Dieter Penninckx (45 ans), actionnaire principal du FC Malines, a déclaré à Sport/Foot Magazine que les supporters auraient désormais plus de poids au sein du comité de direction, qui assure la gestion du club au quotidien. Le comité de direction a été instauré suite à l'Opération Mains Propres et aux accusations de falsification de matches (voir pages 44-45) dont le club fait l'objet. Outre Penninckx, on y retrouvait Luc Leemans, Bram Scheerlinck et Hans Van der Biesen. Ce dernier était déjà issu de la fédération des supporters. " Bram a souhaité se retirer, il sera remplacé par ...

Dieter Penninckx (45 ans), actionnaire principal du FC Malines, a déclaré à Sport/Foot Magazine que les supporters auraient désormais plus de poids au sein du comité de direction, qui assure la gestion du club au quotidien. Le comité de direction a été instauré suite à l'Opération Mains Propres et aux accusations de falsification de matches (voir pages 44-45) dont le club fait l'objet. Outre Penninckx, on y retrouvait Luc Leemans, Bram Scheerlinck et Hans Van der Biesen. Ce dernier était déjà issu de la fédération des supporters. " Bram a souhaité se retirer, il sera remplacé par deux ou trois personnes ", dit Penninckx. Malines a toujours voulu que ses supporters participent à la gestion du club. C'est pourquoi il est encore plus regrettable que le club soit pris dans la tourmente de la corruption et du blanchiment d'argent. Au cours des dernières années, cependant, les fans ne pouvaient intervenir qu'au sein du conseil de direction. Penninckx a vécu des semaines très difficiles. La semaine dernière, son entreprise de mode FNG a repris le site de vente en ligne suédois Ellos pour 229 millions d'euros, cent fois plus que le rachat des actions d' Olivier Somers à Malines par le même Penninckx qui, contrairement à l'ancien co-actionnaire principal du club, n'a jamais été cité dans l'Opération Mains Propres. Somers a en partie quitté Malines suite aux pressions du sponsor principal, Telenet, et d'autres actionnaires. Penninckx risquait également de voir sa réputation salie. Après le départ de Somers, il dispose de 7.112 des 10.000 actions qui forment le capital du club. L'ex-directeur sportif Stefaan Vanroy et l'ex-directeur financier Thierry Steemans ont également quitté Malines dans le cadre de l'Opération Mains Propres. Les 444 actions de Vanroy sont revenues à l'ASBL KV Mechelen Support, qui détient désormais 11 % du capital. On ne sait pas encore à qui iront les 444 parts de Steemans. " Je vais moi-même transférer une partie de mes actions à KV Mechelen Support ", dit Penninckx. " Les fans détiendront ainsi 15 % du club. " Enfin, les supporters seront consultés au moment d'élire un nouveau conseil d'administration. " Je ne ressens pas le besoin de décider de la majorité des 10 à 15 membres qui le composeront ", dit Penninckx, qui veut néanmoins figurer en première ligne. " Je ferai partie du comité de direction et du conseil d'administration mais en tant que membre non exécutif. Je ne serai pas souvent là car j'ai déjà une fonction exécutive au sein de FNG mais je viendrai à chaque fois qu'on aura besoin de moi. " Penninckx ne veut pas non plus de la présidence. " Malines n'a pas besoin de président. Nous ferons sans. " Maintenant qu'un homme détient 70 % des actions, la crainte d'une vente du club à des étrangers refait surface. " Ça n'arrivera pas ", dit Penninckx. " Je suis supporter de Malines depuis l'enfance. Je veux ancrer ma participation au niveau local et pour longtemps. "