LE JEU VICTIMES DE LEUR STYLE DE JEU

Les Pays-Bas ont vécu leurs heures de gloire dans les années '70, en atteignant deux fois de rang la finale d'un Mondial, pour échouer face au pays organisateur, l'Allemagne en 1974, l'Argentine quatre ans plus tard. Le seul trophée reste donc le championnat d'Europe 1988.
...

Les Pays-Bas ont vécu leurs heures de gloire dans les années '70, en atteignant deux fois de rang la finale d'un Mondial, pour échouer face au pays organisateur, l'Allemagne en 1974, l'Argentine quatre ans plus tard. Le seul trophée reste donc le championnat d'Europe 1988. Jamais la génération dorée des Edgar Davids, Dennis Bergkamp et Patrick Kluivert n'a répondu à l'attente nationale. Elle a même raté la dernière édition du Mondial, en Asie. Les Pays-Bas sont souvent victimes de leur style de jeu, soigné mais pas toujours efficace. Ils ont gagné tous leurs matches de qualification, hormis deux nuls contre la Macédoine. La défense, pourtant inexpérimentée, a convaincu : elle n'a encaissé que trois buts. L'équipe a subi un lifting depuis l'EURO portugais. Marco van Basten mise sur la jeunesse : Arjen Robben, RyanBabel, Rafael van der Vaart, pour ne citer qu'eux. Le sélectionneur a testé énormément de joueurs en deux saisons, puisant notamment dans le réservoir de l'AZ, la révélation du championnat domestique. Il peut néanmoins compter sur quelques anciens pour former le squelette de l'équipe : Edwin van der Sar, son chevronné gardien, le capitaine, Phillip Cocu, et Ruud van Nistelrooy, le buteur de Manchester United. M arco van Basten, célèbre à l'AC Milan, a dû raccrocher au faîte de sa gloire, à 30 ans, victime d'une tenace atteinte à la cheville. Après plusieurs années sabbatiques, il a accepté ce défi. Il ne recule pas devant les mesures impopulaires. Il est un partisan du teambuilding, est convaincu que les professionnels doivent s'effacer au profit du collectif et a rayé des cadres des individualistes à la Patrick Kluivert. Il est resté invaincu durant ses seize premiers matches. Il accorde la préférence aux joueurs offensifs, comme feu Rinus Michels, son idole, même s'il a aussi appris l'importance de la discipline tactique en Italie. Meilleur buteur des Pays-Bas, il l'est aussi devenu en Angleterre. En cinq saisons à Manchester United, Ruud van Nistelrooy approche du cap des cent buts en championnat et est numéro trois sur la scène européenne, avec 47 buts, derrière Raul et Alfredo Di Stefano. Hormis un titre avec United, il n'a cependant encore rien gagné. L'avant, qui mesure 1,88 mètre, est fort de la tête et a un tir puissant. Gamin, il effectuait régulièrement la route de Heerenveen à Amsterdam pour étudier DennisBergkamp, son modèle.