Tu seras aux JO. Quelles sont les disciplines que tu commenteras ?

La natation et l'équitation en priorité. C'est moins connu. Mais cela m'excite de plonger dans ces matières pour tenter de les expliquer aux gens et transmettre ma passion. Pour la natation, je serai en direct de la piscine avec le coach André Henveaux comme consultant. Il a une mémoire incroyable mais je dois parfois le rappeler à l'ordre car il est tellement passionné qu'il manque de discipline à l'antenne. Par contre, je suivrai l'équitation depuis le centre de diffusion où toutes les télés sont rassemblées. Si besoin, je peux au...

La natation et l'équitation en priorité. C'est moins connu. Mais cela m'excite de plonger dans ces matières pour tenter de les expliquer aux gens et transmettre ma passion. Pour la natation, je serai en direct de la piscine avec le coach André Henveaux comme consultant. Il a une mémoire incroyable mais je dois parfois le rappeler à l'ordre car il est tellement passionné qu'il manque de discipline à l'antenne. Par contre, je suivrai l'équitation depuis le centre de diffusion où toutes les télés sont rassemblées. Si besoin, je peux aussi dépanner pour le volley-ball et le canoë-kayak, sports que j'ai pratiqués. Par contre, le handball ou le basket, ce n'est pas ma tasse de thé. Vincent Kompany lors d'une interview réalisée conjointement avec Sport/Foot Magazine. Il est resté disponible pendant trois heures. Un gars vraiment chaleureux qui ne se prend pas au sérieux. Il répond de façon claire et précise, en s'excusant quand il ne comprend pas bien une question. J'étais avec mon équipe film à l'extérieur du stade Roi Baudouin lors du match contre la Turquie quand Eden Hazard est venu commander son hamburger. Je voulais filmer mais son papa a demandé d'arrêter pour ne pas créer de problème. C'est un peu à l'encontre de mes principes mais j'ai accepté alors que les Flamands ne se sont pas gênés. Plus tard, nous nous sommes rendus à Lille-Nancy pour réaliser un reportage sur Eden. Quand il est passé après le match, je l'ai appelé : pas de réponse, même pas un regard. Inacceptable : il aurait pu me renvoyer l'ascenseur. J'en ai parlé avec lui après et il s'est excusé. A Genk, Michel Preud'homme a répondu aux insultes des supporters de Genk et leur a adressé des doigts d'honneur. En commentant le résumé, je me suis exclamé : " Que c'est malheureux que tu te conduises comme un gamin de merde alors que tu as été le meilleur gardien du monde ! " J'ai dit à l'assistant qu'on ne montrerait pas ces images. Quelque temps plus tard, Preud'homme m'a apostrophé en me demandant, la prochaine fois, de lui dire ce que je pensais droit dans les yeux. Il a eu accès à la bande vidéo car la RTBF transmet les images des matches au Standard en vertu d'un accord. Téléphone à la direction du Standard : là-bas, on me considère comme un anti-rouche, au même titre que Thierry Luthers. Luciano D'Onofrio nous a un jour dit que nous devions favoriser le club en tant que journalistes liégeois ! Il estimait que je donne trop vite un avis négatif quand ça va mal. Si je suis enthousiaste quand je commente, c'est parce que je suis porté par l'ambiance. Mais j'ai la même passion à Bruges et à Anderlecht et j'ai autant de sympathie pour les autres clubs de Liège. PAR SIMON BARZYCZAK