D imitrideCondé (Heusden-Zolder), LoganBailly, IgorDeCamargo (tous deux prêtés à Heusden-Zolder) et SeyfoSoley (prêté à Al Hilal) ont déjà retrouvé Genk, qui cherchait encore deux joueurs : un défenseur gauche et un meneur de jeu. Le premier devrait pouvoir évoluer au milieu ou à l'arrière gauche ou dans l'axe défensif, le second ne doit pas être un véritable numéro dix. Ce sont deux exemples de la philosophie introduite à Genk par RenéVandereycken : polyvalence et flexibilité, audace de bousculer les conventions.
...

D imitrideCondé (Heusden-Zolder), LoganBailly, IgorDeCamargo (tous deux prêtés à Heusden-Zolder) et SeyfoSoley (prêté à Al Hilal) ont déjà retrouvé Genk, qui cherchait encore deux joueurs : un défenseur gauche et un meneur de jeu. Le premier devrait pouvoir évoluer au milieu ou à l'arrière gauche ou dans l'axe défensif, le second ne doit pas être un véritable numéro dix. Ce sont deux exemples de la philosophie introduite à Genk par RenéVandereycken : polyvalence et flexibilité, audace de bousculer les conventions. Peu de changements dans le but, dont JanMoons reste titulaire, avec LoganBailly, SinanBolat et SemFranssen comme réserves. Vandereycken ne semble pas vouloir modifier beaucoup le nombre de défenseurs û quatre û mais il a déjà modifié l'occupation de terrain pendant la préparation. On a ainsi constaté que le médian GertClaessens était très bon comme défenseur central, un poste qui enrichit son bagage et où son coaching est important pour EricMatoukou. Le Camerounais est impulsif mais aussi très fort de la tête et dur. AaronMokoena n'a pas joué autant mais son arrivée tardive dans le groupe ne l'a pas non plus aidé. BrianPriske a débarqué plus tard également, à cause de l'EURO, mais il semble plus sûr de sa place à l'arrière droit. En son absence, René Vandereycken a apprécié la polyvalence de DaanVaesen, qu'il a aligné à cette place. Vaesen est capable d'évoluer dans l'axe défensif mais il dispose aussi d'une certaine expérience au médian défensif ce qui le rend plus précieux à Genk, compte tenu de la nouvelle philosophie du club, que BorisMarolt, un pur arrière droit. IndridiSigurdsson a disputé la quasi-totalité de la préparation à gauche. En rééducation après sa blessure au genou, AkramRoumani n'est guère entré en compte. Car ça aussi, c'est du Vandereycken : un joueur doit être à 100 %, même pour s'asseoir sur le banc. Suite à la blessure de Roumani et au départ de MarcoIngrao, le flanc gauche manque d'alternatives. Contre Dortmund, KoenDaerden étant blessé, même ThomasChatelle et Igor De Camargo ont dû y jouer. A droite, grâce à MirsadBeslija, les problèmes sont moins nombreux. Les changements de position sont inhérents aux modifications tactiques que Genk souhaite apporter même au cours d'un même match, pour passer du 4-4-2 au 4-5-1 ou au 4-3-3. Dans l'axe, René Vandereycken ne s'attendait pas à ce que JusticeWamfor, moins fort à la relance, se profile comme meneur de jeu : dans le nouveau schéma tactique, les qualités essentiellement défensives du Camerounais devaient mieux ressortir. Avec à ses côtés (défensif), de Condé (offensif), FarisHaroun (défensif et offensif) ou, en 4-3-3, seul dans l'axe médian, il est la bonne surprise de la préparation. Un, deux ou trois avants : tout est possible devant. Avec Igor De Camargo, Kevin Vandenbergh, Cédric Roussel et Paul Kpaka, Genk possède même quatre attaquants dont l'un peut partir à tout moment. Cédric Roussel surtout est susceptible de partir. Si, la saison dernière, SefVergoossen et JosDaerden avaient cherché en vain un duo complémentaire en attaque, René Vandereycken a obtenu d'emblée un catalyseur : De Camargo. Même s'il n'est pas toujours percutant devant le but, le Brésilien possède le plus large rayon d'action, sans le moindre doute. Or, c'est une facette que Vandenbergh (qui a le sens du but dans le rectangle), Roussel (fort de la tête sur des passes des flancs) et Kpaka (rapide dans ses infiltrations) n'ont pu adjoindre à leur bagage. Genk a réduit son noyau pour travailler plus efficacement. Il a repris dans le groupe A des jeunes drillés par RonnyVanGeneugden, comme le défenseur DavidTriantafilidis et le médian KennethVanGoethem. Le résultat de ce travail plus ciblé se fait déjà sentir : des joueurs comme Claessens et Wamfor, qu'on estimait perdus, ont retrouvé leur valeur. Il est difficile de composer une équipe-type à partir des multiples variantes testées en un laps de temps très bref. Une chose est cependant claire : Genk peut être divisé en deux compartiments : un défensif, un offensif. L'occupation des postes créatifs sera moins prévisible que la saison dernière. Raoul De Groote