Que s'est-il passé au stade Louis II, mercredi dernier ?

Bonne question ! J'ai déjà connu ce type de pépin mais pas à ce point-là. Techniquement, je n'y connais rien. Il a fallu chipoter pendant plus de deux heures pour régler le problème.
...

Bonne question ! J'ai déjà connu ce type de pépin mais pas à ce point-là. Techniquement, je n'y connais rien. Il a fallu chipoter pendant plus de deux heures pour régler le problème. Je n'irais pas jusque-là mais je n'ai pas le souvenir d'une remontée pareille dans un match ayant une telle envergure médiatique. La rencontre la plus invraisemblable que j'avais vécue, c'était une défaite 6-1 d'Anderlecht au Real Madrid alors que les Bruxellois l'avaient emporté 3-0 à l'aller. Mais j'avais 16 ou 17 ans à l'époque. Quand tu commentes un match, tu as parfois de gros temps morts et ce n'est pas toujours folichon. Ici, tout a été intense jusqu'à la 96e minute. Le scénario était idéal et c'était top pour le spectateur neutre. C'est le genre de match qui te rebooste. C'était difficile à percevoir car les chaînes étrangères sont alignées les unes à côté des autres et elles ne sont pas mêlées aux médias espagnols. Le Camp Nou est un des stades où les journalistes sont les moins bien placés. Nous sommes très haut. Messi est petit mais, à ce niveau, il ressemble à un microbe ! Les spectateurs pensent que nous travaillons dans des conditions optimales mais ce n'est pas toujours évident. A certains égards, ils sont plus gâtés que nous. Ils ont des télés de plusieurs mètres carrés dans leur salon alors que nous avons un écran de 25 cm sur 25 qui ne ressemble à rien et qui donne une image pourrie. Avant le match, nous avions deux secondes d'images, deux secondes de neige. Par contre, au coup de sifflet final, il fallait voir la tronche des supporters français qui, avant la rencontre, chantaient la Marseillaise devant le stade... Pas du tout. J'ai enchaîné avec Lokeren-Charleroi. Tu ne prends pas le même plaisir mais cela reste intéressant. Tu n'es pas " poussé " de la même manière en Pro League ou en Champions League. Mais si tu te dis " Je ne mets de l'enthousiasme que pour des matches comme Barcelone-PSG ", alors change de métier ! Des rencontres pareilles, tu en fais une toutes les six lunes. On ne mange pas chaque jour dans un cinq étoiles, hein ! PAR SIMON BARZYCZAK" Si tu ne t'enthousiasmes que pour Barça-PSG, change de métier ! " PHILIPPE HERENG