Que vaut le Charleroi de cette saison ?
...

Que vaut le Charleroi de cette saison ?Théreau : Personne, aujourd'hui, ne peut dire qu'on sera ou pas dans le top-6. On a perdu des gens importants mais le pion le plus important, ce n'est pas cette année qu'on l'a perdu mais en décembre. Le départ de Tim Smolders nous a fait beaucoup de mal. On a l'impression qu'il se sacrifiait pour l'équipe. Il faisait très bien jouer les gens autour de lui. Aujourd'hui, il nous manque un peu de joueurs expérimentés. Et cela se sent ? Oui. Il y a beaucoup de joueurs qui aiment le ballon et ce n'est pas toujours la meilleure des choses. Mais Stéphane Demol a très bien cerné cela : il insiste sur la rigueur et la discipline. Il essaye de nous responsabiliser au maximum. C'est pour cela qu'on ne peut pas vraiment donner de pronostics car on ne connaît pas encore les limites de ce noyau. Réaliser un bon départ va nous permettre d'exploiter au mieux le potentiel de l'équipe. Quelles seront les révélations individuelles du Sporting ? Maxime Brillault. Je l'avais côtoyé à Orléans. Je connais ses qualités et je l'avais d'ailleurs conseillé à la direction. Sinon, j'espère qu'il n'y aura pas de joueurs qui vont trop sortir du lot, parce que cela prouverait une faille du collectif. Quels sont les leaders depuis les départs de Frank Defays et Bertrand Laquait ? Majid Oulmers, Sébastien Chabaud et Badou Kere sont là depuis un moment. Ils font partie des cadres mais ce n'est pas spécialement dans leur mentalité d'être des rassembleurs. Le coach essaie de responsabiliser tout le monde. Sans doute parce qu'il sent qu'il n'y a pas vraiment de leader. Quel est le meilleur complément de Théréau en attaque ? Cela dépend comment on joue. En 4-4-2, c'est avec Mboyo Pelé que je m'entends le mieux. C'est un joueur complet. Je comprends ses appels. Sa façon de voir le foot est à peu près similaire à la mienne. Moi, j'aime bien faire jouer les autres et recevoir de bons ballons. La saison passée, je m'entendais très bien avec Fabien Camus. J'ai compris très tôt que pour réussir dans le foot, il fallait penser collectif à fond car cela permet de briller individuellement. A votre avis, pourquoi Smolders est capitaine d'un des meilleurs clubs de Belgique et qu'on a du mal à le remplacer ? Le vestiaire était un peu lourd l'année passée : que manquait-il ? Des victoires. C'est tout. On ne gagnait pas de matches, on ne décollait pas.