La saison passée, à Charleroi, François Sterchele (24 ans) a parfaitement assumé la transition entre la D3 et la D1. Il est devenu une des révélations du championnat. Ses prestations chez les Zèbres lui ont valu un transfert au Germinal Beerschot. Au Kiel aussi, il a le vent en poupe. Il a déjà ajouté cinq buts à son compteur depuis le début de la saison. En outre, ses adversaires semblent aussi lui tirer leur chapeau. Que peut-il souhaiter de plus ?
...

La saison passée, à Charleroi, François Sterchele (24 ans) a parfaitement assumé la transition entre la D3 et la D1. Il est devenu une des révélations du championnat. Ses prestations chez les Zèbres lui ont valu un transfert au Germinal Beerschot. Au Kiel aussi, il a le vent en poupe. Il a déjà ajouté cinq buts à son compteur depuis le début de la saison. En outre, ses adversaires semblent aussi lui tirer leur chapeau. Que peut-il souhaiter de plus ? " Quand Sterchele jouait encore à Charleroi, je l'ai affronté à deux reprises, en Coupe et en championnat. Il avait déjà le sens du but. C'est un attaquant qui plonge au bon moment dans le rectangle. On ne remarquait absolument pas qu'il avait évolué en D3 la saison précédente car il semblait très bien intégré à son équipe. En plus, dès le début de la saison, il a trouvé le chemin des filets, ce qui est important. Cela lui a donné confiance et il a continué sur sa lancée. Sterchele avait un immense avantage, celui d'avoir un entraîneur comme Jacky Mathijssen. Celui-ci est excellent sur le plan tactique. Il sait vraiment de quoi il parle et est parfaitement apte à encadrer des jeunes comme Sterchele. J'ai moi-même connu Mathijssen comme entraîneur. Il a le don de placer les bons hommes à la bonne place. Quand il a posté un footballeur à une position, si celui-ci accomplit ce qu'on lui demande et que cela marche, il le fait encore progresser en l'impliquant davantage dans le jeu. Je pense que c'est ce qui s'est passé avec Sterchele. L'apport de Mathijssen constitue une pièce importante du puzzle. Le fait que Sterchele a parfaitement digéré son passage de Oud Heverlee à Charleroi et puis au Germinal Beerschot démontre aussi son engagement et sa détermination. Sterchele est mobile et rapide. Ce n'est pas un avant qui reste invisible pendant 80 minutes puis qui marque. Il faut le tenir à l'£il constamment. Avec ses feintes, il tente toujours de vous prendre à contre-pied. Il essaie aussi sans relâche de couper vos passes en se déplaçant en oblique ". " L'année dernière, juste après son arrivée au sein de l'élite, il s'enflammait aisément. Il écumait à la moindre faute commise sur lui. Il se contrôle nettement mieux maintenant. Il se montre plus calme. Il a acquis de la maturité. Je suis d'ailleurs convaincu que la D3 a constitué un bon apprentissage. Les nombreux défenseurs plutôt rugueux de la série l'ont endurci. Dans le match du Germinal Beerschot contre nous, Sterchele a fait forte impression. Il est particulièrement vif, il a un bon bagage technique et il est redoutable dos au but. Je ne dirais pas qu'il est très rapide mais il faut quand même s'appliquer pour le tenir. Sterchele oblige un défenseur à rester concentré pendant 90 minutes. Il m'a fait encore meilleure impression que lors de nos confrontations de la saison dernière. Il était toujours posté sur le flanc à Charleroi et évolue dans une position plus centrale, en fer de lance, désormais. Je pense que ça lui convient encore mieux. Il a ainsi le choix entre rester dans l'axe ou écarter le jeu. La multiplication des options lui permet d'exploiter sa mobilité de manière optimale alors que sur le flanc, il se retrouvait davantage collé à la ligne. Pendant le match, j'ai eu d'assez bons contacts avec lui. Il a l'air amical. Quand il commet une faute, il ne manque jamais de présenter ses excuses et après le match, il m'a toujours parlé. C'est un chouette gars. Je pense qu'il a toutes les qualités requises pour devenir un grand attaquant. S'il poursuit sur sa lancée, il réussira. Je pense qu'il a encore une marge de progression. S'il a un point faible ? Avec la meilleure volonté du monde, je n'en vois pas ". " Le Germinal Beerschot a fait une bonne affaire. Sterchele est un attaquant remarquable, capable de faire mal à toutes les défenses belges. Il est extrêmement complet. Il a