En début de saison, il déclarait : " Oui, je pars à Majorque. Mais ce n'est pas mon choix, car je quitte Getafe contre mon gré ". Neuf mois plus tard, DanielGonzalezGüiza (né le 17 août 1980 à Jerez de la Frontera, en Andalousie) est devenu le meilleur buteur du championnat d'Espagne avec 26 réalisations et est repris dans la sélection espagnole pour l'Euro 2008.
...

En début de saison, il déclarait : " Oui, je pars à Majorque. Mais ce n'est pas mon choix, car je quitte Getafe contre mon gré ". Neuf mois plus tard, DanielGonzalezGüiza (né le 17 août 1980 à Jerez de la Frontera, en Andalousie) est devenu le meilleur buteur du championnat d'Espagne avec 26 réalisations et est repris dans la sélection espagnole pour l'Euro 2008. Aujourd'hui, le joueur ne regrette plus d'avoir été poussé vers les îles Baléares. Car son sens du but n'est pas passé inaperçu : il est devenu très courtisé sur le marché des transferts et sa cote pourrait encore grimper en fonction de ses prestations en Suisse et en Autriche. Actuellement, le club qui souhaiterait acquérir ses services devrait débourser 15 millions : une pacotille pour un joueur de sa trempe. Aussi, son club fait-il le forcing pour le faire resigner et hausser son prix de transfert. Son entraîneur, GregorioManzano, ne serait pas surpris s'il partait vers un grand club. " On a déjà payé des sommes bien plus élevées pour un joueur comme lui. 15 millions, ce n'est rien dans le contexte actuel, surtout pour un véritable buteur. Dani a démontré cette saison qu'il était devenu adulte et qu'il avait l'ambition de vouloir jouer pour un grand club ". L'éclosion de Güiza fut donc très tardive. Pourtant, il fut, très jeune, considéré comme un grand talent. Via Xerez, son club d'origine (en D3), et Dos Hermanas (également en D3), il avait déjà fait un détour par Majorque, où il débuta à 20 ans en équipe Première. Mais ce n'était qu'un feu de paille : il joua la majorité des matches avec l'équipe B. Sept ans plus tard, il s'est malgré tout imposé dans les îles Baléares, mais en ayant suivi une trajectoire très curieuse. Malgré son statut de réserviste à Majorque, et après un bref passage par le Recreativo Huelva, il fut engagé par le FC Barcelone, mais là aussi, il dut se contenter d'évoluer avec l'équipe filiale. Sa trajectoire sembla l'éloigner de plus en plus des sommets. Mais, selon l'expression consacrée, il recula pour mieux sauter. Un petit détour par la D2 lui fit le plus grand bien : Ciudad de Murcia lui servit de tremplin. Entre 2003 et 2005, il démontra toute sa faculté à trouver le chemin des filets dans l'antichambre de l'élite : il inscrivit 38 buts en 81 matches de championnat pour ce club qui joua, grâce à lui, les trouble-fête, mais dut s'effacer face à l'autre club de la ville, le Real Murcia (monté en D1 et aujourd'hui redescendu). Güiza n'avait pas perdu son sens du but lorsqu'il rejoignit Getafe : 20 réalisations en 61 rencontres lors des deux années suivantes. Et il poursuivit sur sa lancée à Majorque : longtemps, l'attaquant brésilien du FC Séville LuisFabiano trôna en tête du classement des buteurs de la Liga, mais Güiza le dépassa dans un rush final en vue de la ligne d'arrivée. Güiza débuta le 21 novembre 2007 comme titulaire en équipe nationale contre l'Irlande du Nord. La convocation ne l'a pas laissé de marbre : " J'ai pleuré lorsque j'ai appris que j'étais retenu ", a-t-il révélé. Peut-être parce qu'il a éprouvé tellement de mal à atteindre les sommets, il est l'un des plus enthousiastes à l'idée de vivre de grandes compétitions de l'intérieur. Ses qualités ? " Il garde son sang-froid en toutes circonstances lorsqu'une occasion se présente à lui dans le rectangle adverse, et son jeu est également très varié, car en plus d'être un tueur dans les 16 mètres, il est aussi très habile en contre-attaque ", estime le journaliste de DonBalon, JuanCarlosCasas. Son point faible, c'est forcément son manque d'expérience au plus haut niveau, puisqu'il n'a encore évolué ni dans une compétition officielle avec l'équipe nationale, ni en compétition européenne avec un club. Aura-t-il l'occasion de fouler les pelouses de Suisse et d'Autriche ? Dans le système en 4-1-4-1 préconisé par LuisAragonés, les places seront chères en attaque, et FernandoTorres et DavidVilla partiront sans doute avec les préférences du sélectionneur au départ. Mais Güiza, qui a tant attendu, ne veut rater aucune occasion de se montrer. Même s'il déclara lors d'une interview à l'agence EFE " vouloir avant tout rester lui-même et continuer à travailler pour progresser, en dépit de sa popularité naissante ", il ne loupe pas l'occasion de réaliser un petit geste publicitaire lorsque c'est possible : il joua son premier match en équipe nationale avec des chaussures en... peau de requin ! Par Daniel Devos - Photo: Reporters