Peter Bosz, l'entraîneur néerlandais de Leverkusen, a préféré faire tourner son noyau, après sa victoire en coupe 3-1 contre l'Union Berlin, compte tenu du match d'EL de demain soir (à 21 heures) aux Rangers FC. Il a donc ménagé Leon Bailey (ex-KRC Genk), Alario, Amiri, Demirbay, Sinkgraven et Tah. Il les a logiquement remplacés par Baumgartlinger, ...

Peter Bosz, l'entraîneur néerlandais de Leverkusen, a préféré faire tourner son noyau, après sa victoire en coupe 3-1 contre l'Union Berlin, compte tenu du match d'EL de demain soir (à 21 heures) aux Rangers FC. Il a donc ménagé Leon Bailey (ex-KRC Genk), Alario, Amiri, Demirbay, Sinkgraven et Tah. Il les a logiquement remplacés par Baumgartlinger, Bellarabi, Diaby, Weiser et Wendell mais l'ancien coach de l'Ajax, qui a un faible pour les jeunes talents, a également surpris son monde en permettant au Brésilien Paulinho (19 ans) d'être titularisé pour la première fois en Bundesliga. Paulo Henrique Sampaio Filho, de son nom officiel, l'en a remercié en signant une superbe performance. L'ailier gaucher, qui a été posté au milieu d'un trio offensif derrière l'avant-centre Kai Havertz, a délivré un assist à Karim Bellarabi pour le 2-0, à la 14e. En seconde période, il a embelli ses débuts en inscrivant deux buts, sur des passes de Bellarabi et de Havertz. Voilà une entrée réussie. Pourtant, en janvier, le Bayer Leverkusen a envisagé de louer Paulinho. Il possède une superbe technique et joue au rythme de la samba mais physiquement, il n'est pas encore suffisamment costaud pour concurrencer des joueurs de l'acabit de Bellarabi, Bailey ou Diaby. " Il devait se battre pour gagner sa place au dix ", explique Bosz. " J'ai l'impression qu'il a maintenant reçu le message et l'a appliqué. " Dans les semaines à venir, Paulinho aura encore l'occasion de montrer pourquoi il détient deux records dans son pays natal : celui de plus jeune débutant en pros à Vasco da Gama (16 ans, 11 mois et 29 jours) et de plus jeune buteur (17 ans et 9 jours) en Campeonato Brasileiro.