Le derby hennuyer s'est soldé par un partage : 2-2. Un résultat logique ?

Oui et non. Nantis d'une avance de deux buts à 20 minutes du terme, les Zèbres auraient dû logiquement avoir cause gagnée dès ce moment. Mais à l'image de ce qui s'est trop souvent produit chez eux cette saison, ils ont perdu in extremis le bénéfice de leurs efforts. Quand les Carolos réaliseront enfin qu'un match dure jusqu'au coup de sifflet final, ils auront fait un grand pas vers le maintien. Et je suis sûr que tôt ou tard, forts de l'un ou l'autre renfort peut-être, ils parviendront à leurs fins. Pour ce qui est de Mons, j'ai apprécié sa volte-face à 0-2. Mais quel dommage d'avoir patienté jusqu'à la 46e minute avant de faire entrer au jeu Jean-Pierre La Placa. La preuve est faite que si un entraîneur opte pour une inclination o...

Oui et non. Nantis d'une avance de deux buts à 20 minutes du terme, les Zèbres auraient dû logiquement avoir cause gagnée dès ce moment. Mais à l'image de ce qui s'est trop souvent produit chez eux cette saison, ils ont perdu in extremis le bénéfice de leurs efforts. Quand les Carolos réaliseront enfin qu'un match dure jusqu'au coup de sifflet final, ils auront fait un grand pas vers le maintien. Et je suis sûr que tôt ou tard, forts de l'un ou l'autre renfort peut-être, ils parviendront à leurs fins. Pour ce qui est de Mons, j'ai apprécié sa volte-face à 0-2. Mais quel dommage d'avoir patienté jusqu'à la 46e minute avant de faire entrer au jeu Jean-Pierre La Placa. La preuve est faite que si un entraîneur opte pour une inclination offensive, il se retrouve rarement les mains vides au terme de la rencontre. Sergio Brio doit méditer cette leçon et, corollairement, Sef Vergoossen devrait s'en inspirer aussi. Car au vu de ce que Cédric Roussel a montré face à Heusden-Zolder, je me dis que c'est un gâchis que l'ex-Montois ait dû si fréquemment prendre place sur le banc ces derniers mois. L'ancien avant du FC Liège constitue l'une des bonnes surprises de ce premier tour de la compétition et fait figure de menace plus que sérieuse pour Marcin Zewlakow, blessé. A mon sens, le Belgo-Italien est même davantage complémentaire avec Mbo Mpenza que le Polonais. Son association avec le Diable Rouge me fait penser, par moments, à celle que celui-ci formait autrefois avec son frère Emile au Canonnier. De fait, il ne manque plus qu'un véritable numéro 10 pour les mettre encore mieux sur orbite, comme le faisait un certain Dominique Lemoine autrefois. Mais on tend sans doute vers ce cas de figure dans la mesure où le président de l'Excelsior, Jean-Pierre Detremmerie, ne cache pas qu'il fait de la récupération de Jonathan Blondel, qui joue les utilités à Tottenham, son absolue priorité. On ne peut jurer de rien mais je n'en ai pas moins le sentiment que les Bleu et Noir devront se rabattre sur la coupe de l'UEFA, par le biais d'une troisième place en championnat ou par une victoire en coupe de Belgique. La participation à la moins huppée des épreuves européennes serait à coup sûr une déception pour une formation habituée à disputer la phase finale de la Ligue des Champions. Mais cette Coupe de l'UEFA est aussi la seule où nous, Belges, pouvons encore nourrir quelques illusions. En héritant des Hongrois de Debrecen, les Brugeois ont à mes yeux d'ores et déjà en poche leur billet pour les quarts de finale, d'ailleurs. Les transferts de Sambegou Bangoura et Papy Kimoto n'expliquent pas tout. D'après moi, cette équipe exprimera son potentiel lorsque des garçons comme Runar Kristinsson ou Arnar Gretarsson auront retrouvé leur meilleur niveau et qu'ils entraîneront une nouvelle fois leurs partenaires dans leur sillage. Dans le groupe des mal lotis, les Waeslandiens ne sont pas les plus faibles. D'après moi, cette étiquette-là revient à l'Antwerp qui n'est vraiment plus que l'ombre de lui-même. Le Sporting a réussi un exploit peu banal en réalisant le carton plein away lors du premier tour : huit victoires en autant de rencontres. Et il ne s'arrêtera sans doute pas en si bon chemin. A mes yeux, il semble bien parti pour battre tous les records cette saison, tant il est appliqué et que les solutions de rechange sont nombreuses chez lui. Rendez-vous compte qu'il jouait au Tivoli sans Aruna Dindane, Nenad Jestrovic et Ki-Hyeon Seol, tous blessés, mais qui étaient titulaires en début de saison. Le Standard et les autres n'ont pas ce luxe. C'est pourquoi je prévois une avance-record pour les Mauves en fin de campagne : 15 points au bas mot.n Propos recueillis par Bruno Govers