Marit Björgen, Raisa Smetanina et Stefania Belmondo, trois skieuses de fond, ont dix médailles olympiques à leur palmarès. Claudia Pechstein rêve de les égaler. C'est étonnant. Récemment, elle a dominé le 5.000 mètres de Stavanger, récoltant sa 111e médaille en Coupe du monde. Âgée de 45 ans, la patineuse allemande a réalisé, en Norvège, que certaines de ses concurrentes...

Marit Björgen, Raisa Smetanina et Stefania Belmondo, trois skieuses de fond, ont dix médailles olympiques à leur palmarès. Claudia Pechstein rêve de les égaler. C'est étonnant. Récemment, elle a dominé le 5.000 mètres de Stavanger, récoltant sa 111e médaille en Coupe du monde. Âgée de 45 ans, la patineuse allemande a réalisé, en Norvège, que certaines de ses concurrentes n'étaient pas encore nées quand elle a remporté sa première médaille olympique, en 1992, à Albertville. Huit autres médailles ont suivi, ce qui fait d'elle la patineuse la plus brillante de l'histoire olympique et la meilleure Allemande des Jeux d'Hiver. Un phénomène, donc, qui a quand même suscité la controverse : en 2009, elle a présenté des valeurs sanguines anormales, ce qui lui a valu une suspension de deux ans, lui faisant rater les Jeux de Vancouver. Les Jeux de Sotchi étaient ses sixièmes mais elle a loupé le podium à deux reprises. " J'ai investi trop d'énergie dans ma bataille juridique contre la fédération internationale de patinage. Je n'avais plus la tête fraîche, je ne pensais qu'à lutter contre l'injustice qui m'avait été faite ", a-t-elle expliqué au Frankfurter Allgemeine Zeitung. Elle ne s'était pas dopée. Elle a présenté une attestation de l'association allemande d'hématologie et d'oncologie, selon laquelle elle souffre d'une forme héréditaire de sphérocytose, qui explique ses valeurs sanguines. " Ma suspension m'a mise à plat. J'ai même eu des idées suicidaires. " Elle a réclamé, en vain, 4,4 millions d'euros d'indemnités. " Je lutte depuis neuf ans pour qu'on rétablisse mon honneur mais mon coach mental m'a aidée à transformer les sentiments négatifs en énergie positive ", a-t-elle raconté après le record établi à Stavanger. " Je pense être en mesure de gagner une dixième médaille. Si je n'y parviens pas, j'essayerai encore en 2022. " Chris Tetaert