On dit de certains qu'ils ont le malheur d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Paradoxalement, Scottie Pippen est un peu de ceux-là. S'il a remporté six b...

On dit de certains qu'ils ont le malheur d'être au mauvais endroit au mauvais moment. Paradoxalement, Scottie Pippen est un peu de ceux-là. S'il a remporté six bagues NBA sur le parquet des Chicago Bulls et est devenu l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du basket, le géant de l'Arkansas restera toujours celui qu'on cite en deuxième. Un genre de Robin dont le Batman s'appellerait Michael Jordan. Dans son autobiographie, il est évidemment question de " MJ ", de son légendaire coach Phil Jackson, mais surtout de son parcours, entamé dans des circonstances difficiles et parsemé d'obstacles surmontés pour dominer les parquets de la NBA. Une trajectoire riche en anecdotes inédites et en leçons de vie, dans un milieu où des egos majuscules doivent apprendre à cohabiter pour empiler les trophées.