Nous recommençons avant tous les autres, notre championnat démarre dès vendredi à Leuven, mais est-ce encore le nôtre, avec deux clubs wallons seulement ? En tout cas, ce n'est pas demain la veille que le peuple flamand nous admirera pour notre géographie footballistique ! D'autant qu'il est à craindre que Mons flirte plutôt avec le bas de classement... et que le top du top soit un peu haut pour les Rouches si, après qui vous savez, la poudre sent aussi l'escampette dans les parages d' Eliaquim Mangala et Mehdi Carcela ! Mais n'estampillons pas nos pronos de suite, puisque la compétition reprend sans que les protagonistes soient dûment répertoriés. Ce qui est fondamentalement nul quant à l'éthique, mais accepté sans honte par le business du foot : faudra attendre le 31 août ...

Nous recommençons avant tous les autres, notre championnat démarre dès vendredi à Leuven, mais est-ce encore le nôtre, avec deux clubs wallons seulement ? En tout cas, ce n'est pas demain la veille que le peuple flamand nous admirera pour notre géographie footballistique ! D'autant qu'il est à craindre que Mons flirte plutôt avec le bas de classement... et que le top du top soit un peu haut pour les Rouches si, après qui vous savez, la poudre sent aussi l'escampette dans les parages d' Eliaquim Mangala et Mehdi Carcela ! Mais n'estampillons pas nos pronos de suite, puisque la compétition reprend sans que les protagonistes soient dûment répertoriés. Ce qui est fondamentalement nul quant à l'éthique, mais accepté sans honte par le business du foot : faudra attendre le 31 août et cinq journées de championnat derrière soi pour que les noyaux soient définitivement constitués... jusqu'à la 19e journée, après quoi s'amèneront les chambardements trouillards du mercato d'hiver ! Un fonctionnement bien davantage antisportif que le principe même de nos play-offs alambiqués... Va falloir nous accrocher pour nous enthousiasmer aux exploits d'OHL, du Lierse ou de Saint-Trond plutôt qu'aux chocs de la Premier League ou de la Liga, mais nous allons essayer : armons-nous pour cela de cette réflexion recueillie en 2001 chez Bernard Pivot, qui adore le foot mais moins que les livres : " Il y a toujours quelque chose à retenir d'un match médiocre : une talonnade, un tir sur la transversale, un joli geste technique... " Une recommandation positive qu'applique joliment Benjamin Deceuninck durant La Tribune ertébéenne, quand il grappille pour nous les gestes qui ont égayé la monotonie des rencontres. A propos de talonnades jolies, celle sur péno d' Awana Diab lors du 5-2 amical entre les Emirats et le Liban fait un buzz sur le web (1), et détrônera la panenka dans la légende le jour où un gars osera ça lors d'un grand match officiel ! Evidemment, les forums débattent de la légalité de pareille feinte, il semble pourtant bien qu'elle soit autorisée, comme le fabuleux penalty périlleux du Finlandais Joonas Jokinen (2) : jusqu'à ce qu'un pointilleux du Board se demande si pareilles feintes sont bienvenues, ne riez pas, songez à l'équivoque entourant le temps d'arrêt sur péno, autorisé dans la mesure où il n'est pas antisportif ! Par contre et même si c'est dommage, il faut admettre que le péno rigolo d' Hisato Sato (3) est clairement non réglementaire, la loi disant que le tireur doit être préalablement identifié ! Tout cela en remarquant au passage que les penalties, qui ne sont pourtant pas a priori les gestes les plus sophistiqués à exécuter, produisent souvent de l'inédit sur le net, remember encore ceux qui sont ratés... mais réussis (4-5) ! Pour en revenir à Pivot, et parce qu'un autre plaisir pouvant traverser la médiocrité des matches est de tomber sur une expression footeuse inconnue, je me dois de vous narrer ce qu'il raconte au mot football dans sa récente autobiographie sous forme d'abécédaire (6). Pivot gamin était interne dans un établissement catholique lyonnais, où l'on jouait évidemment au foot. Et quand un gars tentait un petit pont qu'il loupait, on félicitait son opposant d'avoir fait soutane, ou mis la soutane vu qu'il avait réduit son pont comme il fallait ! Joli, non ? Pour moi oui, parce que j'ai connu ça, en mon temps lointain de scout toujours-prêt où les réunions du dimanche se résumaient (trop rarement) à un match de foot, et où l'aumônier qui nous bourrait dedans ressemblait à Marc Wilmots. En soutane. J'ai raconté ça à mon fils, il m'a demandé : " C'est quoi, une soutane ? " Purée, le monde change à donf. (1) http://www.youtube.com/watch?v=5OksNUbSkp0 (2) http://www.walfoot.be/fra/news/lis/2011-04-07/le-penalty-qui-rend-craignos-la-panenka (3) http://www.youtube.com/watch?v=aoVC4VvU9bw (4) http://www.walfoot.be/fra/news/lis/2011-06-08/le-penalty-decisif-le-plus-fou-de-lhistoire-du-calcio (5) http://www.youtube.com/watch?v=-qP6MCUcna0 (6) Bernard Pivot, Les mots de ma vie, Albin Michel 2011. PAR BERNARD JEUNEJEANDurant La Tribune, Benjamin Deceuninck applique une recommandation positive de Bernard Pivot.