Conséquence, sans doute, des perquisitions effectuées en mars à l'Excelsior, à l'Hôtel de Ville de Mouscron et à l'Intercommunale IEG : Jean- PierreDetremmerie, FrancisD'Haese (ancien membre du Conseil d'Administration et président ad intérim de l'Excel à la fin 2006), JacquesFervaille (ancien échevin des finances de la ville) et PhilippeDevaux (direc...

Conséquence, sans doute, des perquisitions effectuées en mars à l'Excelsior, à l'Hôtel de Ville de Mouscron et à l'Intercommunale IEG : Jean- PierreDetremmerie, FrancisD'Haese (ancien membre du Conseil d'Administration et président ad intérim de l'Excel à la fin 2006), JacquesFervaille (ancien échevin des finances de la ville) et PhilippeDevaux (directeur de l'IEG) ont été entendus par le Parquet de Tournai, en début de semaine dernière. Des malversations auraient été constatées dans les documents saisis, et notamment à propos du transfert de LuigiPieroni vers Auxerre durant l'été 2004 : on ne retrouverait pas, sur les comptes de l'Excel, la totalité de la somme payée par le club français. EdwardVandaele, qui fut président de l'Excel de juillet 2005 à novembre 2006, reste persuadé que l'ancien bourgmestre était davantage un homme de pouvoir qu'un homme d'argent, et a du mal à croire à sa culpabilité, malgré les divergences qui l'ont opposé à lui depuis lors : " Mais, dans l'entourage, qui sait ? Cela me met en rage d'entendre que certains se seraient peut-être servis au passage à un moment où l'on mettait tout en £uvre pour sauver le club d'une situation financière délicate ". Le conditionnel reste de mise, car aucune inculpation n'a encore été prononcée. Mais il semble que le juge d'instruction soit sur le point de terminer son travail et que des inculpations pourraient tomber très prochainement. Ce transfert de Pieroni cause bien du souci. A l'époque, une plainte avait été déposée contre l'agent du joueur, EricDepireux, que l'on soupçonnait d'avoir demandé deux commissions : l'une à Mouscron, l'autre à Auxerre. Cela s'était finalement retourné contre l'Excel : Depireux avait à son tour déposé plainte. " Et j'ai gagné ", rappelle-t-il, " puisque l'Excel n'a pas reçu sa licence aussi longtemps que je n'avais pas reçu mon dû. Mon rôle s'est arrêté là. Après, ce qu'il est advenu de l'argent versé par Auxerre ? Je l'ignore ". Entretemps, Depireux s'est disputé avec Pieroni, qui a fait la culbute en Ligue 2 avec Nantes. " Je considère Luigi comme un ami, et à ce titre, j'estime pouvoir lui dire certaines vérités. J'ai fait beaucoup pour lui jusqu'à présent... " DANIEL DEVOS