Comment expliquez-vous cette hausse ?

C'est notre 3e saison et il y a eu une montée en puissance dans l'exposition des disciplines. La plus-value est apportée par les magazines d'avant-course et le suivi des Belges en Moto2 et en Moto3 (Xavier Siméon, Livio Loi, etc.). Pour les reportages sur le MotoGP, la Dorna (la société qui détient les droits) nous fournit de magnifiques images, bien exploitées par Delphine Canon (réalisatrice) et Jérémie Baise (journaliste). Et puis, le duo que je forme avec ...

C'est notre 3e saison et il y a eu une montée en puissance dans l'exposition des disciplines. La plus-value est apportée par les magazines d'avant-course et le suivi des Belges en Moto2 et en Moto3 (Xavier Siméon, Livio Loi, etc.). Pour les reportages sur le MotoGP, la Dorna (la société qui détient les droits) nous fournit de magnifiques images, bien exploitées par Delphine Canon (réalisatrice) et Jérémie Baise (journaliste). Et puis, le duo que je forme avec Didier de Radiguès fonctionne bien. Le MotoGP est une discipline spectaculaire, dans un format de 45 minutes qui ne traîne pas en longueur. Par rapport à la F1, il y a beaucoup de dépassements. L'ancien pilote Mark Webber expliquait qu'il avait arrêté de regarder la F1, au profit du MotoGP. La dernière course a réalisé un record avec une moyenne de 180.000 personnes, 210.000 si on ne tient pas compte du podium, qui a traîné en longueur. La saison a été haletante, avec Rossi en tête dès le début et le clash de fin de saison. On ne pouvait pas rêver mieux mais j'aurais préféré d'autres circonstances. C'est parti dans tous les sens, les Premiers ministres italien et espagnol s'en sont mêlés. Le MotoGP ne doit pas tomber dans ces travers. D'un côté, Rossi a perdu les pédales, comme Zidane en finale du Mondial. De l'autre, Marquez a décidé que l'Italien ne serait pas champion. C'est un petit monsieur. Autant je l'avais encensé après son 1er titre, autant je regrette cette frustration née de sa saison ratée. (il rit) Se rendre sur les Grands Prix représente une plus-value. Cette saison, nous avons été à Jerez pour les essais hivernaux, Brno à mi-saison où nous avons tourné des reportages sympas (retour de Loi sur sa victoire à Indianapolis,...) et Valence, où nous avons commenté sur place. Dans le paddock, personne ne me connaît et cela me permet de créer des liens, enregistrer des séquences originales... Le reportage sur Benoît Ansiaux (mécano de Rossi) pour le Week-end Sportif a été vu 10.000 fois sur le web et nous avons reçu des mails du nord de la France pour notre sujet sur le pilote français Johan Zarco... Mais l'enveloppe financière est ce qu'elle est : on verra comment poursuivre notre évolution. PAR SIMON BARZYCZAK" Le clash Rossi-Marquez a été une bonne pub mais j'aurais préféré une autre fin de saison. " PIERRE ROBERT