Question " provoc " : êtes-vous supporter du Standard ?

Non ! (il rit). En tant que Liégeois, j'ai de la sympathie pour les clubs proches de moi : le Standard, Liège, Seraing mais aussi Charleroi car c'est wallon. Si un cavalier belge réalise un bon résultat, je suis un peu plus heureux s'il est liégeois. Mais je n'ai pas d'aversion pour les autres. Ce n'est pas parce que je suis pro Bayern et Barça que je suis anti Real et Dortmund. ! Cette saison, j'ai envoyé des SMS à Mehdi Bayat, Felice Mazzu et Pierre-Yves Hendrickx pour les félici...

Non ! (il rit). En tant que Liégeois, j'ai de la sympathie pour les clubs proches de moi : le Standard, Liège, Seraing mais aussi Charleroi car c'est wallon. Si un cavalier belge réalise un bon résultat, je suis un peu plus heureux s'il est liégeois. Mais je n'ai pas d'aversion pour les autres. Ce n'est pas parce que je suis pro Bayern et Barça que je suis anti Real et Dortmund. ! Cette saison, j'ai envoyé des SMS à Mehdi Bayat, Felice Mazzu et Pierre-Yves Hendrickx pour les féliciter. Pareil à Van Holsbeeck pour les succès mauves en Europe et chez les jeunes. Non. Comme le tifo contre Defour, cette banderole vient, je l'espère, d'une minorité. Ce qui me chagrine, c'est qu'elle met en doute mon intégrité professionnelle. Mais certains supporters ont la tête près du bonnet : si vous saviez le nombre de fois où je reçois des critiques pour mes commentaires sur le Standard ! Alors que je me base sur ce que je vois ! Exemple ? Comme je sais que De Camargo se laisse parfois tomber dans le rectangle, j'ai tendance à dénoncer une simulation plutôt que de crier au penalty. De manière générale, ce climat de haine, de méchanceté, de provocation dans ces stades commence à me peser. La violence de la bâche anti-Defour était quand même inédite. Par rapport à Charleroi, j'ai été plus choqué par les autres banderoles que celle liée à mon nom. Leur message (décapitation,...) est plus grave. Même sans image, elles incitent à la haine. Charleroi a rejoint l'élite du championnat et ce club n'a pas besoin d'extrémistes imitant les actions des noyaux durs des autres " grands ". Ce qui me rassure, c'est que les médias dans leur ensemble ainsi que des gens comme Philippe Albert, Zèbre de coeur, ont condamné ces attitudes. Par contre, Mehdi Bayat a raté une occasion. Il a raison d'être fier de ses supporters, mais ici, pas à 100 %. Pas du tout. Oui, je commente de manière passionnée, ce qui peut donner un sentiment de partialité mais je signale que le but de Pedersen contre le Standard est celui qui m'a pour l'instant le plus enthousiasmé. J'essaie toujours d'être juste et impartial. J'ai torpillé la faiblesse de Bruges à Courtrai, j'ai hurlé quand Olivier Deschacht a marqué deux fois de la tête contre Courtrai. J'ai été touché par l'agressivité de la banderole mais j'estime que le message n'est pas fondé, ni pour moi ni pour Thierry Luthers.?PAR SIMON BARZYCZAK" Je ne vais pas changer ma manière de commenter. "