou. Ce n'est pourtant pas la fin du cuir naturel. Adidas continue à utiliser la peau de kangourou pour une série de modèles traditionnels comme la Copa Mundial. D'autres marques, comme Puma et Kipsta, y ont recours pour une partie de leur collection. Ainsi, la nouvelle KipstaAgility700pro est en cuir de kangourou, pour sa légèreté et la touche de balle qu'il confère. Puma, contrairement à Nike et Adidas, ne propose pas encore de modèle en cuir synthétique. Outre la grande diversité de matériaux, les marques proposent un panel de couleurs. Pour présenter sa collection au grand public, Nike en est revenu au traditionnel noir. Le 1er juin, Phil McCartney, son vice-président, a expliqué les raisons de sa campagne Back to Black : " Tout le monde sait que les footballeurs aiment à se distinguer sur les terrains comme en dehors. Pour cela, ils ne doivent pas nécessairement recourir à des couleurs vives. Parfois, le retour à un rayonnement classique produit le même effet. " La campagne concerne la CTR360MaestriIII, la MercurialVaporIX et la TiempoLegendIV, comme la nouvelle Hypervenom. Les autres grandes marques ne suivent pas cette initiative. Kipsta ne propose ses chaussures de football qu'en une seule couleur : l'Agility500 en noir et l'Agility700 pro en blanc. En revanche, les marques allemandes misent toujours sur des couleurs vives. Puma est connu pour ses couleurs flashy et ses motifs. Cette saison, son modèle-clef est la PowerCatDiadelFutbol. Le surnom est une allusion au Dia de los Muertes (Jour des Morts) mexicain et figure à plusieurs endroits de la chaussure. La PowerCat n'a pas son égal d'un point de vue visuel. Puma a opté pour un design tout en contrastes, chaque chaussure étant formée de couleurs extrêmes : si le cou-de-pied de la chaussure droite est noir et le texte blanc, le cou-de-pied gauche sera blanc avec un texte noir. Un énorme puma rose fluo est dessiné sur la face interne de la chaussure et pour couronner le tout, sous la semelle, on découvre l'empreinte du squelette du pied, ce qui permet d'étudier la structure osseuse de celui-ci. La PowerCat permettra certainement à ses adeptes de ne pas passer inaperçus sur un terrain. PAR JASMIEN SCHAEVERSLa Kipsta Agility 700 : un fantastique rapport qualité-prix !