Suite au confinement, les sportifs ont quasiment dû renoncer à leurs pratiques. Le jogging, le vélo ou la marche constituent quelques-unes des exceptions. Certaines personnes en ont d'ailleurs profité pour se remettre au sport, voire pour s'y mettre tout court ! Mais pour les sportifs adeptes de compétitions et de courses officielles, la frustration est toujours présente. Dès l'annonce des restrictions, les challenges locaux ou provinciaux ont été annulés et les grands rassemblements (20 km de Bruxelles,...) ont été reportés. Or, sans objectif, il est parfois difficile de se motiver. Les joggeurs, marcheurs et cyclistes à la recherche de défis peuvent se rabattre sur la plate-forme Keep Moving (https://platform.keepmoving.eu). Celle-ci vous invite à participer des événements...sans qu'ils n'aient lieu ! Le but ? Parcourir la distance individuellement et virtuellement, chacun dans son coin. Et même pas besoin de sortir : les kilomètres peuvent être enchaînés grâce à un tapis ou un vélo d'intérieur. Seule condition ? avoir couplé la plate-forme à l'une de ces applications : Start 2 Run, Garmin, Strava, Fitbit, Pacer, Google Fit ou Apple Health. Exemples concrets ? Les Crêtes de Spa, initialement prévues le 28 mars. Via Keep Moving, il suffisait de choisir une des distances (10, 21, 33, 55 km), sans aucune obligation de la réaliser en une fois ! Le prochain événement, le 100 km-run pour Kom op tegen Kanker, est d'ailleurs programmé jusqu'au 16 avril ! On doute que cela motive réellement les participants mais, une fois le défi accompli, vous recevez une médaille virtuelle et vous êtes invités à la dédier au personnel médical sur les réseaux sociaux. La semaine dernière, le site recensait plus de 9.000 participants et 8.000 médailles obtenues, 533.000 km parcourus en cyclisme, 144.648 en course à pied et 30.000 en marche. On pouvait même lire que : " 3.000 sportifs ont couru ou marché les 2,5, 5 ou 10 km de l' ENGIE Dwars door Dendermonde, c'est plus que le nombre de participants enregistrés l'an dernier lors du véritable événement. " Ou quand le virtuel dépasse le réel...

Suite au confinement, les sportifs ont quasiment dû renoncer à leurs pratiques. Le jogging, le vélo ou la marche constituent quelques-unes des exceptions. Certaines personnes en ont d'ailleurs profité pour se remettre au sport, voire pour s'y mettre tout court ! Mais pour les sportifs adeptes de compétitions et de courses officielles, la frustration est toujours présente. Dès l'annonce des restrictions, les challenges locaux ou provinciaux ont été annulés et les grands rassemblements (20 km de Bruxelles,...) ont été reportés. Or, sans objectif, il est parfois difficile de se motiver. Les joggeurs, marcheurs et cyclistes à la recherche de défis peuvent se rabattre sur la plate-forme Keep Moving (https://platform.keepmoving.eu). Celle-ci vous invite à participer des événements...sans qu'ils n'aient lieu ! Le but ? Parcourir la distance individuellement et virtuellement, chacun dans son coin. Et même pas besoin de sortir : les kilomètres peuvent être enchaînés grâce à un tapis ou un vélo d'intérieur. Seule condition ? avoir couplé la plate-forme à l'une de ces applications : Start 2 Run, Garmin, Strava, Fitbit, Pacer, Google Fit ou Apple Health. Exemples concrets ? Les Crêtes de Spa, initialement prévues le 28 mars. Via Keep Moving, il suffisait de choisir une des distances (10, 21, 33, 55 km), sans aucune obligation de la réaliser en une fois ! Le prochain événement, le 100 km-run pour Kom op tegen Kanker, est d'ailleurs programmé jusqu'au 16 avril ! On doute que cela motive réellement les participants mais, une fois le défi accompli, vous recevez une médaille virtuelle et vous êtes invités à la dédier au personnel médical sur les réseaux sociaux. La semaine dernière, le site recensait plus de 9.000 participants et 8.000 médailles obtenues, 533.000 km parcourus en cyclisme, 144.648 en course à pied et 30.000 en marche. On pouvait même lire que : " 3.000 sportifs ont couru ou marché les 2,5, 5 ou 10 km de l' ENGIE Dwars door Dendermonde, c'est plus que le nombre de participants enregistrés l'an dernier lors du véritable événement. " Ou quand le virtuel dépasse le réel...