1 Tu as été un des entraîneurs les plus calmes de l'histoire du football belge. Tu n'as pas envie de dire à Michel Preud'homme que sa nervosité risque d'être un obstacle pour Bruges sur la route du titre ?

Oui, je crois que j'ai envie de lui parler comme ça... Je l'ai bien connu quand j'entraînais les Diables. Avant un match, même en Coupe du Monde, il ne me donnait jamais l'impression d'être nerveux. Je le trouvais même renfermé. Aujourd'hui, il est complètement différent, et si je le croise, je lui dirai : " Reste Michel, tout ce que tu fais devant ton banc, ça ne sert à rien. " Mais ce n'est pas le seul entraîneur des play-offs qui est nerveux. Besnik Hasi, par exemple, il se débrouille bien aussi. Un peu partout, les coaches s'amusent à critiquer les arbitres, à sous-entendre qu'on veut qu'untel ou untel soit champion. C'est lourd. Et ça ne donne pas une bonne image. ...

Oui, je crois que j'ai envie de lui parler comme ça... Je l'ai bien connu quand j'entraînais les Diables. Avant un match, même en Coupe du Monde, il ne me donnait jamais l'impression d'être nerveux. Je le trouvais même renfermé. Aujourd'hui, il est complètement différent, et si je le croise, je lui dirai : " Reste Michel, tout ce que tu fais devant ton banc, ça ne sert à rien. " Mais ce n'est pas le seul entraîneur des play-offs qui est nerveux. Besnik Hasi, par exemple, il se débrouille bien aussi. Un peu partout, les coaches s'amusent à critiquer les arbitres, à sous-entendre qu'on veut qu'untel ou untel soit champion. C'est lourd. Et ça ne donne pas une bonne image. Ni de l'homme qui parle comme ça, ni de son club.Je ne crois pas. On m'a interrogé là-dessus au moment où Kevin De Bruyne, Eden Hazard et Thibaut Courtois étaient blessés en même temps. J'ai répondu que c'était sans doute la bonne période pour être out. C'est un ou deux mois avant le début du tournoi que tu dois être revenu à ton niveau. Et je raisonne comme ceci. Vincent Kompany est un cas à part parce que personne ne peut garantir qu'il sera apte au moment de l'EURO. Et il y a trois autres joueurs essentiels : Courtois, Hazard et De Bruyne. Ceux-là, il nous les faut pour aller en France. Autour d'eux, ce n'est pas un drame s'il y a l'un ou l'autre blessé parce que le nombre de possibilités est très élevé. Tu peux en remplacer un par un autre sans perdre en qualité.C'est pas beaucoup, hein ! Mais tout s'explique. Dans la plupart des équipes, tu as un gars seul devant. Et un entraîneur qui met d'abord la priorité sur l'organisation défensive. J'en vois très peu qui osent prendre des risques. Je ne remettrais pas en cause la qualité de ces attaquants qui ne marquent pas beaucoup. Si tu les mets dans le championnat des Pays-Bas, ils vont scorer beaucoup plus.Pourquoi j'y vais toujours ? Parce que c'est ma maison. Parce que ce n'est pas loin de chez moi... Parce que je connais tout le monde dans la direction. C'est un tout. Mais c'est clair que depuis quelques mois, je n'ai plus vu grand-chose d'intéressant. Si peu de spectacle ! Alors qu'au départ, tu vas à Anderlecht pour voir un bon match de football. Il y a un truc que je n'arrive pas à comprendre. J'ai fait les déplacements à Dortmund, à Arsenal, à Tottenham. Chaque fois, on a vu un bon Anderlecht. Pourquoi tu n'arrives pas à faire, chez toi, contre des équipes moyennes du championnat de Belgique, ce que tu sais faire sur le terrain de bonnes équipes européennes ? Pour moi, ça reste un mystère. Mais bon, pour gagner un match, il faut oser, hein. Et là-dessus, parfois, j'ai mes doutes.Quand on voit la vie que beaucoup de gens mènent, ça pique un peu aux yeux hein ! Un Belge moyen lit des chiffres pareils dans les journaux... il ne faut pas s'étonner qu'il ait la tête qui commence un peu à tourner. Et il faut qu'on m'explique comment on a calculé pour que la prime de victoire en finale pour les Diables soit deux fois plus importante que celle des Allemands. On est dans l'excès complet. Mais on ne peut pas en vouloir aux joueurs. Les responsables, ce sont les gens de la Fédération qui ont accepté et signé ça.PAR PIERRE DANVOYE" Un Belge moyen entend ce que les Diables peuvent gagner à l'EURO... il ne faut pas s'étonner qu'il ait la tête qui commence un peu à tourner. Ça pique un peu aux yeux hein ! " PAUL VAN HIMST