L'exode a commencé à Mouscron. Vendredi, Jean- PierreDetremmerie et RolandLouf ont rencontré une délégation auxerroise, emmenée par le président Jean- ClaudeHamel et l'entraîneur GuyRoux. Ils ont accepté les modalités d'un transfert de LuigiPieroni.
...

L'exode a commencé à Mouscron. Vendredi, Jean- PierreDetremmerie et RolandLouf ont rencontré une délégation auxerroise, emmenée par le président Jean- ClaudeHamel et l'entraîneur GuyRoux. Ils ont accepté les modalités d'un transfert de LuigiPieroni. C'est du moins ce qu'affirme le communiqué envoyé par l'Excelsior, qui ajoute que le meilleur buteur du championnat se rendra bientôt en Bourgogne afin d'y passer les examens médicaux et y parapher un contrat de quatre ans. " C'est un club qui présente pas mal de similitudes avec Mouscron ", estime le joueur qui aurait la lourde responsabilité de succéder à DjibrilCissé, l'actuel meilleur buteur de la Ligue 1. Si du moins le transfert se réalise. Car Guy Roux, de son côté, dément : " La période des transferts débute le 24 mai en France, et à l'heure actuelle, il n'est pas question que Pieroni vienne à Auxerre ".Jean-Pierre Detremmerie ne se formalise pas de ces déclarations. " Pour moi, l'affaire est réglée ", prétend-il mordicus. " Je crois surtout que Guy Roux veut éviter que cela se sache trop tôt. " Lorenzi pourrait rester : le fameux encart intitulé ByeByeStephen, publié le 21 avril dans le magazine de l'Excelsior Mouscron, continue à susciter bien des commentaires. Les dirigeants mouscronnois reprochaient à StephenLaybutt d'avoir mangé sa parole. Mais eux-mêmes n'ont-ils pas agi de la même manière envers GrégoryLorenzi ? Alors que celui-ci se préparait, le 30 avril, à parapher sa prolongation de contrat aux conditions préétablies, il a eu la surprise de constater que lesdites conditions avaient été revues à la baisse. " Les deux cas sont fondamentalement différents ", estime RolandLouf. " J'ai bon espoir d'aboutir à un accord avec Grégory Lorenzi. Ce n'est pas parce qu'on modifie le contrat de mariage que deux conjoints ne peuvent pas continuer à vivre ensemble ". Une version confirmée par le joueur. " J'ai effectivement été surpris en apprenant qu'au lieu d'un nouveau contrat de deux ans, on me proposait un nouveau contrat de... trois ans avec un salaire moindre. On va bientôt repasser à table, et je pense que je vais accepter ". (D. Devos)