Pedro est un joueur aux qualités techniques exceptionnelles. Le cuir colle littéralement à ses chaussures et ses dribbles sont réalisés avec une très grande aisance. Toutes ses amorties et ses contrôles sont effectués dans le sens du jeu pour lui permettre d'enchaîner immédiatement afin d'enclencher une action décisive.
...

Pedro est un joueur aux qualités techniques exceptionnelles. Le cuir colle littéralement à ses chaussures et ses dribbles sont réalisés avec une très grande aisance. Toutes ses amorties et ses contrôles sont effectués dans le sens du jeu pour lui permettre d'enchaîner immédiatement afin d'enclencher une action décisive. La vitesse fait également partie de ses grandes qualités. Pour prendre le meilleur sur l'arrière latéral adverse, le 17 catalan s'appuie non seulement sur sa course mais également sur sa vitesse d'exécution de très haut vol en possession de balle. La qualité de ses centres fait le reste en le transformant en excellent donneur d'assists. La vision du jeu est aussi une de ses spécificités. Il possède en outre un sens de l'anticipation très développé. A 23 ans, le Barcelonais possède une marge de progression encore très importante. Son rendement ainsi que son emprise sur le jeu de son équipe vont s'accroître quand il deviendra un vrai titulaire inamovible. Ce qui n'est pas encore tout à fait le cas malgré son statut d'international. Le fait d'évoluer avec de véritables stars aux qualités techniques phénoménales ne peut que lui être bénéfique. Sa conduite de balle quasi parfaite l'autorise à lever les yeux pour bien analyser la situation quand il est en possession du cuir. Il donne des ballons tranchants pour ses partenaires en utilisant toutes les surfaces et il est particulièrement précis avec son extérieur du pied. Cette qualité dans le passing est favorisée par des partenaires qui maîtrisent au plus haut point l'art du démarquage. Sa frappe de balle est excellente et ses tirs décochés avec très peu de préparation tant ses gestes sont naturels. Son pied droit lui permet d'envoyer de véritables missiles. Si son gauche est nettement moins puissant, il l'utilise surtout pour les frappes enroulées. Malheureusement pour lui, il est généralement absent sur les coups francs dans l'axe car il est entouré de nombreux grands frappeurs expérimentés. Avec plus de 30 buts marqués en une petite centaine d'apparitions sous le maillot blaugrana, on peut le considérer comme un joueur possédant un excellent sens du but. Bien que sa position excentrée sur le terrain ne favorise pas une grande présence dans les 16 mètres, il présente de très bonnes statistiques. De plus, il marque très souvent des goals décisifs qui permettent à son équipe de faire le break, d'émerger ou encore de revenir. Son palmarès est évidemment impressionnant et est le seul joueur de l'histoire du football à avoir marqué au moins un but dans 6 compétitions différentes au cours de la même année (2009). Chapeau ! Le jeu de tête fait partie de ses principaux défauts et son mètre 69 ne l'aide certainement pas à se montrer conquérant dans les duels aériens. Sa position décentrée sur le terrain, ajouté au fait qu'il aime décrocher pour recevoir le ballon dans les pieds (ce qui lui offre la possibilité de jouer le 1 contre 1 dont il raffole) le prive de nombreuses confrontations de la tête. La grande majorité de ses buts sont d'ailleurs inscrits du pied. Bien qu'il puisse être décisif à tout moment, Pedro est un joueur qui manque de constance dans ses prestations. Quand on gagne 5-0 contre le Real, personne ne peut être retiré de ce triomphe collectif mais hormis sur le deuxième but, il fut très peu impliqué dans les goals et les occasions créés par son équipe. Il devra, à l'avenir, soigner sa régularité pour devenir un titulaire incontournable. Arrivé à 17 ans seulement à la Masia, il présente un déficit au niveau de la formation par rapport aux autres joueurs formés au club. C'est peut-être en partie pour cette raison qu'il a mis plus de temps pour faire son trou. Le joueur de Pep Guardiola est quelqu'un qui manque de polyvalence : il ne peut quasiment évoluer que sur le flanc. De plus, il devrait beaucoup plus permuter, car il reste parfois trop confiné côté droit comme lors du Clasico. Dans ce cas-là, Lionel Messi, qui adore enclencher ses actions en partant du flanc droit et en rentrant dans le jeu, lui fait quelque peu de l'ombre. Son volume de jeu pourrait être beaucoup plus consistant. Il a tendance à jouer par à-coups en s'appuyant sur ses qualités de vitesse et de dribbles. A sa décharge, son coach lui demande certainement de se positionner très près de la ligne de touche pour écarteler la défense adverse. Il est vrai qu'une équipe qui passe environ 70 % du temps dans la moitié adverse a moins besoin de marathoniens. Son jeu défensif présente quelques lacunes au niveau du positionnement. Même si cela ne s'est pas trop vu contre le Real, sa capacité à se reconvertir très vitedéfensivement est parfois prise en défaut. Le fait d'être resté côté droit était sûrement une consigne du coach pour bloquer Marcelo, un des arrières gauches les plus offensifs du monde. On a très peu vu le défenseur brésilien. Pedro a tendance à garder un peu trop le ballon. Il préfère d'abord contrôler le cuir avant de décider s'il enclenche une action individuelle ou s'il cherche la passe pour le partenaire. De plus, il présente des lacunes dans le jeu en déviation en une touche de balle, notamment dans les situations dos au but. Avec ses 64 kilos, il lui manque un peu de poids pour résister aux charges et se montrer efficace dans les confrontations corps à corps. Sa position excentrée et sa vitesse dans le démarquage diminuent le nombre de vrais duels avec son opposant direct. né en 1963, étienne delangre joua comme défenseur au standard de 1981 à 1992 (267m en d1 et 6b, champion en 82 et 83). ex-chargé de cours à l'école du heysel, il coacha de la P1 à la d1 (charleroi). PAR ÉTIENNE DELANGRE