On est en 2003, attablé avec Luka Peruzovic près de chez lui à Waterloo, et il regarde dans le rétro, entre deux cafés serrés et deux clopes. Il est passé comme coach par Genk et le Standard, il a fait une pige en Turquie, il a adoré son boulot à Marseille, mais surtout, il parle de Charleroi, le premier club belge qu'il a entraîné, une dizaine d'années plus tôt. C'est clair, c'est le club qui le rend le plus nostalgique. Mais il ne s...