Le premier adversaire européen d'Anderlecht est connu : ce sera le Rapid Bucarest.

Georges Heylens : Le Sporting aurait, certes, pu espérer un tirage plus clément. Mais de là à faire un monde de cet adversaire qui a été porté à bout de bras sur le terrain par des joueurs comme Manu Godfroid, Roberto Bisconti et Camille Muzinga qui étaient jugés trop courts pour l'élite du football belge, il y a une marge. J'ai cru comprendre que le champion de Roumanie s'appuie sur quatre internationaux : Razvan Rat, Mihai Iencsi, Costin Soava et Marius Bratu. Désolé, mais avec la meilleure volonté du monde, ces gars-là ne me disent strictement rien alors que je suis quand même de près le football international. J'en conclus donc qu'ils ont encore tout à démontrer. Ce qui n'est quand même pas le cas au RSCA où plusieurs joueurs jouissent déjà d'une cote appréciable. C'est pourquoi, même...

Georges Heylens : Le Sporting aurait, certes, pu espérer un tirage plus clément. Mais de là à faire un monde de cet adversaire qui a été porté à bout de bras sur le terrain par des joueurs comme Manu Godfroid, Roberto Bisconti et Camille Muzinga qui étaient jugés trop courts pour l'élite du football belge, il y a une marge. J'ai cru comprendre que le champion de Roumanie s'appuie sur quatre internationaux : Razvan Rat, Mihai Iencsi, Costin Soava et Marius Bratu. Désolé, mais avec la meilleure volonté du monde, ces gars-là ne me disent strictement rien alors que je suis quand même de près le football international. J'en conclus donc qu'ils ont encore tout à démontrer. Ce qui n'est quand même pas le cas au RSCA où plusieurs joueurs jouissent déjà d'une cote appréciable. C'est pourquoi, même si la bataille sera peut-être plus intense que prévue, je m'attends à une qualification des Mauves pour le troisième tour préliminaire. Les Waeslandiens font incontestablement figure de favoris même si Paul Put émet certaines réserves d'usage. Honnêtement, je ne le comprends pas. Le coach de Daknam peut s'estimer très heureux d'avoir pu conserver la quasi-totalité de son effectif d'une saison à l'autre, à l'exception de Sambegou Bangoura et de Papy Kimoto. Pour le même prix, il aurait fort bien pu devoir composer sans l'un ou l'autre de ses Islandais dans les mois à venir. Aussi, je ne pige pas qu'il tire la sonnette d'alarme. En échange du buteur guinéen, parti au Standard, il a l'assurance de pouvoir disposer du meilleur réalisateur du championnat camerounais de ces deux dernières années. Quand on voit la valeur des footballeurs de ce pays à la Coupe des Confédérations, il n'y a quand même pas de quoi se lamenter. Je trouve que Paul Put est un pleurnicheur. Beaucoup seraient ravis de pouvoir travailler avec un noyau aussi talentueux que le sien, qu'il se le dise ! Dans un passé récent, je me souviens qu'Aimé Anthuenis s'était ému parce que pour les besoins du deuxième tour de la Ligue des Champions, en 2000-2001, il allait devoir faire appel à Zvonko Milojevic pour remplacer au pied levé Filip De Wilde, blessé. A l'époque, le Sporting avait recruté dare-dare un certain Zeljko Pavlovic pour se tirer d'embarras, avec la suite que l'on sait. Je ne voudrais pas passer pour un empêcheur-de-tourner-en-rond, une nouvelle fois, mais la différence me semble tout de même très grande entre le trio Filip De Wilde-Geert De Vlieger-Frédéric Herpoel, qui a formé la cellule des gardiens il y a quelques années, ou encore la triplette Filip De Wilde-Zvonko Milojevic-Zeljko Pavlovic, par rapport à la situation actuelle où l'on retrouve Daniel Zitka au numéro 1, Tristan Peersman comme doublure et Jan Van Steenberghe en tant que troisième larron dans la hiérarchie. Si la direction du RSCA a voulu démontrer à Daniel Zitka qu'elle avait totale confiance en lui, elle y sera sûrement parvenue par les choix qu'elle vient d'effectuer. Mais je frémis à l'idée qu'un jour Daniel Zitka se blesse et que l'un des deux autres soit jeté dans la cage aux lions. J'ai bien peur, ce jour-là, qu'un quatrième larron soit recruté sur-le-champ. Anderlecht n'aurait-il pas été plus inspiré en faisant appel à Bertrand Laquait, qui a montré l'étendue de ses possibilités avec Charleroi ? Poser la question, c'est y répondre. A la place du Montois, j'opterais pour le Standard, un club qu'il connaît d'ailleurs fort bien pour y avoir milité autrefois. Suite aux départs d'Ali Lukunku, de Michaël Goossens et, qui sait, d'Ole-Martin Aarst, les Rouches ont manifestement besoin d'un déménageur aux côtés de Sambegou Bangoura. Et il va de soi que Cédric Roussel pourrait faire l'affaire dans cette optique. Je pense que son horizon serait nettement plus bouché à Bruges qui peut quand même compter sur Andrés Mendoza, Sandy Martens, Rune Lange, Bengt Saeternes et Gert Verheyen dans sa division offensive. Reste que pas mal de Wallons se sont épanouis à Bruges ces dernières années. (Bruno Govers) Georges Heylens commente le championnat.