Quel est l'avantage secret de trouver les tactiques des équipes, palette en main : 1) C'est plus facile pour draguer les filles 2) On impressionne les copains 3) On prouve aux entraîneurs et aux joueurs qu'on est un journaliste un peu plus crédible.

Le 1, sûrement pas. Par rapport aux entraîneurs/joueurs, c'est le propos qui permet d'être crédible. Ce n'est pas parce qu'on manie une palette qu'on est soudainement mieux considéré. Je choisis le 2, même si le but n'est pas d'impressionner mais d'en revenir aux bases. C'est un travail qui demande une préparation en amont : regarder des matches complets ou des morceaux avant...

Le 1, sûrement pas. Par rapport aux entraîneurs/joueurs, c'est le propos qui permet d'être crédible. Ce n'est pas parce qu'on manie une palette qu'on est soudainement mieux considéré. Je choisis le 2, même si le but n'est pas d'impressionner mais d'en revenir aux bases. C'est un travail qui demande une préparation en amont : regarder des matches complets ou des morceaux avant la compétition, lire des articles spécialisés, etc. Isoler des tendances est alors plus facile. Et si une équipe ne correspond pas à ce qu'on avait imaginé, on le repère rapidement. Après, au fur et à mesure du tournoi, on connaît de mieux en mieux les pays : il faut éviter de se répéter et affiner. De plus, je suis bien aidé par les consultants. Le système italien, avec le premier but de Giaccherini contre la Belgique. C'était un caviar. L'analyse avait pourtant montré que le jeu des Azzurri était rodé, avec des actions répétées. Le matin du match, la Gazzetta Dello Sport avait disséqué la phase dans ses pages ! Et pourtant, on s'est fait avoir ! C'est là que tu prends conscience qu'un schéma clair et le travail sont super importants... Je n'irais pas jusque-là mais c'est vrai qu'on a souligné certains problèmes (les déplacements libres de Ramsey, etc.) et nous avons eu la chance ou la malchance d'avoir raison. Et ce, sans prétendre être plus forts que les entraîneurs. Par rapport aux Diables, je ne suis jamais content qu'une faiblesse repérée soit préjudiciable. Comme la majorité des gens, j'ai été déçu, surtout que notre tableau était ouvert. Non, chacun est bien dans son rôle ! Les relations sont très bonnes entre les deux chaînes. Quentin Volvert et Mathieu Istace travaillent chez Proximus. Nous n'avons pas été choisis parce que nous sommes étiquetés VOO mais par rapport à nos profils. PAR SIMON BARZYCZAK " Manier une palette tactique n'aide pas à draguer les filles. " PATRICK STEIN