" Dreux, ville sportive ! " C'est ce qu'on peut lire en grandes lettres en couverture du journal municipal du mois d'octobre. Et ce n'est pas exagéré puisque les 70 clubs de cette ville de 35.000 habitants comptent 7.000 membres. Dans les environs, aucune ville ne fait mieux. C'est l'héritage de Jean Bruck qui, de 1983 à 2008, fut adjoint aux sports de Dreux et fit aménager de nombreuses infrastructures sur le territoire de la ville. Il a même donn...

" Dreux, ville sportive ! " C'est ce qu'on peut lire en grandes lettres en couverture du journal municipal du mois d'octobre. Et ce n'est pas exagéré puisque les 70 clubs de cette ville de 35.000 habitants comptent 7.000 membres. Dans les environs, aucune ville ne fait mieux. C'est l'héritage de Jean Bruck qui, de 1983 à 2008, fut adjoint aux sports de Dreux et fit aménager de nombreuses infrastructures sur le territoire de la ville. Il a même donné son nom au stade du FC Drouais, qui évolue en cinquième division. " On a un représentant dans les séries nationales de tous les sports d'équipe ", dit Mounir Chakkar. " On a même une équipe de cricket qui joue les premiers rôles en France. Mais on est surtout réputé en athlétisme. On organise d'ailleurs régulièrement les championnats nationaux de jeunes. Et l'an prochain, on écrira une nouvelle page d'histoire puisqu'on accueillera pour la première fois l'arrivée d'une étape du tour de France. Le 14 juillet, qui plus est. " Mais dans la deuxième ville du département d'Eure-et-Loire, le football est roi. Patrick Vieira est la figure de proue de la ville. Ou plutôt, était, car ces dernières années, l'ex-international français (107 sélections), actuel coach du FC New York City, est tombé de son piédestal. La rupture a eu lieu en 2003, lorsqu'il est devenu président d'honneur du FC Drouais, où il a joué en équipes d'âge de 1986 à 1991. Il avait alors promis d'acheter des équipements pour le club et d'inviter les jeunes à un match d'Arsenal. Mais il n'a pas respecté ses engagements et on ne l'a plus vu à Dreux. Toute sa famille aurait même quitté la ville. À Dreux, on raconte qu'à la base de tout ça, il y a eu une dispute entre son frère, qui entraînait le FC Drouais, et la direction du club. Au FC Drouais, on sait quand même gré à Vieira d'avoir rapporté 200.000 euros d'indemnité de formation en 2005, lorsqu'il a quitté Arsenal pour la Juventus en échange de vingt millions d'euros. Cet argent était le bienvenu car, à l'époque, le club devait faire face à une dette de 120.000 euros. " Les jeunes d'ici savent que Vieira est un Drouais mais dire qu'ils en sont fiers, c'est exagéré ", dit Abdeslam El Kharroubi. " Mais bon, ça reste un champion du monde qui a appris à jouer à Dreux. "