Une fois de plus, le dernier Standard - Bruges a permis de constater à quel point le collectif du onze de la Venise du nord est un automate efficace tant au niveau de la reconversion rapide et profonde que sur le plan de la création du danger devant le but adverse. Mais ce sont quand même quelques principes de base très simples qui sous-tendent la pensée collective des joueurs de Trond Sollied.
...

Une fois de plus, le dernier Standard - Bruges a permis de constater à quel point le collectif du onze de la Venise du nord est un automate efficace tant au niveau de la reconversion rapide et profonde que sur le plan de la création du danger devant le but adverse. Mais ce sont quand même quelques principes de base très simples qui sous-tendent la pensée collective des joueurs de Trond Sollied. Dans le football moderne de zone, il y a aussi de l'espace de jeu entre les lignes, même souvent dans l'axe. Sur la photo 1, on pourrait croire que PeterVan der Heyden, balle au pied (cercle rouge), va chercher BoskoBalaban qui sollicite le cuir le long de la ligne (flèche bleue). Surtout que le démarquage de NastjaCeh vers l'avant (flèche blanche) semble souligner un principe qu'on pourrait croire unique : c'est vers les flancs qu'il y a de l'espace pour jouer ! Et bien la photo 2 montre que non ! Notre défenseur international transmet le plus verticalement possible vers l'axe du jeu (flèche jaune) : le ballon gagne une vingtaine de mètres dans la profondeur pour aboutir dans les pieds de RuneLange qui a décroché. Quelle belle synchronisation de mouvement entre le Norvégien et le Slovaque ! L'espace entre les lignes est maintenant mis à profit pour échanger le ballon et attirer les Rouches vers l'axe du jeu ! L'attaquant de pointe remise en une touche sur TimmySimons (flèche jaune) qui va transmettre le cuir à GaëtanEnglebert venu se démarquer dans l'axe visuel de son partenaire (flèche bleue). Sur la photo 4, Gaëtan reçoit le ballon également joué en un temps : ce qui permet à ces 3 joueurs du Club d'éliminer 4 adversaires en trois passes ! Après l'aspiration de l'adversaire vers l'axe du jeu (IN), on va tenter de le battre vers l'extérieur du jeu (OUT). Le médian belge offensif du triangle central brugeois laisse passer la balle pour la jouer, de nouveau en un temps, vers l'extérieur du jeu entre l'axe défensif et l'arrière gauche de l'équipe adverse (flèche jaune sur la photo 5). On voit sur la dernière photo que cette excellente passe dans le dos de la défense permet d'isoler OlivierDe Cock dans le rectangle adverse. Les Brugeois sont passés du tiers défensif vers une occasion de but devant le goal adverse en 4 passes dont les 3 dernières en un temps ! Beaucoup diront qu'il faut d'excellents joueurs pour réaliser ça. C'est vrai, mais il faut aussi et surtout beaucoup de travail basé sur une programmation invariable de principes de jeu simples, comme le IN&OUT, répétés inlassablement durant les séances d'entraînements. par Frans Masson