Comment un Belge devient-il l'auteur de la BD d'une des plus grandes équipes du monde ?

Mon cheval de bataille est la BD historique mais, ancien joueur de foot, j'ai une grande passion pour le sport. L'idée est venue de discussions avec Thierry Jacqmain, qui tenait une librairie avant de devenir éditeur. Du temps où je lui rendais visite dans son commerce, nous évoquions notre intérêt pour la Premier League. Thierry a arrêté jeune le foot à cause d'une blessure mais il a eu la chance de suivre des cours d'entraîneur à Londres. Nous a...

Mon cheval de bataille est la BD historique mais, ancien joueur de foot, j'ai une grande passion pour le sport. L'idée est venue de discussions avec Thierry Jacqmain, qui tenait une librairie avant de devenir éditeur. Du temps où je lui rendais visite dans son commerce, nous évoquions notre intérêt pour la Premier League. Thierry a arrêté jeune le foot à cause d'une blessure mais il a eu la chance de suivre des cours d'entraîneur à Londres. Nous avons envoyé cinq planches à divers responsables (jeunes, marketing, etc.) de Manchester United en mettant l'accent sur des concepts chers à la Fédération : le foot dans la vie sociale, l'engagement moral, etc. Nous avons été recontactés pour rencontrer le responsable média et nous avons directement senti un intérêt. J'ai pris dix mois pour bien me documenter et la BD a été réalisée en sept mois, un délai plutôt court. La collaboration a été très positive. J'ai amené l'idée du schéma de narration : le personnage central est un jeune garçon qui reçoit des informations historiques par son père ou encore son coach. Manchester a tout de suite adhéré et nous avons divisé la matière en trois tomes. Comme je travaille en français, nous avons été aidés par un fan du club pour la traduction. Dans la pratique, on soumettait les idées à Manchester qui marquait son accord ou demandait des modifications. J'avais peur qu'on nous laisse nous débrouiller mais j'ai toujours pu compter sur plusieurs personnes facilement joignables. Aujourd'hui, ils continuent de nous aider pour la communication (réseaux sociaux, etc.). C'est la grande inconnue car ces personnes viennent des quatre coins du monde et encore faut-il leur procurer la BD. Acheter une version papier sur Amazon n'est pas simple pour tout le monde. C'est pour cette raison que nous envisageons une conversion numérique. Il y a un potentiel mais nous ne savons pas encore comment l'exploiter. Par exemple, la Grande-Bretagne travaille différemment de la Belgique : là-bas, on expose l'oeuvre, puis on attend les commandes du public avant de fournir les magasins. Chez nous, en tout cas, la BD est disponible depuis le 12 décembre en français. PAR SIMON BARZYCZAK" Manchester United a vite marqué son intérêt pour ce projet de bande dessinée. "