vraiment tous les atouts nécessaires à un avant. Jouer en Flandre doit être complètement différent. A mon sens, passer d'une formation wallonne à une flamande requiert une certaine adaptation. Il y est soumis à plus de pression et de concurrence. En Flandre, il faut toujours être performant, faire ses preuves. Sa tâche est certainement plus ardue qu'à Charleroi. Il règne aussi une telle sévérité en Flandre. Il faut afficher plus de caractère, travailler plus dur, on en demande davantage aux joueurs. Il faut vraiment s'impliquer dans le jeu, se battre. Notez, cela arrive aussi en Wallonie mais je trouve que les Flamands s'engagent plus durement dans les duels. A mon avis, cet environnement est parfait pour Sterchele. Il va gagner en maturité et cela ne peut qu'être profitable à son épanouissement ". " J'ai joué à deux reprises contre Sterchele, une fois quand il portait le maillot de Charleroi et une fois cette saison. Je ne dirai pas qu'il est un footballeur extrêmement embêtant à tenir mais il est très bon. Il pèse constamment sur la ligne arrière, il ne relâche pas ses efforts, il travaille beaucoup. Contre nous, il était seul en pointe, ce qui est évidemment très difficile. L'année dernière, quand il se produisait pour Charleroi, il était un illustre inconnu. Face à un footballeur qui vient de D3, on a un peu tendance à se dire qu'on peut lui laisser un peu d'espace, qu'il n'arrivera rien, mais en fait, j'ai vite remarqué qu'il était un tout bon avant, très mobile et costaud. Je constate que, durant sa deuxième saison parmi l'élite, il a déjà acquis de l'expérience. Par exemple, quand on lui délivre une longue passe mais que le ballon se perd, il s'incline, il reste calme. A Charleroi, ce genre de choses l'énervait encore souvent. Il courait après tous les ballons, même quand ça n'avait plus aucun sens. Il gaspillait son énergie, ce qui se paie en fin de rencontre. Il est devenu plus intelligent. Il évolue aussi dans une équipe qui comporte pas mal de joueurs chevronnés qui l'auront certainement mis en garde. En plus, Marc Brys a l'£il pour ce genre de détails. Sterchele affiche aussi plus de confiance sur la pelouse. Je l'ai déjà vu réaliser quelques actions qu'il n'avait jamais montrées il y a un an. Je trouve qu'il a tout. Il est fort, il se comporte bien dans les duels, il a un bon jeu de tête, une technique appréciable et une bonne vitesse. En résumé, un joueur parfait. Je pense qu'il a encore une large marge de progression, par-dessus le marché ". " J'étais sur le banc la saison passée quand nous avons affronté Charleroi. Il ne m'a pas tapé dans l'£il, à priori, mais ce n'était pas le Sterchele qu'on voit maintenant. Cette saison, il est le meilleur opposant que j'aie eu. PatrickOgunsoto de Westerlo et même MèmèTchité d'Anderlecht n'étaient pas aussi impressionnants que lui. Je ne sais pas s'il était dans un jour exceptionnel ou s'il est toujours comme ça. Je ne puis qu'en dire du bien. J'ai l'impression qu'il continue à progresser. Il est fort de la tête, sa vitesse est excellente, il a un bon bagage technique et réfléchit bien en fonction de l'équipe. Les défenseurs centraux ne sont généralement pas aussi mobiles que lui, ce qu'il exploite à fond. Il est capable de réaliser des actions fantastiques. Face à l'Excelsior, il a réussi plusieurs mouvements brillants. Je lui ai dit en cours de match que ce qu'il montrait était chouette. Il l'a apprécié. C'est un gentil garçon. Après le match, il est venu me trouver et il m'a félicité : - Tu as joué un bon match. Mieux vaut ne pas attendre pareil geste de tout le monde. Sterchele reste les deux pieds sur terre. C'est très positif. Désormais, on ne remarque vraiment plus à aucun détail qu'il y a deux ans, il évoluait encore en D3. S'il poursuit sur sa lancée actuelle, une très belle carrière l'attend. Il ne devrait pas avoir le moindre problème à effectuer un pas supplémentaire. Je ne lui trouve pas de points faibles, même si n'importe quel joueur peut toujours grappiller quelques possibilités. Avec Jurgen Cavens à ses côtés, le Germinal Beerschot a un bon duo de pointe. Cavens demande souvent le ballon dans les pieds et est capable de le protéger, grâce à sa taille, tandis que Sterchele sprinte régulièrement en profondeur. Ils sont tout à fait complémentaires ". KRISTOF DE RYCK