Le joueur le plus sensationnel de ces dernières semaines, en Eredivisie, se produit à Nimègue. L'entrejeu du NEC aligne un footballeur aux pieds magiques, au nom synonyme de beauté. Lasse Schöne est un pur numéro dix : intelligent et créatif, amoureux du ballon et très intuitif. Le Danois délivre des transversales remarquables. En match, il semble souvent soudé au ballon, avec lequel il se fraie un chemin entre ses adversaires sans laisser transparaître la moindre difficulté.
...

Le joueur le plus sensationnel de ces dernières semaines, en Eredivisie, se produit à Nimègue. L'entrejeu du NEC aligne un footballeur aux pieds magiques, au nom synonyme de beauté. Lasse Schöne est un pur numéro dix : intelligent et créatif, amoureux du ballon et très intuitif. Le Danois délivre des transversales remarquables. En match, il semble souvent soudé au ballon, avec lequel il se fraie un chemin entre ses adversaires sans laisser transparaître la moindre difficulté. Agé de 22 ans, Schöne est davantage que le roi des petits matches. Il a signé ses plus belles prestations contre le PSV et il a été un des rares à tenir bon contre Tottenham, en Coupe UEFA. Le médian n'a pas seulement un talent exceptionnel : sa mentalité est exemplaire. Schöne est un régal pour l'amateur de beau football et une bénédiction pour son entraîneur et son club. Le Scandinave a le sens du devoir et la motivation d'un professionnel accompli. Il n'a jamais d'allures de vedette ni de caprices. Il est même plutôt modeste, trop selon son entraîneur, Mario Been. Ces dernières semaines, il est pourtant sorti de sa coquille et démontre que Heerenveen aussi commet parfois des erreurs d'appréciation en faisant une croix sur Schöne. Le club de la Frise lui reprochait son look : le milieu enfilait des socquettes blanches sur ses chaussettes de sport et s'était décoré la peau de tatouages. Il n'avait pas agi de la sorte pour provoquer mais parce qu'il se sentait bien ainsi. C'était pareil avec ses cheveux longs, ce que ne supportait pas la direction de Heerenveen, qui a prié le joueur de faire ses bagages. De Graafschap lui a offert une issue et Schöne y a éclaté. Pendant deux saisons, le médian a été la plaque tournante d'une équipe empreinte de Sturm und Drang (tempête et passion). L'été dernier, il a été récompensé par un transfert de trois ans au NEC, où il a succédé à l'Australien Brett Holman (AZ). C'est clair, le NEC détient de l'or en barre. WILLEM II est parvenu à lier son buteur Frank Demouge (26 ans) jusqu'en 2012, moyennant augmentation. L'AZ a prolongé le contrat du gardien argentin Sergio Romero (21 ans) jusqu'en 2013. JONATHAN DE GUZMAN (Feyenoord), un médian, s'est déchiré le ménisque. Cette saison, le Néerlandais d'origine canadienne n'a joué que deux matches, suite à des problèmes à l'aine puis à une blessure à la cuisse. RYAN BABEL (22 ans), l'avant de Liverpool, tente en vain de convaincre les Anglais de le louer à l'Ajax, son ancien club, où il aurait aimé succéder à Klaas-Jan Huntelaar. RODAJC est privé de Harrie Gommans (ex-Westerlo). L'attaquant a décoché un coup de coude dans un match des Réserves et a été exclu, ce qui lui a valu une suspension de quatre matches. NOURDIN BOUKHARI (28 ans) entretient sa condition au NAC. L'attaquant est sans club depuis un mois et la rupture de son contrat à Al-Ittihad. La direction du club de Vreda insiste sur le fait que la présence du Marocain est provisoire - jusqu'à la trêve hivernale. VADIS ODJIDJA OFOE (20 ans, ex-Anderlecht) va peut-être quitter Hambourg en janvier. L'AZ semble constituer une option pour le médian belge, qui peut également jouer au c£ur de la défense. FRÉDÉRIC VANHEULE