Est-ce que la course en tête de La Gantoise et d'Alost peut se prolonger longtemps?
...

Est-ce que la course en tête de La Gantoise et d'Alost peut se prolonger longtemps?Georges Heylens: Les Alostois vivent leur bonheur actuel sans se poser de questions. Ils auraient tort. C'est inattendu mais ils ne doivent rien à personne. J'imagine à quel point ils doivent être heureux et cela permet d'effacer des tas de problèmes financiers et autres: comme quoi le sport dans sa plus belle vérité, celle du terrain, est plus importante que tout. Alost ne gardera pas ce rythme durant des mois et cela ne les préoccupe pas. Gand, par contre, me semble taillé pour un rôle en vue. Face au GBA, j'ai vu une équipe gantoise bien en place, mûre dans tous ses secteurs. Belle machine coachée avec doigté par Patrick Remy. Il a procédé à des modifications tactiques intéressantes qui ont ouvert le flanc gauche pour ce roublard qu'est Gunther Schepens. Gand a des personnalités sur le terrain et j'ai été séduit par Matthieu Verschuere, ex-Sedan, qui bosse dans la ligne médiane. Westerlo a zéro sur neuf, inquiétant alors que ce club s'apprête à jouer contre le Hertha Berlin en Coupe de l'UEFA?Je ne voudrais pas être à la place du pauvre Jan Ceulemans car son équipe n'est plus nulle part. Pour moi, ce n'est pas un sujet d'étonnement. A la fin de la saison passée, Westerlo a perdu des "bases" du groupe : Lukas Zelenka, Rudy Janssens, Cvijan Milosevic, Dalibor Mitrovic... Côté arrivées, malgré toute la bonne volonté de Francis Severeyns, cela ne compense pas les pertes. Avec une conséquence regrettable: si Westerlo était toujours offensif la saison passée, ce n'est plus le cas. A Gand, Severeyns était le seul attaquant...Mouscron est marié avec la lanterne rouge...Les Hurlus ont manqué de chance à Lommel. Bête d'être battu en vue de la fin. La différence entre un nul et une défaite est énorme quand on vit dans la cave de la D1. Marco Casto n'a pas aidé son groupe. Le transfert raté au Standard l'a perturbé. Hugo Broos n'était pas là en raison du mariage de sa fille. Tout le monde agit à sa guise mais en France, ce serait inacceptable dans n'importe quel club pro. Avec un peu de chance, Mouscron aurait trois ou quatre points en plus mais la réalité est là. Les joueurs seront de plus en plus nerveux et ça promet un match à couteaux tirés contre Charleroi.Charleroi marque le pas, La Louvière ne voit plus clair: n'y a-t-il pas urgence?J'ai noté le manque d'imagination des Zèbres. Ce fut déjà le cas au RWDM où le but de Rojas a masqué les problèmes à la construction. Enzo Scifo devra trouver une solution. Quant à La Louvière, c'est d'abord la défaite des dirigeants. Quand un club est malade à ce niveau, la fièvre se propage finalement à tout le club. Il faudra résoudre ce problème et celui de la défense car on n'arrive à rien en multipliant sans cesse les journées portes ouvertes.La chaleur a-t-elle compliqué la tâche des trois grands?Oui: des joueurs se sont écroulés. Pas évident et les arbitres ont eu mille fois raison de prévoir des pauses hydratation. Tous ne l'ont pas fait à temps, c'est pour cela que Thierry Siquet s'est évanoui à Genk. Je déplore les jets de projectiles à Gand et au GBA. Anderlecht a toujours souffert au Kiel où Franky Vander Elst souvent peureux a été plus offensif qu'au Standard. Le nul n'est pas un drame mais le championnat ne sera pas une promenade de santé pour Anderlecht. Bruges a trouvé son rythme de croisière: c'est un des faits importants du week-end. Le Standard a souffert mais émergé contre le RWDM qui méritait un penalty. Il manque un déclic offensif au RWDM pour entrer dans la réalité de l'élite.Pierre Bilic